APPELER LES JEUNES OFFICIERS DES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DU SÉNÉGAL, QUI SONT LOIN DE LA RETRAITE ET QUI INCARNENT L’AVENIR, A ME REJOINDRE ET A FAIRE ALLÉGEANCE A MON GOUVERNEMENT DE TRANSITION POUR RÉTABLIR LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE, AFIN DE TOURNER LE DOS AUX VIEUX OFFICIERS DES FORCES DE SÉCURITÉ ET DE DÉFENSE QUI SOUTIENNENT LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL …. JE DIS AUX JEUNES OFFICIERS DE NOS FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ QUE J’EN APPELLE A LEUR PATRIOTISME POUR LIBÉRER LE SÉNÉGAL DES POLITICIENS VOLEURS QUI DEPUIS LES INDÉPENDANCES PILLENT L’ARGENT DU SÉNÉGAL ET SURTOUT DE LIBÉRER LE SÉNÉGAL DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL: J’AI BESOIN DE VOUS MES CHERS SOLDATS POUR INSTALLER UN GOUVERNEMENT DE TRANSITION D’UNE DURÉE DE DOUZE MOIS QUI NOUS PERMETTRONT DE RÉTABLIR LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE DE RÉPARER SURTOUT NOTRE CODE ÉLECTORALE DÉTRUIT PAR MACKY SALL.

armee_senegalaise

APPELER LES JEUNES OFFICIERS DES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DU SÉNÉGAL, QUI SONT LOIN DE LA RETRAITE ET QUI INCARNENT L’AVENIR, A ME REJOINDRE ET A FAIRE ALLÉGEANCE A MON GOUVERNEMENT DE TRANSITION POUR RÉTABLIR LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE, AFIN DE TOURNER LE DOS AUX  VIEUX OFFICIERS DES FORCES DE SÉCURITÉ ET DE DÉFENSE QUI SOUTIENNENT LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL.

MACKY SALL

 IL FAUT IMPÉRATIVEMENT QUE LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE SOIT RÉTABLIE AU SÉNÉGAL AFIN QUE LE PAYS PUISSE A NOUVEAU FONCTIONNER DANS UNE DÉMARCHE RATIONNELLE ET CONFORME AU DROIT; AUTREMENT LE SÉNÉGAL  CHUTE DANS L’ABÎME ET LES DANGERS DES INCERTITUDES ET DES CAPRICES DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL QUI POURSUIVRA SES FRAUDES ÉLECTORALES  ET SA CORRUPTION A CHAQUE ELECTION POUR SE MAINTENIR AU POUVOIR: ET CECI SE FERA AU DÉTRIMENT DU PEUPLE SÉNÉGALAIS DONT LES RESSOURCES NE SERVIRONT JAMAIS A SON DÉVELOPPEMENT, MAIS CONTINUERONT A ETRE GÉRÉES DANS LA NÉBULEUSE DES CAISSES NOIRES ET AUTRES DÉTOURNEMENTS DE FONDS ,.

JE DIS AUX JEUNES OFFICIERS DE NOS FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ QUE  J’EN APPELLE A LEUR PATRIOTISME POUR LIBÉRER LE SÉNÉGAL DES POLITICIENS VOLEURS QUI DEPUIS LES INDÉPENDANCES PILLENT L’ARGENT DU SÉNÉGAL ET SURTOUT DE LIBÉRER LE SÉNÉGAL DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL: J’AI BESOIN DE VOUS MES CHERS SOLDATS POUR INSTALLER UN GOUVERNEMENT DE TRANSITION D’UNE DURÉE DE DOUZE MOIS QUI NOUS PERMETTRONT DE RÉTABLIR LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE DE RÉPARER SURTOUT NOTRE CODE ÉLECTORALE DÉTRUIT PAR MACKY SALL.

MES CHERS  SOLDATS METTEZ VOTRE  PATRIOTISME EN AVANT ET SUIVEZ-MOI AU NOM DE LA LOI  AFIN DE SORTIR LE SÉNÉGAL DES MAINS DU CORRUPTEUR ET  FRAUDEUR ÉLECTORAL MACKY SALL : CECI POUR  RÉTABLIR  EN TOUTE LOGIQUE LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE AU SÉNÉGAL. SI CERTAINS OPPORTUNISTES IRRESPONSABLES PARMI LES SÉNÉGALAIS  PRÔNENT QUE L’ON LAISSE LE FRAUDEUR ÉLECTORALE MACKY SALL TERMINER CE MANDAT QU’IL A VOLÉ, C’EST PARCE QU’ILS NE SONT PAS CONSCIENTS DES DANGERS D’UN PRÉSIDENT USURPATEUR!

ET NOUS PRÉCISION BIEN QUE MÊME SI LE PRÉSIDENT FRAUDEUR MACKY SALL, TENTE DE FAIRE LE « DEUGGEUR BOPP » POUR RESTER A LA TÈTE DU SÉNÉGAL ALORS QUE TOUT LE MONDE SAIT QU’IL EST UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME, MOI MADAME NDEYE KHADY BA, ET MES JEUNES OFFICIERS DES FORCES DE DÉFENSE NOUS IRONS JUSQU’AU PALAIS PRÉSIDENTIEL QU’IL OCCUPE PAR PURE USURPATION, POUR LE SORTIR, APRES LUI AVOIR EXPLIQUÉ QUE LE CRIME DE CORRUPTION QU’IL A COMMIS PAR ACHAT DE SIGNATURES DE PARRAINAGE EST EN PRINCIPE DÉSORMAIS INSCRIT DANS SON CASIER JUDICIAIRE, QUI N’EST DONC EN PRINCIPE PLUS VIERGE: PAR CONSÉQUENT  LA LOI LUI INTERDIT DE BRIGUER LE SIÈGE DE LA MAGISTRATURE SUPRÊME DU SÉNÉGAL.

 

jaime-mon-pays

 

Madame Ndèye Khady BA



INFORMER LE PEUPLE SÉNÉGALAIS AINSI QUE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE QUE J’AI DÉCIDÉ D’INSTALLER UN GOUVERNEMENT PARALLÈLE ET DONC DE FAIRE MON DEVOIR DE CITOYENNE PATRIOTE C’EST A DIRE DE NE PAS LAISSER LE SÉNÉGAL ENTRE LES MAINS DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL, MAIS DE SORTIR LE SÉNÉGAL DES MAINS DU SUSPECT MACKY SALL, DONT LE CASIER JUDICIAIRE, DÉSORMAIS ENTACHÉ DEPUIS LE PROCESSUS ÉLECTORAL 2018-219, DU CRIME DE CORRUPTION PAR ACHATS DE SIGNATURES DE PARRAINAGE, INTERDIT DE BRIGUER LA MAGISTRATURE SUPRÊME ET D’EXERCER LES CHARGES DE CHEF D’ÉTAT …. JE RAPPELLE QUE LES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL S’ETANT RENDU COUPABLES DU CRIME DE COMPLICITÉ DE FRAUDE ÉLECTORALE AVEC LE FRAUDEUR ET CORRUPTEUR MACKY SALL,, LA LOI LES DÉCHARGE A CETTE MINUTE MÊME DE LEUR MISSION EN ATTENDANT QUE LES NOUVELLES AUTORITÉS DU GOUVERNEMENT DE TRANSITION OFFICIALISENT CETTE DÉCISION: DONC LE FAIT QUE LE FRAUDEUR ÉLECTORAL ET CORRUPTEUR MACKY SALL AIT JURÉ DEVANT LES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL POUR PRÊTER UN SERMENT DE CHEF D’ETAT, EST DÉFINIT PAR LA LOI PAR « FAUX ET USAGE DE FAUX, FALSIFICATION ET HAUTE TRAHISON C’EST A DIRE, UTILISATION D’UNE INSTITUTION DE LA RÉPUBLIQUE POUR DONNER UNE VALIDITÉ LÉGALE A UN PROCESSUS DE PARRAINAGE FRAUDULEUX.

INFORMER LE PEUPLE SÉNÉGALAIS AINSI QUE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE, QUE J’AI DÉCIDÉ D’INSTALLER UN GOUVERNEMENT PARALLÈLE ET DONC DE FAIRE MON DEVOIR DE CITOYENNE PATRIOTE

jaime-mon-pays

C’EST A DIRE DE NE PAS  LAISSER LE SÉNÉGAL  ENTRE LES MAINS DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL, MAINS DE SORTIR LE SÉNÉGAL DES MAINS DU SUSPECT  MACKY SALL, DONT LE CASIER JUDICIAIRE, DÉSORMAIS ENTACHÉ DEPUIS LE PROCESSUS ÉLECTORAL 2018-2019, DU CRIME DE CORRUPTION PAR ACHATS DE SIGNATURES DE PARRAINAGE, LUI  INTERDIT  DE BRIGUER LA MAGISTRATURE SUPRÊME ET D’EXERCER LES CHARGES DE CHEF D’ÉTAT.

