1. RAPPELER A TOUS LES DIRIGEANTS DES PAYS DU MONDE, AUX PÈRES ET MÈRES DE FAMILLE QUE LES TRAFIQUANTS DE DROGUE POUR VENDRE LEUR CANNABIS MENTENT ET L’APPELLENT CANNABIS MÉDICINAL, ALORS QUE LES MÉDECINS EUX-MÊMES PRÉVIENNENT QUE « la majorité des cas de psychoses et de troubles mentaux associés à la consommation de drogue est liée au cannabis. » CF DÉTAILS CI DESSOUS. … 2. ET NOUS RAPPELONS A L’ORDRE LA ZAMBIE, ZIMBABWE LESOTHO QUE LE FAIT DE FAIRE VOTER A VOS PARLEMENTS LA LÉGALISATION DU CANNABIS NE REND PAS SA PRODUCTION SA VENTE ET SA CONSOMMATION LÉGALES CAR LE CANNABIS EST INTERDIT PAR LES LOIS INTERNATIONALES QUI SONT AU DESSUS DES LOIS NATIONALES. TOUS LES DIRIGEANTS DES PAYS QUI ONT LÉGALISÉ LE CANNABIS SONT EN VIOLATION DU DROIT INTERNATIONAL ET RISQUENT DES SANCTIONS DE LA PART DE L’OFFICE DES NATIONS UNIES CONTRE LA DROGUE ET LE CRIME.

RAPPELER A TOUS LES DIRIGEANTS DES PAYS DU MONDE, AUX PÈRES ET MÈRES DE FAMILLE QUE LES TRAFIQUANTS DE DROGUE POUR VENDRE LEUR CANNABIS MENTENT ET L’APPELLENT CANNABIS MÉDICINAL, ALORS QUE LES MÉDECINS EUX-MÊMES PRÉVIENNENT QUE   »la majorité des cas de psychoses et de troubles mentaux associés à la consommation de drogue est liée au cannabis. » CF DÉTAILS CI DESSOUS.

http://dependancemontreal.ca

Le cannabis, première drogue associée aux psychoses

8 février 2014 | Isabelle Paré | Actualités en société

Point besoin de sombrer dans les drogues de synthèse ou les drogues dures pour précipiter un épisode psychotique ou des troubles mentaux chez une personne apparemment saine d’esprit. En fait, la majorité des cas de psychoses et de troubles mentaux associés à la consommation de drogue est liée au cannabis.

Tel est le portrait tracé par les spécialistes contactés par Le Devoir, dans la foulée de l’enquête publique annoncée par le coroner en chef sur le décès d’Alain Magloire, un itinérant en crise, abattu par les policiers le 6 février dernier. La vie de cet ex-chercheur en biochimie aurait basculé tard dans la vingtaine, après la consommation de drogue dans un rave.

Si aucun des experts contactés n’affirme d’emblée que la drogue peut déclencher à elle seule la maladie mentale, tous soutiennent que celle-ci offre un terreau fertile à l’apparition de troubles mentaux importants chez des individus présentant une vulnérabilité génétique.


Le cannabis associé à la psychose


« Des études longitudinales ont prouvé que la consommation de cannabis augmente le risque de schizophrénie et de psychose. Dans ces cas, le lien est lien démontré. Un jeune qui consomme de façon récréative peut développer un trouble s’il a une vulnérabilité, une prédisposition », insiste la Dre Patricia Garel, psychiatre à l’unité interne des jeunes adolescents au CHU Sainte-Justine.

Cette spécialiste s’inquiète d’ailleurs du nombre accru de jeunes reçus à l’urgence pour psychoses liées à la consommation de drogue. Et surtout, de la diminution de l’âge de ces patients.


« C’est inquiétant, car plus la consommation commence tôt, plus le risque de psychose est augmenté, et la gravité de la maladie accrue », ajoute cette médecin.

Mêmes échos au Centre hospitalier de l’Université de Montréal, où la psychiatre Amal Abdel-Baki, chef du programme des jeunes adolescents psychotiques au CHUM, traite chaque année 250 patients affectés de troubles mentaux divers. De ce nombre, le quart consomme de la marijuana.