MACKY SALL

1. APRES AVOIR FAIT ÉPUISÉ TOUTES LES VOIES DE RECOURS AUTORISÉES PAR LA JUSTICE DANS UN PAYS D’ÉTAT DE DROIT SANS SUCCÈS , 2. ET APRES AVOIR FAIT PAR  LA MÊME LE GRAVE CONSTAT DE LA FAILLITE DE NOS INSTITUTIONS JUDICIAIRE ÉBRANLÉES PAR LE CORRUPTEUR ET FRAUDEUR ÉLECTORAL MONSIEUR MACKY SALL,  3. ET AYANT OBSERVÉ QUE JE NE POUVAIS PAS COMPTER SUR LE PATRIOTISME DES MEMBRES DE L’OPPOSITION A CAUSE DE LEUR  OPPORTUNISME ALIMENTAIRE  QUI LES EMPÊCHE D’AVOIR UN PATRIOTISME SALVATEUR  POUR LE SÉNÉGAL, ET QUI FAIT D’EUX  UN « BENNON BOKK YAAKAT PLUS », 4.APRES AVOIR NOTÉ L’IMMOBILISME DE OUSMANE SONKO,  5.  ET N’AYANT VU AUCUNE DES FORCES VIVES DE LA NATION SE LEVER POUR RÉTABLIR LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE, 6. ET AFIN QUE LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL NE PUISSE JAMAIS  PRÉTEXTER ETRE RESTÉ AU POUVOIR POUR NE PAS LAISSER  UN VIDE INSTITUTIONNEL PARCE QUE PERSONNE NE CONTE STATAIT SA LÉGITIMITÉ ET / OU N’ÉTAIT PRÊTE A PRENDRE LES RÊNES DU POUVOIR POUR  RESTAURER LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE  ET METTRE EN PLACE EN TOUTE LOGIQUE UN GOUVERNEMENT DE TRANSITION, 

→ J’AI DÉCIDÉ D’AGIR EN TANT QUE PRÉSIDENTE DU » MOUVEMENT INDÉPENDANT TROIS A, ARE ALLALOU ASKANE*WI », EX CANDIDATE A LA CANDIDATURE AUX ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES DE 2019, ET D’INSTALLER UN GOUVERNEMENT PARALLÈLE POUR UNE TRANSITION DE DOUZE MOIS QUI AURA POUR MISSION DE RESTAURER LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE ET L’ETAT DE DROIT DANS LE SÉNÉGAL, DE METTRE SUR PIED UN NOUVEAU CODE ÉLECTORAL (VU QUE MACKY SALL A DÉTRUIT L’ANCIEN CODE ÉLECTORAL)  SAIN, AVANT LA TENUE DE TOUTE NOUVELLE ELECTION, ET SURTOUT D’INTRODUIRE LA TECHNODEMOCRATIE  AU SÉNÉGAL POUR UNE GOUVERNANCE EFFICACE,  HONNÊTE ET LÉGITIME: C’EST A DIRE UNE GOUVERNANCE LIBÉRÉE DES DÉRIVES DE LA DÉMOCRATIE MULTIPARTITE. 

. opposition

EN EFFET SUITE AU CRIME DE CORRUPTION PAR ACHAT  DE SIGNATURES DE PARRAINAGE PERPÉTRÉ PAR   MONSIEUR MACKY SALL, LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL ÉTAIT DANS  L’OBLIGATION DE REJETER SA CANDIDATURE MAIS IL N’EN A RIEN FAIT; C’EST POURQUOI NOUS AVONS SUIVI LA VOIE DE RECOURS NORMALE: ET AFIN D’AVOIR DES ÉLÉMENTS DE PREUVE DEVANT L’HISTOIRE POUR ÉTAYER NOS ACCUSATIONS CONTRE LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL; EN EFFET DANS NOTRE  PLAINTE ADRESSÉE ET REÇUE AU CONSEIL CONSTITUTIONNEL QUI EST DATÉE DU 18 SEPTEMBRE 2018 NOUS AVONS DÉNONCÉ LES PRATIQUES HORS LA LOI DE L’APR QUI VIOLENT LA LOI SUR LE PARRAINAGE; ET CECI SANS QUE LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL  NE FASSE SON TRAVAIL EN SANCTIONNANT L’APR PAR LE REJET DE TOUTES SES SIGNATURES POUR FRAUDE ÉLECTORALE PAR CORRUPTION CF ACHATS DE SIGNATURES DANS NOTRE COURRIER DU 08 DÉCEMBRE 2018 ADRESSÉ ET REÇU AU CONSEIL CONSTITUTIONNEL, NOUS AVONS DEMANDÉ L’ANNULATION DU PROCESSUS DE PARRAINAGE A CAUSE DES IRRÉGULARITÉS RÉPERTORIÉES SUR LE  TERRAIN, ET SON REMPLACEMENT PAR LE VOTE A BULLETIN UNIQUE. → APRES AVOIR ENREGISTRÉ MA DEMANDE, LES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL ONT CHOISI EN CONNAISSANCE DE TRICHER ET DE VALIDER LES SIGNATURES DE PARRAINAGE DE  MACKY SALL QU’IL A ACQUISES PAR LE CRIME DE CORRUPTION EN ACHETANT LES SIGNATURES DE SES PARRAINS ENTRE 3.500F ET 5.000F SELON MAITRE DJIBRIL WAR.

Abdou-Lahad-Ka-maire-Touba-696x522                 war-et-diouf      MBD

MAIS LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL A PRÉFÉRÉ FERMER LES YEUX SUR LES ACHATS DE SIGNATURES DE MACKY SALL, MALGRÉ LES DÉNONCIATIONS COURAGEUSES DE DEUX COURAGEUX MEMBRES DE L’APR MAÎTRE DJIBRIL WAR ET MAME BOYE DIAO: C’EST A DIRE QUE LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL A CHOISI DE TRAHIR SA MISSION, PAR CETTE GRAVE FAUTE QUE LA LOI DÉSIGNE COMME « COMPLICITÉ   DE FRAUDE ÉLECTORALE, FALSIFICATION,   FAUX ET USAGE DE FAUX , ASSOCIATION DE MALFAITEURS EN VUE DE FALSIFIER LES RÉSULTATS DES DONNÉES SUR LES PARRAINAGE POUR FAVORISER MONSIEUR MACKY SALL. Les-sages-du-Conseil-Constitutionnel

→ C’EST POURQUOI NOUS DEMANDONS L’ARRESTATION DE MONSIEUR MACKY SALL ET TOUS LES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL POUR ASSOCIATION DE MALFAITEURS, CRIME DE CORRUPTION, FAUX ET USAGE DE FAUX, FRAUDE ÉLECTORALE ET COMPLICITÉ DE FRAUDE ÉLECTORALE, FALSIFICATION.

DANS MES COURRIERS DU 15-01-2019 ADRESSÉS AU PRÉSIDENT DE LA COUR SUPRÊME ET AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE, NOUS AVONS DEMANDÉ A CES DEUX INSTANCES DE SÉVIR  POUR ANNULER LE PROCESSUS DU PARRAINAGE CARACTÉRISÉ PAR DES IRRÉGULARITÉS GÉRALISÉES, AFIN DE RECOURIR AU SUFFRAGE DIRECT ET LÉGITIME DU PEUPLE PAR LE VOTE A BULLETIN UNIQUE, ETANT DONNÉ QUE LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL (QUI N’A PAS LE POUVOIR DE CONVERTIR DES SIGNATURES DE PARRAINAGE ACQUISES PAR ACHAT C’EST A DIRE LE CRIME DE CORRUPTION, EN DES SIGNATURES DE PARRAINAGES  VALABLES  DEVANT LA LOI) AVAIT DÉLIBÉMENT ET SANS GÊNE DÉCIDÉ DE VALIDER LES SIGNATURES DE PARRAINAGE DE MACKY SALL ACQUISES PAR ACHAT C’EST A DIRE PAR CRIME DE CORRUPTION. MAIS AUSSI BIEN QUE LE PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE QUE LE PRÉSIDENT DE LA COUR SUPRÊME, TOUS LES DEUX ONT CHOISI  DE NE PAS  SANCTIONNER LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL ET DE GARDER UN SILENCE COUPABLE QUI LES REND COMPLICES DU CORRUPTEUR ET FRAUDEUR ÉLECTORAL MONSIEUR MACKY SALL

PRESIDENT DE LA COUR SUPREME        SERIGNE-BASS-GUEYE

APRES AVOIR CONSTATÉ A TRAVERS CES DIFFÉRENTS RECOURS, QUE NOS AUTORITÉS JUDICIAIRES REFUSAIENT DE FAIRE LEUR DEVOIR D’ARRÊTER ET DE SANCTIONNER. LE CORRUPTEUR ET FRAUDEUR ÉLECTORAL, MACKY SALL, J’AI DÉCIDÉ DE SAISIR LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DU SÉNÉGAL, AFIN QU’ELLES PUISSENT FAIRE LEUR DEVOIR DE PROTÉGER LE SÉNÉGAL, ET LE  PRÉSERVER D’UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME, VU QUE NOS   AUTORITÉS JUDICIAIRES AFFICHAIENT SANS GÊNE LEUR COMPLICITÉ AVEC LE CORRUPTEUR ET FRAUDEUR ÉLECTORAL MACKY SALL.

M’ADRESSANT AUX FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DANS MA LETTRE DU  24 AVRIL 2019, POUR LES APPELER A RÉCUPÉRER LES RÊNES DU POUVOIR ILLÉGALEMENT CONFISQUÉES PAR MONSIEUR MACKY SALL, QUI A COMMIS LE CRIME DE CORRUPTION AU NIVEAU NATIONAL POUR OBTENIR SES SIGNATURES DE PARRAINAGE, LES CHEFS DE NOTRE ARMÉE ONT CHOISI DE NE RIEN FAIRE ET DE LAISSER LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL S’INSTALLER A LA TÈTE DE L’ETAT SÉNÉGALAIS.

armee_senegalaise

JE RAPPELLE QUE LES MEMBRES DU  CONSEIL CONSTITUTIONNEL S’ETANT RENDU COUPABLES DU CRIME DE COMPLICITÉ DE FRAUDE ÉLECTORALE AVEC LE FRAUDEUR ET CORRUPTEUR MACKY SALL,, ET AYANT AINSI TRAHI LEUR MISSION LA LOI LES DÉCHARGE A CETTE MINUTE MÊME DE LEUR MISSION EN ATTENDANT QUE LES NOUVELLES AUTORITÉS DU GOUVERNEMENT DE TRANSITION OFFICIALISENT CETTE DÉCISION: DONC LE FAIT QUE  LE FRAUDEUR ÉLECTORAL ET CORRUPTEUR MACKY SALL AIT JURÉ DEVANT LES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL POUR PRÊTER UN SERMENT DE CHEF D’ETAT,  EST DÉFINI PAR LA LOI PAR « FAUX ET USAGE DE FAUX, FALSIFICATION ET HAUTE TRAHISON C’EST A DIRE, UTILISATION D’UNE INSTITUTION DE LA RÉPUBLIQUE POUR DONNER UN SEMBLANT DE  VALIDITÉ LÉGALE  A UN PROCESSUS DE PARRAINAGE FRAUDULEUX.

faux et usage de faux et haute trahison LE FAIT QUE  LE FRAUDEUR ÉLECTORAL ET CORRUPTEUR MACKY SALL AIT JURÉ DEVANT LES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL POUR PRÊTER UN SERMENT DE CHEF D’ETAT,  EST DÉFINI PAR LA LOI PAR « FAUX ET USAGE DE FAUX, FALSIFICATION ET HAUTE TRAHISON C’EST A DIRE, UTILISATION D’UNE INSTITUTION DE LA RÉPUBLIQUE POUR DONNER UN SEMBLANT DE  VALIDITÉ LÉGALE  A UN PROCESSUS DE PARRAINAGE FRAUDULEUX.

  Madame Ndèye Khady Ba  



RAPPELER QUE MÊME SI NOS AUTORITÉS JUDICIAIRES REFUSENT DE FAIRE LEUR DEVOIR D’ARRÊTER ET DE SANCTIONNER MONSIEUR MACKY SALL POUR CRIME DE CORRUPTION PAR ACHAT DE SIGNATURE DE PARRAINAGE LORS DU PROCESSUS ÉLECTORAL ENTRE 2018 ET 2019, MÊME SI MONSIEUR MACKY SALL A DÉCIDÉ DE FONCER POUR S’ACCAPARER DU TITRE DE CHEF D’ÉTAT POUR EXERCER CETTE CHARGE, LE CRIME DE CORRUPTION QU’IL A PERPÉTRÉ PAR DES ACHATS DE SIGNATURES DE PARRAINAGE, ET QUE LA LOI INSCRIT DANS SON CASIER JUDICIAIRE LUI INTERDIT DÉSORMAIS D’EXERCER LES CHARGES DE CHEF D’ETAT. NB: LE FAIT QUE NOS AUTORITÉS JUDICIAIRES N’AIENT PAS ENCORE INSCRIT LE CRIME DE CORRUPTION DANS LE CASIER JUDICIAIRE DE MONSIEUR MACKY SALL, NE CHANGE PAS LES RÈGLES DU DROIT: EN EFFET IL SUFFIT QUE LE CRIME DE CORRUPTION SOIT EFFECTIF POUR QUE LUI SOIT INTERDIT DE BRIGUER LA MAGISTRATURE SUPRÊME ET D’EXERCER LES CHARGES DE CHEF D’ETAT.

POUR RESTAURER LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE ET L’ETAT DE DROIT AU SÉNÉGAL, MOI MADAME NDEYE KHADY BA, J’AI DÉCIDÉ D’INSTALLER UN GOUVERNEMENT PARALLÈLE, ETANT DONNÉ QUE SELON LE DROIT  LA COMMISSION DE CRIME DE CORRUPTION PAR MONSIEUR MACKY SALL PAR ACHAT DE SIGNATURE DE PARRAINAGE, S’INSCRIT DÉSORMAIS DANS SON CASIER JUDICIAIRE ET LUI INTERDIT A JAMAIS D’ACCÉDER A LA MAGISTRATURE SUPRÊME; EN EFFET LA LOI INTERDIT DÉSORMAIS MONSIEUR MACKY SALL DONT LE CASIER JUDICIAIRE N’EST PLUS VIERGE MAIS  INSCRIT LA COMMISSION EFFECTIVE  DE CRIME DE CORRUPTION,  NON SEULEMENT DE BRIGUER LA MAGISTRATURE SUPRÊME, MAIS  D’EXERCER LES CHARGES DE CHEF D’ETAT .

MACKY SALL

MBDwar-et-diouf

 

 

Abdou-Lahad-Ka-maire-Touba-696x522

SERIGNE-BASS-GUEYELes-sages-du-Conseil-Constitutionnel

PRESIDENT DE LA COUR SUPREME

JE PRÉCISE QUE MÊME SI NOS AUTORITÉS JUDICIAIRES REFUSENT DE FAIRE LEUR DEVOIR D’ARRÊTER ET DE SANCTIONNER MONSIEUR MACKY SALL POUR CRIME DE CORRUPTION PAR ACHAT DE SIGNATURE DE PARRAINAGE LORS DU PROCESSUS ÉLECTORAL ENTRE 2018 ET 2019, MÊME SI MONSIEUR MACKY SALL A DÉCIDÉ DE FONCER POUR S’ACCAPARER DU TITRE DE CHEF D’ÉTAT POUR EXERCER CETTE CHARGE, LE CRIME DE CORRUPTION QU’IL A PERPÉTRÉ PAR  DES ACHATS DE SIGNATURES DE PARRAINAGE, ET QUE LA LOI INSCRIT DANS SON CASIER JUDICIAIRE LUI INTERDIT DÉSORMAIS D’EXERCER LES CHARGES DE CHEF D’ETAT.

NB: LE FAIT QUE NOS AUTORITÉS JUDICIAIRES N’AIENT PAS ENCORE INSCRIT LE CRIME DE CORRUPTION DANS LE CASIER JUDICIAIRE DE MONSIEUR MACKY SALL, NE CHANGE PAS LES RÈGLES DU DROIT: EN EFFET IL SUFFIT QUE LE CRIME DE CORRUPTION SOIT EFFECTIF POUR QUE LUI SOIT INTERDIT DE BRIGUER LA MAGISTRATURE SUPRÊME ET D’EXERCER LES CHARGES DE CHEF D’ETAT.