« Ce que l’on voit le plus chez les jeunes, ce sont des psychoses induites par le cannabis, à cause de la grande prévalence de la consommation de cannabis. Les psychostimulants sont plus dommageables, mais moins utilisés », affirme cette clinicienne.

La Dre Abdel-Baki déplore la croyance populaire voulant que seules les drogues dures puissent endommager le cerveau. « Le cannabis est banalisé parce que les parents en ont eux-mêmes consommé. Cette banalisation augmente le risque de déclencher des psychoses tôt dans la vie. La légalisation, ça nous inquiète », avoue la Dre Abdel-Baki, qui observe des cas de consommation dès l’école primaire.

La majorité des psychoses et des troubles mentaux se développent entre 25 et 35 ans chez les femmes, et entre 15 et 25 ans chez les hommes. Mais de 15 à 20 % surviennent à l’âge adulte. Dans la population, l’incidence de la psychose est assez faible, de 1 à 3 %.

Départager la part jouée par les drogues dans l’apparition de troubles mentaux est très complexe, compte tenu de la constellation de facteurs qui entrent en jeu dans le déclenchement de ces maladies. Les facteurs génétiques et ceux liés à divers stresseurs sociaux majeurs — dont la drogue — s’entremêlent.


« Plusieurs maladies mentales sont exacerbées par la consommation de drogue, dont les troubles de la personnalité, les troubles anxieux et la dépression, pas seulement la psychose », ajoute le Dr François Noël, psychiatre en chef de la clinique Cormier-Lafontaine.


« Les drogues sont des stresseurs majeurs. On peut les comparer aux stresseurs sociaux, comme les guerres, qui ne rendent pas tout le monde malade, mais qui peuvent entraîner des syndromes de stress post-traumatiques graves chez plusieurs personnes », compare la Dre Abdel-Baki.

# IL EST TEMPS QUE LES MÉDECINS DE TOUS LES PAYS DU MONDE SE MOBILISENT CONTRE LE CANNABIS, POUR DÉFENDRE LA SANTE MENTALE DE TOUS LES ÊTRES HUMAINS DE TOUS LES PAYS DU MONDE, CONTRE POLITICIENS QUI DIRIGENT NOS PAYS ET QUI SONT SOUVENT ASSOCIÉS A DES MULTINATIONALES POUR SE REMPLIR LES POCHES, ET QUI DONC AU NIVEAU DES PARLEMENTS, VOTENT DES LOIS AVANTAGEUSES POUR LEURS AFFAIRES MÊME SI CES LOIS PEUVENT ALTÉRER LA SANTE MENTALE DES POPULATIONS;   ALORS QUE TOUTE LOI QUI EST SUSCEPTIBLE DE MENACER LA SANTE DES PERSONNES VIVANT DANS TOUTE SOCIÉTÉ, POUR AVOIR UNE LEGITIMITE, DOIT ÊTRE SOUMISE A UNE CONSULTATION RÉFÉRENDAIRE AFIN D’AVOIR L’AVAL OU LE REJET LEGITIME DES PERSONNES VIVANT DANS CE GROUPE. IL N’EST DONC PAS QUESTIONS QUE DES POLITICIENS AFFAIRISTES COMME JUSTIN TRUDEAU IMPOSENT LA CONSOMMATION DU CANNABIS A PASSANT PAR LE VOTE DE SES AMIS POLITICIENS-AFFAIRISTES DU PARLEMENT, ALORS QUE POUR AVOIR UNE LÉGITIMITÉ (VU QUE CETTE LOI AUTORISANT LA CONSOMMATION DU CANNABIS MENACERA LA SANTE MENTALE DES POPULATIONS), CETTE LOI NE DOIT ETRE VALIDE QUE SI ELLE EST ADOPTEE PAR REFERENDUM.