EN EFFET  DEPUIS SA COMMISSION DU  CRIME DE CORRUPTION PAR ACHAT DE SIGNATURE DE PARRAINAGE LORS DU PROCESSUS ÉLECTORAL ENTRE 2018 ET 2019,  MONSIEUR MACKY SALL EST DÉSORMAIS UN SUSPECT DEVANT RÉPONDRE DE SES ACTES DEVANT LA JUSTICE; MONSIEUR MACKY SALL EST UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME; ET IL DOIT NON SEULEMENT ETRE JUGÉ POUR CRIME DE CORRUPTION, MAIS AUSSI POUR USURPATION DE POUVOIR, CAR IL  OCCUPE ILLÉGALEMENT LES CHARGES DE PREMIER MAGISTRAT DU SÉNÉGAL; ET CECI EST UNE VIOLENTE OFFENSE FAITE AU PEUPLE SÉNÉGALAIS, QUI DEPUIS LE 25 FÉVRIER EST DIRIGÉ PAR UN CRIMINEL I.E . CORRUPTEUR ET FRAUDEUR ÉLECTORALE DÉNOMMÉ MACKY SALL..

CF ARTICLE DU 17 JUILLET 2019

Madame Ndèye Khady Ba



APPELER UNE ÉNIÈME FOIS LES FORCES DE SÉCURITÉ ET DE DÉFENSE DU SÉNÉGAL, PENDANT QU’IL EST ENCORE TEMPS (C’EST A DIRE AVANT QUE LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME ET SON OPPOSITION SANS SCRUPULES ET AFFAMÉE DE POSTE C’EST A DIRE D’ARGENT, NE VALIDE LEUR DIALOGUE NATIONALE HORS LA LOI = PARCE QUE ENGAGÉ PAR UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME, ET DONT LE TEXTE RENFORCE LA DESTRUCTION DE L’ETAT DE DROIT AU SÉNÉGAL POUR FACILITER SON RÈGNE HORS LA LOI) A ARRÊTER LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL, QUI S’EST FAIT ÉLIRE EN VIOLANT LE CODE ÉLECTORALE PAR COMMISSION DE FRAUDE SUR LE PARRAINAGE C’EST A DIRE PAR COMMISSION DE CRIME DE CORRUPTION…. NB: A. IL SUFFIT QUE L’UN DES CHEFS DES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ PRONONCE CE DISCOURS LÉGALISTE SUR LES ANTENNES DES RADIOS DU SÉNÉGAL: POUR DIRE QU’APRES AVOIR CONSTATÉ L’ELECTION FRAUDULEUSE DE MACKY SALL QUI A COMMIS UN CRIME DE CORRUPTION AVEC ACHAT DE SIGNATURE DE PARRAINAGE, IL EST DE LEUR DEVOIR DE L’ARRÊTER ET DE RÉTABLIR LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE …

APPELER UNE ÉNIÈME FOIS LES FORCES DE SÉCURITÉ ET DE DÉFENSE DU SÉNÉGAL, PENDANT QU’IL EST ENCORE TEMPS (C’EST A DIRE AVANT QUE LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME ET SON OPPOSITION SANS SCRUPULES ET AFFAMÉE DE POSTE C’EST A DIRE D’ARGENT, NE VALIDE LEUR DIALOGUE NATIONALE HORS LA LOI = PARCE QUE ENGAGÉ PAR UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME, ET DONT LE TEXTE RENFORCE LA DESTRUCTION DE L’ETAT DE DROIT AU SÉNÉGAL POUR FACILITER SON RÈGNE HORS LA LOI) A ARRÊTER LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL, QUI S’EST FAIT ÉLIRE EN VIOLANT LE CODE ÉLECTORALE PAR COMMISSION DE FRAUDE SUR LE PARRAINAGE C’EST A DIRE PAR COMMISSION DE CRIME DE CORRUPTION.

jaime-mon-pays

MACKY SALL

 

NB: A. IL SUFFIT QUE L’UN DES CHEFS DES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ PRONONCE CE DISCOURS LÉGALISTE SUR LES ANTENNES DES RADIOS DU SÉNÉGAL: POUR DIRE QU’APRES AVOIR CONSTATÉ L’ELECTION FRAUDULEUSE DE MACKY SALL QUI A COMMIS UN CRIME DE CORRUPTION AVEC ACHAT DE SIGNATURE DE PARRAINAGE, IL EST DE LEUR DEVOIR DE L’ARRÊTER ET DE  RÉTABLIR LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE.

B. ENSUITE IL EST ESSENTIEL QUE LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ ANNONCE AU PRÉSIDENT ILLÉGITIME  MACKY SALL, QUE DÉSORMAIS IL EST EN ETAT D’ARRESTATION POUR FRAUDE ÉLECTORALE, USURPATION DE POUVOIR ET FAUX ET USAGE DE FAUX ET TENTATIVE DE PRENDRE DE FAUX DÉCRETS ET DES DÉCISIONS ILLÉGALES POUR LES IMPOSER AU PEUPLE SÉNÉGALAIS QUI NE L’A PAS ÉLU.

→ JE PRÉCISE EN DIRECTION DES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ QUE J’AI DÉJÀ DRESSÉ LE PLAN DE REFORME POUR RÉTABLIR LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE DÉMANTELÉE PAR MACKY SALL: JE SUIS DONC DISPOSÉE A TRAVAILLER POUR MON PAYS LE SÉNÉGAL AFIN DE LE LIBÉRER DES POLITICIENS VOLEURS, ORGANISER UNE TRANSITION D’UNE ANNÉE POUR RÉPARER TOUS LES TORTS QUE MONSIEUR MACKY SALL A CAUSÉS AU SÉNÉGAL 

ARTICLE DU 12 JUIN 2019

JE VOUS APPELLE VOUS  LES FORCES VIVES DE LA NATION, GUY MARIUS SAGNA, BABACAR DIOP DES FDS, TOUS LES SYNDICALISTES PATRIOTES; TOUS LES MOUVEMENTS ET ASSOCIATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE QUI VEULENT METTRE UN TERME AUX VOLS BIENS DU PEUPLES SÉNÉGALAIS PAR LES POLITICIENS QUI DIRIGENT LE SÉNÉGAL DEPUIS LES INDÉPENDANCES A ME REJOINDRE POUR FAIRE ARRÊTER  LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL ET CEUX DES MEMBRES DE L’OPPOSITION QUI TENTENT DE NOUS IMPOSER LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL EN PARTICIPANT A SON DIALOGUE NATIONAL; POUR ENSUITE NOUS IMPOSER A NOUS PEUPLE SÉNÉGALAIS UN PLAN DE POLITICIENS-BANDITS… IL N’EST PAS QUESTION UNE SEULE SECONDE QUE DES INDIVIDUS SOUS PRÉTEXTE D’APPARTENANCE A L’OPPOSITION PRENNENT EN OTAGE LE SÉNÉGAL, POUR NOUS IMPOSER LE DIALOGUE NATIONAL HORS LA LOI DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL… COMME D’HABITUDE CES POLITICIENS DE L’OPPOSITION RECHERCHENT DES POSTES DANS LE GOUVERNEMENT POUR AVOIR DES SALAIRES QUI LEUR PERMETTRONT D’ÉCONOMISER ET D’AVOIR DE L’ARGENT POUR LES PROCHAINES ELECTIONS : ET POUR CELA ILS SONT PRÊTS A ACCEPTER MÊME DE CONTINUER LEUR PRÉTENDU DIALOGUE NATIONAL QUI N’EST RIEN D’AUTRE QU’UN PLAN DE BANDITS POUR CONTINUER INDÉFINIMENT A RESTER AU POUVOIR EN TRICHANT AUX ELECTIONS. CAR SI CES OPPOSANTS ACCEPTENT QUE LE TRICHEUR ÉLECTORAL ET PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL DIRIGE CE DIALOGUE ALORS QUE LA LOI LE CONSIDÈRE COMME UN FRAUDEUR ÉLECTORALE QUI DOIT RÉPONDRE DE SES ACTES DEVANT LA JUSTICE, C’EST PARCE CES PRÉTENDUS OPPOSANTS  N’ONT AUCUN PRINCIPE ETHIQUE ET VEULENT INSTALLER LE SÉNÉGAL DANS DES LOIS CHAOTIQUES  QUI FONT LE BONHEUR DES DICTATEURS ET PILLEURS DE DENIERS PUBLICS…. TOUS ONT REMARQUÉ QUE MÊME FACE AU SCANDALE PÉTROLIER DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME ET DE SON FRÈRE, CES PRÉTENDUS OPPOSANTS  (QUI N’ONT AUCUN PRINCIPE ETHIQUE ET QUI S’ACCOMMODENT DE TRAVAILLER AVEC LE VOLEUR DE LA RÉPUBLIQUE MACKY SALL) FONCENT ET REFUSENT D’INTERROMPRE LEUR DIALOGUE NATIONAL DE POLITICIENS-BANDITS!

→ C’EST POUR DÉFENDRE LE SÉNÉGAL CONTRE L’ADOPTION DE CE DIALOGUE NATIONAL HORS LA LOI,  ORGANISÉ ET PLANIFIÉ PAR UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME DÉNOMMÉ MACKY SALL SOUTENU DANS CES DÉRIVES HORS LA LOI PAR UNE POIGNÉE DE PRÉTENDUS OPPOSANTS  AFFAMÉS DE DENIERS PUBLICS ET PRÊTS A FERMER LES YEUX SUR LES CRIMES DE MACKY SALL POUR OBTENIR DE LUI DES POSTES MINISTÉRIELS RÉMUNÉRÉS, NOUS APPELONS A NOUVEAU LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ A ARRÊTER LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL AFIN QUE CESSENT LES VOLS DES RESSOURCES DU SÉNÉGAL, ET AFIN QUE CESSENT LES RUSES ET COMPLOTS POLITIQUES QU’IL FAIT ADOPTER COMME LOIS AU SÉNÉGAL PAR SES DÉPUTÉS DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE POUR MAINTENIR LE PAYS SOUS SA DICTATURE.
N.B.: JE RAPPELLE AUX CHEFS DE NOS FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ, QUE S’ILS AVAIENT FAIT LEUR DEVOIR DE SUIVRE LA LOI EN ARRÊTANT LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL DEPUIS LE 23 AVRIL 2019, QUAND JE LEUR AI LANCÉ CET APPEL, ON EN AURAIT FINI DEPUIS LONGTEMPS AVEC CE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL, ET CES OPPOSANTS SANS FOI NI LOI N’AURAIENT PAS SONGÉ A LÉGALISER LES DÉCISIONS HORS LA LOI DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL.

jaime-mon-pays     FORCE DE DEFENSE ET DE SECURITE DU SENEGAL

drapeau sénégalais

 

PRÉSENTER QUELQUES UNES DE NOS LOIS QUE NOUS PROPOSERONS AU PEUPLE SÉNÉGALAIS PENDANT LES DOUZE MOIS DE TRANSITION QUI GÉRERONT L’APRES-MACKY,  POUR QU’IL LES ADOPTE PAR RÉFÉRENDUM; CECI POUR METTRE UN TERME AU RÈGNE DES POLITICIENS VOLEURS, ET AUX VOLS DES DENIERS PUBLICS PAR LES POLITICIENS AINSI QU’AU BANDITISME A TRAVERS LEQUEL ILS FONT ACCEPTER AU PEUPLE SÉNÉGALAIS DES CRIMES CF CRIMES SELON LA RAISON D’ÉTAT CF ASSASSINATS POLITIQUES:

MISE EN PLACE DE DISPOSITIFS RÉPRESSIFS PERCUTANTS POUR PROTÉGER DÉFINITIVEMENT LE SÉNÉGAL DES POLITICIENS PRÉDATEURS ET ESCLAVAGISTES:

- INTERDICTION DE CRÉER UN PARTI POLITIQUE CAR CES STRUCTURES N’ONT PAS LES MOYENS DE LEURS EXISTENCE: ILS SE FINANCENT SUR L’ARGENT DU PEUPLE POUR CONSTRUIRE LEURS SIÈGES; POUR MENER LEURS ACTIVITÉS POLITIQUES, POUR CORROMPRE LE PEUPLE ET L’AMENER A VOTER POUR EUX. → SANCTION DE CINQUANTE ANNÉES DE PRISON + TRAVAUX FORCÉS A TOUT CONTREVENANT ET SANS POSSIBILITÉ DE GRACE PRÉSIDENTIELLE OU DE  REMISE DE PEINE 

- INTERDICTION DE DÉTOURNEMENT DE DENIERS PUBLICS. POUR UN SEUL MILLION DE FRANCS DÉTOURNÉS → SANCTION DE CINQUANTE ANNÉES DE PRISON + TRAVAUX FORCÉS A TOUT CONTREVENANT ET SANS POSSIBILITÉ DE GRACE PRÉSIDENTIELLE OU DE  REMISE DE PEINE.

-QUICONQUE EST ÉLU PRÉSIDENT UTILISE L’APPAREIL D’ÉTAT QU’IL DOIT SERVIR AVEC LOYAUTÉ,  POUR ORGANISER DES FRAUDES ÉLECTORALES (CF MACKY SALL QUI A UTILISÉ LA D.A.F. POUR SABOTER LES CNI-CARTES D’ÉLECTEURS DES SÉNÉGALAIS APRES Y AVOIR DÉPENSE DES DIZAINES DE MILLIARDS POUR TRICHER ET SE FAIRE RÉÉLIRE!), → EST SANCTIONNÉ POUR HAUTE TRAHISON ET SABOTAGE: PEINE DE LA PRISON A PERPÉTUITÉ + TRAVAUX FORCÉS A TOUT CONTREVENANT ET SANS POSSIBILITÉ DE GRACE PRÉSIDENTIELLE OU DE  REMISE DE PEINE.

-QUICONQUE EST ÉLU PRÉSIDENT UTILISE L’APPAREIL D’ÉTAT QU’IL DOIT SERVIR AVEC LOYAUTÉ,  POUR TERRORISER DES MAGISTRATS, « METTRE SON COUDE SUR CERTAINS DOSSIERS » (CF MACKY SALL) ET LES EMPÊCHER DE FAIRE LEUR DEVOIR EN TOUTE INDÉPENDANCE, POUR INSTALLER LA JUSTICE SÉLECTIVE ET NEUTRALISER DES ADVERSAIRES POLITIQUES  (CF MACKY SALL), → EST SANCTIONNÉ POUR HAUTE TRAHISON ET SABOTAGE: PEINE DE LA PRISON A PERPÉTUITÉ + TRAVAUX FORCÉS A TOUT CONTREVENANT ET SANS POSSIBILITÉ DE GRACE PRÉSIDENTIELLE OU DE  REMISE DE PEINE.

-QUICONQUE EST ÉLU PRÉSIDENT UTILISE L’APPAREIL D’ÉTAT QU’IL DOIT SERVIR AVEC LOYAUTÉ, PROFITE DE SES PRÉROGATIVES POUR SIGNER DES CONTRATS MAFIEUX POUR S’ENRICHIR  (CF MACKY SALL ET SON FRÈRE ALIOU SALL AVEC FRANCK TIMIS ) → EST SANCTIONNÉ POUR HAUTE TRAHISON, ENTENTE AVEC L’ENNEMI ET SABOTAGE: AVEC PEINE DE LA PRISON A PERPÉTUITÉ + TRAVAUX FORCÉS A TOUT CONTREVENANT ET SANS POSSIBILITÉ DE GRACE PRÉSIDENTIELLE OU DE  REMISE DE PEINE.

- INTERDICTION DE CAISSE NOIRES; + SANCTION A TOUT CONTREVENANT.

-INTERDICTION DE CRIME SELON LA RAISON D’ETAT; + SANCTION A TOUT CONTREVENANT.

- ETC….

Madame Ndèye Khady BA

 



EXHORTER LES SÉNÉGALAIS A SE MOBILISER POUR REJETER LE DANGEREUX DIALOGUE NATIONAL HORS LA LOI DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME ET SON OPPOSITION SANS SCRUPULES ET AFFAMÉE DE POSTE, C’EST A DIRE D’ARGENT…. UN DIALOGUE NATIONAL ORGANISÉ PAR UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME EST UNE GRAVE MENACE POUR L’ETAT DE DROIT: CAR LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME Y INSCRIT DES LOIS POUR FACILITER SON RÈGNE HORS LA LOI. LE DIALOGUE NATIONAL DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL N’EST QU’UN COMPLOT AVEC SON OPPOSITION POUR CONTINUER A DÉTRUIRE L’ETAT DE DROIT; CE QUI FACILITERA SON RÈGNE ILLÉGITIME.

EXHORTER LES SÉNÉGALAIS A SE MOBILISER POUR REJETER LE DANGEREUX DIALOGUE NATIONAL HORS LA LOI DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME ET SON OPPOSITION SANS SCRUPULES ET AFFAMÉE DE POSTE,  C’EST A DIRE D’ARGENT.