NB: JE RAPPELLE A TOUS LES MÉDECINS DE TOUS LES PAYS DU MONDE, QU’ILS FONT PARTIE INTÉGRANTE DE LA SOCIÉTÉ, ET QUE VU QUE LEURS ETUDES LEUR PERMETTENT D’AVOIR UNE MAÎTRISE DE LEUR DOMAINE, ILS ONT LE DEVOIR DE MONTER AU CRÉNEAU POUR ÉCLAIRER LE MONDE ET / OU LES POPULATIONS SUR LES DANGERS QUI LES MENACENT, DANS CE CAS PRÉCIS PAR LA LÉGALISATION DE LA CONSOMMATION DU CANNABIS, PAR LES POLITICIENS-HOMMES D’AFFAIRES PRÉOCCUPÉS A SE REMPLIR LES POCHES A TRAVERS LES MULTINATIONALES DANS LESQUELLES EUX OU LEURS PARTENAIRES DÉTIENNENT DES ACTIONS . → LES MÉDECINS ONT UNE RESPONSABILITÉ DANS LA PROTECTION DE LA SANTE PHYSIQUE ET / OU MENTALE DE LA POPULATION: ET C’EST EN SE  MOBILISANT POUR INFORMER LA POPULATION QU’ILS AURONT REMPLI LEUR DEVOIR.

NB: JE RAPPELLE QUE SUR LE DOSSIER DE L’HOMOSEXUALITÉ CF LA SODOMIE, MALGRÉ NOS APPELS RÉPÉTÉS POUR OBLIGER LES MÉDECINS A MONTER AU CRÉNEAU POUR ALERTER SUR LES DANGERS DE LA SODOMIE QUI CONDUIT A L’INCONTINENCE FÉCALE, AUCUN MÉDECIN N’EST MONTÉ AU CRÉNEAU, ET TOUS ONT TRAHI LEUR SERMENT EN LAISSANT LES POLITICIENS PROMOUVOIR LA SODOMIE C’EST A DIRE L’HOMOSEXUALITÉ: DES LOIS DANGEREUSES ONT DONC ÉTÉ VOTÉES PAR LES PARLEMENTAIRES QUI ONT AINSI IMPOSÉ LEUR DICTATURE A LA POPULATION QUI SEULE AVAIT LA LÉGITIMITÉ DE SE PRONONCER PAR RÉFÉRENDUM SUR UN SUJET AUSSI SENSIBLE, AUSSI INTIME.

AUJOURD’HUI NOUS RAPPELONS AUX MÉDECINS QU’ILS FONT PARTIE DE  LA PLANÈTE TERRE, DE LA SOCIÉTÉ DES ÊTRES HUMAINS, ET QU’ILS ONT LE DEVOIR D’APPORTER LA LUMIÈRE DE LEUR SCIENCE  A TRAVERS DES CONFÉRENCES DE PRESSE, POUR ÉCLAIRER LES POPULATIONS, AFIN QU’ELLES PUISSENT S’OPPOSER EN TOUTE LÉGITIMITÉ AUX POLITICIENS QUI NOUS DIRIGENT QUAND ILS RUSENT POUR IMPOSER PAR LA DICTATURE DE LEURS PARTENAIRES AUX PARLEMENTS, DES LOIS NOCIVES POUR LA POPULATION.

2. ET NOUS RAPPELONS A L’ORDRE LA zambie zimbabwé lésothoZAMBIE, ZIMBABWE LESOTHO QUE LE FAIT DE FAIRE VOTER A VOS PARLEMENTS LA LÉGALISATION DU CANNABIS NE REND PAS SA PRODUCTION SA VENTE ET SA CONSOMMATION LÉGALES CAR LE CANNABIS EST INTERDIT PAR LES LOIS INTERNATIONALES  ONU DC1 QUI SONT AU DESSUS DES LOIS NATIONALES. TOUS LES DIRIGEANTS DES PAYS QUI ONT LÉGALISÉ LE CANNABIS SONT EN VIOLATION DU DROIT INTERNATIONAL ET RISQUENT DES SANCTIONS DE LA PART DE L’OFFICE DES NATIONS UNIES CONTRE LA DROGUE ET LE CRIME.

Madame Ndèye KHady BA



Laisser un commentaire

actualité et infos décortiq... |
Le chat à neuf queues |
Blog de Jean-Louis Simon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ATTAC Burkina Faso
| Les délibérations du Consei...
| Gouvernance territoriale, d...