MACKY SALL

war-et-diouf

MBD

Les-sages-du-Conseil-Constitutionnel

SERIGNE-BASS-GUEYE

DANS MON ARTICLE DU 17-07-2019  ET DU 12 JUIN 2019  JE DÉNONCE LA TRAHISON DE L’ETAT DE DROIT PAR LES PRÉTENDUS OPPOSANTS SÉNÉGALAIS QUI PIÉTINENT L’ETAT DE DROIT POUR OBTENIR DES POSTES DES MAINS DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL. → INCONSÉQUENTS  AVEC EUX-MÊMES, LES PRÉTENDUS OPPOSANTS SÉNÉGALAIS APRES AVOIR DIT QU’IL NE RECONNAISSAIENT PAS L’ELECTION DE MACKY SALL COMME PRÉSIDENT, ONT SIMPLEMENT DÉCIDÉE DE VENIR TRAVAILLER AVEC CE PRÉSIDENT ILLÉGITIME DANS CE QUE CE DERNIER APPELLE DIALOGUE NATIONAL, ET QUI NE FERA QU’AGGRAVER L’ÉROSION DE L’ETAT DE DROIT AU SÉNÉGAL.DANS CET ARTICLE CI DESSOUS NOUS INVITONS LES SÉNÉGALAIS A CONSTATER PAR EUX-MÊMES LES PRATIQUES INDIGNES DE L’OPPOSITION SÉNÉGALAISE GUIDÉE UNIQUEMENT PAR L’APPÂT DU GAIN:  TRANSHUMANCE, TRAHISON, COMPLOT SUR LE DOS DE L’ETAT DE DROIT,…

/www.senenews.com/

Publié le 15/07/2019

La face cachée des opposants sénégalais (Par Emmanuel Desfourneaux) 

 

 C’est officiellement fait par un décret du 5 juillet 2019 : après le lancement du Dialogue national en date du 28 mai, le nombre de représentants de l’opposition au sein du Comité de pilotage est enfin connu. Ils seront 7, durant 3 mois, à prendre place à la table des différentes Commissions thématiques en vue de remettre un énième rapport au président de la République.
Avec les non alignés sorte de deuxième pôle d’opposition, ils seront au total 12. Curieusement, ce chiffre correspond à celui des douze apôtres à qui s’était adressé Jésus Christ : « Je vous le dis : l’un de vous, qui mange avec moi, va me livrer ». Simple coïncidence ou signe indien ? A l’occasion d’une interview, une révélation passée inaperçue de Madame Nafi Diallo, porte-parole adjointe du PDS, me questionne.

Sans livrer les identités, elle y évoque des visiteurs nocturnes d’opposants au « Palais de Roume », avec, pour enjeu, l’entrée de ministres dans un prochain gouvernement d’union nationale. Et si, parmi les 12, ou du moins au sein des 7 opposants du Comité de pilotage, s’étaient glissés un ou plusieurs agents doubles, ou des seconds couteaux ? Et si le mensonge si caractéristique dans l’affaire Aliou Sall n’était pas le seul apanage de la majorité ?

Tout Palais présidentiel renferme bien des secrets du pouvoir. Pourquoi ne pas croire par conjecture à des tractations secrètes conduites au Palais de la République du Sénégal entre Macky Sall et certains pontes de l’opposition, en particulier des anciens frères libéraux ? Il me faut dépasser l’hypothèse d’école, et en avoir le cœur net.

Après plusieurs appels téléphoniques passés auprès de certaines sources dignes de confiance, trois noms ont été dénichés : Oumar Sarr, Mamadou Diop Decroix et Me Amadou Sall. Selon un récit circonstancié, ce serait Oumar Sarr, le Secrétaire général adjoint du PDS, qui serait à l’initiative de manœuvres souterraines pour un rapprochement entre la majorité et l’opposition. C’est lui-même, en pleine campagne présidentielle, donc avant le 24 février 2019, mais surtout en plein boycottage des élections par son parti, qui aurait été reçu en personne par le président Macky Sall.

C’est à peine croyable ! Le numéro 2 du premier parti de l’opposition parlementaire s’est converti en une sorte de Janus du PDS, dieu introducteur et garantissant le passage des portes entre l’opposition et la majorité. C’est en effet par son entremise, et ce après les élections présidentielles, que Mamadou Diop Decroix et un peu plus tard Me Amadou Sall auraient obtenu une audience auprès du locataire du Palais de Dakar. Ces agissements d’opposants de premier plan s’inscrivent dans des pratiques séculaires de la classe politique sénégalaise, telles que la transhumance ou le wax waxeet.

Par-dessus tout, les 3 rencontres nocturnes viennent corroborer un scénario politique inédit qui égale le scandale Aliou Sall. Car en l’espèce, tout se fait en catimini, loin de la base, loin des militants, en toute illégalité par rapport aux statuts du PDS, et sans l’attache de Me Abdoulaye Wade. Les trois protagonistes des réunions nocturnes ont un mobile politique : faire partie d’un possible gouvernement d’union nationale qui se profilerait vers la fin du 2ème semestre.

Eloignés des fastes du pouvoir depuis 7 ans, c’est assurément long ! A plus forte raison, lorsque l’un de leur frère libéral gouverne, rien ne les sépare politiquement, le sacrifice de « l’agneau Wade » les conduit vers une impasse ! Et puis, tout autour d’eux, ce n’est qu’un champ de ruine politique : l’unité de façade du C25 a sombré dans l’oubli, et l’opposant Sonko les indispose. Tout a été minutieusement préparé.

Le Dialogue national, sans raison d’être et qui selon l’article 1er du décret n° 2019-1106 n’accorde qu’une fonction consultative, n’a pour but ultime que de mener à une large alliance libérale ancrée à l’APR, avec pour résultat le bradage du PDS. Pensez-vous que Famara Ibrahima Sagna est tombé du ciel sénégalais comme ça ? Il a été choisi car il avait à son actif un dialogue réussi ayant débouché en 1991 sur l’entrée au gouvernement de l’opposant Me Abdoulaye Wade.

Subséquemment, il a une légitimité renforcée pour conduire vers un élargissement gouvernemental. Une autre curiosité que je voudrais brièvement partager avec vous. La proposition de Serigne Modou Kara Mbacké de faire d’Idrissa Seck le Vice-président de Macky Sall, doit-elle être perçue comme un simple ballon d’essai ? Vice-président, c’est plus tentant que 1er Ministre !

Cela tombe bien, la suppression du poste de 1er ministre n’a fait l’objet d’aucune concertation, et est passée en force du fait majoritaire alors que, quelques jours après, le président chantait les louanges du démarrage de son Dialogue national ! Drôle de coïncidence ! Mamadou Diop Decroix, qui a rallié Idrissa Seck, n’aurait-il pas obtenu ce poste pour son champion lors de sa rencontre avec le président Macky Sall ? Ou à minima le poste de chef de l’opposition !

Soyons attentifs aux propositions à venir de la Commission politique du Comité de Pilotage. Pour faire mordre à l’hameçon, les opposants manœuvriers ont essayé la méthode douce auprès des Wade. Les uns ont brandi l’espoir d’une amnistie (élargie à 2019 pour y embarquer tous les recalés de la bonne gouvernance sous Macky Sall), les autres ont vendu le Dialogue national avec le renfort de superlatifs à l’africaine.

Face au refus du PDS et au maintien de la demande de révision du procès de Karim Wade, Oumar Sarr a dévoilé au grand jour sa face cachée en se rendant au démarrage de la journée du Dialogue national. Un autre candidat n’a pas attendu la fin du Dialogue national ! El Hadji Issa Sall se sent pousser des ailes malgré ses 4,07 % et, dans le contexte des négociations secrètes, se met à décliner tout haut ses ambitions de rejoindre le gouvernement de Macky Sall ! Ils ne se cachent même plus ! Quel est le scénario possible pour arriver à leurs fins ?

Le score à la dernière élection présidentielle de Madické Niang de 1,48 % ne plaide pas en faveur d’une démission du PDS. Et leur deal est de livrer ce parti comme le fit le PS ! Ils ont 2 cibles. La première, c’est Me Abdoulaye Wade, une icône de la scène politique sénégalaise, comme le fût Habib Bourguiba, l’homme de l’indépendance de la Tunisie, déposé par Ben Ali pour sénilité. La récente sortie du lieutenant d’Oumar Sarr, Abdoulaye Ba Nguer, nous éclaire en ce sens : « C’est dégradant d’envoyer Me Abdoulaye Wade au charbon, qui se trouve en retraite politique au regard de son âge très avancé ».

Le secrétaire général, Me Abdoulaye Wade, sera ravi d’apprendre qu’un de ses cadres l’a mis d’office en retraite ! Pour diriger de façon officieuse le PDS, sous le régime d’un coup d’état à la Bourguiba, le secrétaire général adjoint, Oumar Sarr, peut compter sur les services du nouveau porte-parole du PDS, Me Amadou Sall, après avoir réussi à écarter de ce poste stratégique Babacar Gaye. Leur deuxième cible est bien entendu Karim Wade. Il faut tirer avantage de son éloignement forcé et le discréditer en regénérant la machine à fantasmes ! Ils se comportent à son égard comme s’ils étaient du côté de la majorité !

D’ailleurs, ne le sont-ils déjà pas ? Reprenons les propos d’Abdoulaye Ba Nguer pour nous en convaincre : « Il appartient à Karim Wade, ministre de l’énergie de l’époque, de se prononcer (sur l’affaire Aliou Sall), d’autant plus qu’il doit être à l’aise sur cette affaire dans la mesure où la procédure était inachevée à l’arrivée de Macky Sall ». Quelle différence, hormis la nuance narquoise, avec la sortie du grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop, soutien de Macky Sall qui veut impliquer la famille Wade ? Peut-être serait-il plus recommandé de s’interroger de façon plus générale sur le vrai mutisme de tous ces opposants dans l’affaire Aliou Sall. Eux qui n’ont pas reconnu l’élection du Président Macky Sall, eux qui l’ont injurié pendant toute la campagne, ont-ils aujourd’hui les mains liées avec le Dialogue national et leur deal ?

La bande de trois est en train d’anesthésier l’opposition tout entière. Il me paraît indiscutable que le PDS est au cœur d’une « guerre civile » entre responsables, voire à l’aube d’une bataille décisive comparable à celle de Pharsale ayant opposé César à Pompée. Chaque camp affûte ses armes ! Sans le moindre parti pris, j’ai décidé de vous rapporter ces réunions nocturnes car j’ai l’intime conviction que l’opposition sénégalaise est en grand danger, a fortiori le PDS et in fine Me Abdoulaye Wade.

La recomposition politique sénégalaise dont ces brutus vertueux pourraient se prévaloir, est une mystification. Ils ne visent à aucun moment le bien commun du parti, mais leurs intérêts personnels. Ils marchent sur les traces du PS et de l’AFP, en contrepartie de postes dorés. L‘alliance mégalomaniaque qui se prépare, après l’élimination des 2 K, cherche à se créer un seul ennemi : le diabolique Ousmane Sonko. Ils espèrent que, après l’avoir vilipendé, ce dernier ne brise pas le plafond de verre ! Et si par malheur cela devait arriver, ils l’arrêteront comme le prédisait Me Abdoulaye Wade. Le crime était presque parfait ! Les opposants manœuvriers savent qu’en dehors du PDS, leur destin est scellé, leur disgrâce inéluctable.

Quel est l’ancien Wadiste qui a construit un parti fort ? Le PDS n’est pas en crise, ce parti est à l’aube d’une mutation nécessaire en vue de se préparer à une nouvelle alternance. Macky Sall achève son dernier mandat. Mais sûrement, certains responsables du PDS n’y croient pas trop. Comme l’atteste une autre affaire concernant Oumar Sarr. Me Abdoulaye Wade avait fini par suivre l’avis insistant de son adjoint, Oumar Sarr, de congédier sur-le-champ Madické Niang.

Ce dernier avait devancé une procédure de déchéance de son statut de député. Il fut remplacé par Abdul Aziz Diop, proche d’Oumar Sarr, comme par hasard ! Contrairement aux instructions du PDS, et en rupture avec l’opposition, le nouveau député Aziz Diop vote constamment en faveur de l’APR ! Cela fait beaucoup de faisceaux d’indices qui confirment la thèse d’une mise en vente du PDS.

L’ultime combat de Me Abdoulaye Wade, avant sa vraie retraite politique, n’est-il pas de sauvegarder les intérêts de ce parti historique contre les ennemis de l’intérieur ? Voire les intérêts de toute l’opposition sénégalaise, lui l’opposant emblématique !

Emmanuel Desfourneaux

…: IL EST TEMPS QUE LES SÉNÉGALAIS TAPENT DU POING SUR LA TABLE ET DISENT: « ASSEZ! SALETÉ DE POLITICIENS VOLEURS, POUR VOUS EMPÊCHER DE CONTINUER A VOLER LES DENIERS PUBLICS ET A INSTALLER LE SENEGALAIS DANS LES COMPLOTS LES PLUS SORDIDES, NOUS ABANDONS LA DEMOCRATIE MULTIPARTITE ET CHOISISSONS LA TECHNODEMOCRATIE!

 MONSIEUR MACKY SALL EST UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME PARCE QU’IL A VIOLÉ LE PROCESSUS ÉLECTORALE PAR COMMISSION DE CRIME DE CORRUPTION AVEC ACHATS DE SIGNATURES DE PARRAINAGE. CECI ETANT,  AUCUNE LOI DU MONDE N‘AUTORISE UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME A S’INSTALLER PAR FORCE A LA TÈTE DE L’ETAT; AUCUNE LOI DU MONDE N‘AUTORISE UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME A ORGANISER UN DIALOGUE NATIONALE: CAR CE DIALOGUE DEVIENT UN TEXTE HORS LA LOI POUR AVOIR ÉTÉ CONÇU PAR UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME DONT LE DECRET VIENT D’UN PRESIDENT ILLEGITIME.

UN DIALOGUE NATIONAL ORGANISÉ PAR UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME EST UNE GRAVE MENACE POUR L’ETAT DE DROIT: CAR LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME Y INSCRIT DES LOIS POUR FACILITER SON RÈGNE HORS LA LOI.

LE DIALOGUE NATIONAL DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL N’EST QU’UN COMPLOT AVEC SON OPPOSITION POUR CONTINUER A DÉTRUIRE L’ETAT DE DROIT; CE QUI FACILITERA SON RÈGNE ILLÉGITIME.

ARTICLE DU 17-07-2019

PRÉCISER A NOUVEAU AU PEUPLE SÉNÉGALAIS QUE LE DIALOGUE NATIONAL DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL N’EST RIEN D’AUTRE QU’UN PLAN DE BANDITS POUR CONTINUER INDÉFINIMENT A RESTER AU POUVOIR EN TRICHANT AUX ELECTIONS. CAR SI CES OPPOSANTS ACCEPTENT QUE LE TRICHEUR ÉLECTORAL ET PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL DIRIGE CE DIALOGUE ALORS QUE LA LOI LE CONSIDÈRE COMME UN FRAUDEUR ÉLECTORALE QUI DOIT RÉPONDRE DE SES ACTES DEVANT LA JUSTICE, C’EST PARCE CES PRÉTENDUS OPPOSANTS  N’ONT AUCUN PRINCIPE ETHIQUE ET VEULENT INSTALLER LE SÉNÉGAL DANS DES LOIS CHAOTIQUES  QUI FONT LE BONHEUR DES DICTATEURS ET PILLEURS DE DENIERS PUBLICS....  

NB: LA SEULE ALTERNATIVE EST DE RESTAURER LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE AVEC L’ARRESTATION OU LA DÉMISSION DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL, ET L’ORGANISATION D’UNE TRANSITION DE DOUZE MOIS AVANT D’ALLER A DE NOUVELLES ELECTIONS POUR RÉPARER NOS INSTITUTIONS ET NOS LOIS DÉMANTELÉES PAR MACKY SALL

 



PRÉCISER A NOUVEAU AU PEUPLE SÉNÉGALAIS QUE LE DIALOGUE NATIONAL DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL N’EST RIEN D’AUTRE QU’UN PLAN DE BANDITS POUR CONTINUER INDÉFINIMENT A RESTER AU POUVOIR EN TRICHANT AUX ELECTIONS. CAR SI CES OPPOSANTS ACCEPTENT QUE LE TRICHEUR ÉLECTORAL ET PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL DIRIGE CE DIALOGUE ALORS QUE LA LOI LE CONSIDÈRE COMME UN FRAUDEUR ÉLECTORALE QUI DOIT RÉPONDRE DE SES ACTES DEVANT LA JUSTICE, C’EST PARCE CES PRÉTENDUS OPPOSANTS N’ONT AUCUN PRINCIPE ETHIQUE ET VEULENT INSTALLER LE SÉNÉGAL DANS DES LOIS CHAOTIQUES QUI FONT LE BONHEUR DES DICTATEURS ET PILLEURS DE DENIERS PUBLICS…. NB: LA SEULE ALTERNATIVE EST DE RESTAURER LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE AVEC L’ARRESTATION OU LA DÉMISSION DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL, ET L’ORGANISATION D’UNE TRANSITION DE DOUZE MOIS AVANT D’ALLER A DE NOUVELLES ELECTIONS POUR RÉPARER NOS INSTITUTIONS ET NOS LOIS DÉMANTELÉES PAR MACKY SALL.

PRÉCISER A NOUVEAU AU PEUPLE SÉNÉGALAIS QUE LE DIALOGUE NATIONAL DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL N’EST RIEN D’AUTRE QU’UN PLAN DE BANDITS POUR CONTINUER INDÉFINIMENT A RESTER AU POUVOIR EN TRICHANT AUX ELECTIONS. CAR SI CES OPPOSANTS ACCEPTENT QUE LE TRICHEUR ÉLECTORAL ET PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL DIRIGE CE DIALOGUE ALORS QUE LA LOI LE CONSIDÈRE COMME UN FRAUDEUR ÉLECTORALE QUI DOIT RÉPONDRE DE SES ACTES DEVANT LA JUSTICE, C’EST PARCE CES PRÉTENDUS OPPOSANTS  N’ONT AUCUN PRINCIPE ETHIQUE ET VEULENT INSTALLER LE SÉNÉGAL DANS DES LOIS CHAOTIQUES  QUI FONT LE BONHEUR DES DICTATEURS ET PILLEURS DE DENIERS PUBLICS….  

NB: LA SEULE ALTERNATIVE EST DE RESTAURER LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE AVEC L’ARRESTATION OU LA DÉMISSION DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL, ET L’ORGANISATION D’UNE TRANSITION DE DOUZE MOIS AVANT D’ALLER A DE NOUVELLES ELECTIONS POUR RÉPARER NOS INSTITUTIONS ET NOS LOIS DÉMANTELÉES PAR MACKY SALL

ARTICLE DU 12 JUIN 2019

JE VOUS APPELLE VOUS  LES FORCES VIVES DE LA NATION, GUY MARIUS SAGNA, BABACAR DIOP DES FDS, TOUS LES SYNDICALISTES PATRIOTES; TOUS LES MOUVEMENTS ET ASSOCIATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE QUI VEULENT METTRE UN TERME AUX VOLS BIENS DU PEUPLES SÉNÉGALAIS PAR LES POLITICIENS QUI DIRIGENT LE SÉNÉGAL DEPUIS LES INDÉPENDANCES A ME REJOINDRE POUR FAIRE ARRÊTER  LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL ET CEUX DES MEMBRES DE L’OPPOSITION QUI TENTENT DE NOUS IMPOSER LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL EN PARTICIPANT A SON DIALOGUE NATIONAL; POUR ENSUITE NOUS IMPOSER A NOUS PEUPLE SÉNÉGALAIS UN PLAN DE POLITICIENS-BANDITS… IL N’EST PAS QUESTION UNE SEULE SECONDE QUE DES INDIVIDUS SOUS PRÉTEXTE D’APPARTENANCE A L’OPPOSITION PRENNENT EN OTAGE LE SÉNÉGAL, POUR NOUS IMPOSER LE DIALOGUE NATIONAL HORS LA LOI DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL… COMME D’HABITUDE CES POLITICIENS DE L’OPPOSITION RECHERCHENT DES POSTES DANS LE GOUVERNEMENT POUR AVOIR DES SALAIRES QUI LEUR PERMETTRONT D’ÉCONOMISER ET D’AVOIR DE L’ARGENT POUR LES PROCHAINES ELECTIONS : ET POUR CELA ILS SONT PRÊTS A ACCEPTER MÊME DE CONTINUER LEUR PRÉTENDU DIALOGUE NATIONAL QUI N’EST RIEN D’AUTRE QU’UN PLAN DE BANDITS POUR CONTINUER INDÉFINIMENT A RESTER AU POUVOIR EN TRICHANT AUX ELECTIONS. CAR SI CES OPPOSANTS ACCEPTENT QUE LE TRICHEUR ÉLECTORAL ET PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL DIRIGE CE DIALOGUE ALORS QUE LA LOI LE CONSIDÈRE COMME UN FRAUDEUR ÉLECTORALE QUI DOIT RÉPONDRE DE SES ACTES DEVANT LA JUSTICE, C’EST PARCE CES PRÉTENDUS OPPOSANTS  N’ONT AUCUN PRINCIPE ETHIQUE ET VEULENT INSTALLER LE SÉNÉGAL DANS DES LOIS CHAOTIQUES  QUI FONT LE BONHEUR DES DICTATEURS ET PILLEURS DE DENIERS PUBLICS…. TOUS ONT REMARQUÉ QUE MÊME FACE AU SCANDALE PÉTROLIER DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME ET DE SON FRÈRE, CES PRÉTENDUS OPPOSANTS  (QUI N’ONT AUCUN PRINCIPE ETHIQUE ET QUI S’ACCOMMODENT DE TRAVAILLER AVEC LE VOLEUR DE LA RÉPUBLIQUE MACKY SALL) FONCENT ET REFUSENT D’INTERROMPRE LEUR DIALOGUE NATIONAL DE POLITICIENS-BANDITS!

→ C’EST POUR DÉFENDRE LE SÉNÉGAL CONTRE L’ADOPTION DE CE DIALOGUE NATIONAL HORS LA LOI,  ORGANISÉ ET PLANIFIÉ PAR UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME DÉNOMMÉ MACKY SALL SOUTENU DANS CES DÉRIVES HORS LA LOI PAR UNE POIGNÉE DE PRÉTENDUS OPPOSANTS  AFFAMÉS DE DENIERS PUBLICS ET PRÊTS A FERMER LES YEUX SUR LES CRIMES DE MACKY SALL POUR OBTENIR DE LUI DES POSTES MINISTÉRIELS RÉMUNÉRÉS, NOUS APPELONS A NOUVEAU LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ A ARRÊTER LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL AFIN QUE CESSENT LES VOLS DES RESSOURCES DU SÉNÉGAL, ET AFIN QUE CESSENT LES RUSES ET COMPLOTS POLITIQUES QU’IL FAIT ADOPTER COMME LOIS AU SÉNÉGAL PAR SES DÉPUTÉS DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE POUR MAINTENIR LE PAYS SOUS SA DICTATURE.
N.B.: JE RAPPELLE AUX CHEFS DE NOS FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ, QUE S’ILS AVAIENT FAIT LEUR DEVOIR DE SUIVRE LA LOI EN ARRÊTANT LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL DEPUIS LE 23 AVRIL 2019, QUAND JE LEUR AI LANCÉ CET APPEL, ON EN AURAIT FINI DEPUIS LONGTEMPS AVEC CE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL, ET CES OPPOSANTS SANS FOI NI LOI N’AURAIENT PAS SONGÉ A LÉGALISER LES DÉCISIONS HORS LA LOI DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL.

jaime-mon-pays     FORCE DE DEFENSE ET DE SECURITE DU SENEGAL

drapeau sénégalais

 

PRÉSENTER QUELQUES UNES DE NOS LOIS QUE NOUS PROPOSERONS AU PEUPLE SÉNÉGALAIS PENDANT LES DOUZE MOIS DE TRANSITION QUI GÉRERONT L’APRES-MACKY,  POUR QU’IL LES ADOPTE PAR RÉFÉRENDUM; CECI POUR METTRE UN TERME AU RÈGNE DES POLITICIENS VOLEURS, ET AUX VOLS DES DENIERS PUBLICS PAR LES POLITICIENS AINSI QU’AU BANDITISME A TRAVERS LEQUEL ILS FONT ACCEPTER AU PEUPLE SÉNÉGALAIS DES CRIMES CF CRIMES SELON LA RAISON D’ÉTAT CF ASSASSINATS POLITIQUES:

MISE EN PLACE DE DISPOSITIFS RÉPRESSIFS PERCUTANTS POUR PROTÉGER DÉFINITIVEMENT LE SÉNÉGAL DES POLITICIENS PRÉDATEURS ET ESCLAVAGISTES:

- INTERDICTION DE CRÉER UN PARTI POLITIQUE CAR CES STRUCTURES N’ONT PAS LES MOYENS DE LEURS EXISTENCE: ILS SE FINANCENT SUR L’ARGENT DU PEUPLE POUR CONSTRUIRE LEURS SIÈGES; POUR MENER LEURS ACTIVITÉS POLITIQUES, POUR CORROMPRE LE PEUPLE ET L’AMENER A VOTER POUR EUX. → SANCTION DE CINQUANTE ANNÉES DE PRISON + TRAVAUX FORCÉS A TOUT CONTREVENANT ET SANS POSSIBILITÉ DE GRACE PRÉSIDENTIELLE OU DE  REMISE DE PEINE 

- INTERDICTION DE DÉTOURNEMENT DE DENIERS PUBLICS. POUR UN SEUL MILLION DE FRANCS DÉTOURNÉS → SANCTION DE CINQUANTE ANNÉES DE PRISON + TRAVAUX FORCÉS A TOUT CONTREVENANT ET SANS POSSIBILITÉ DE GRACE PRÉSIDENTIELLE OU DE  REMISE DE PEINE.

-QUICONQUE EST ÉLU PRÉSIDENT UTILISE L’APPAREIL D’ÉTAT QU’IL DOIT SERVIR AVEC LOYAUTÉ,  POUR ORGANISER DES FRAUDES ÉLECTORALES (CF MACKY SALL QUI A UTILISÉ LA D.A.F. POUR SABOTER LES CNI-CARTES D’ÉLECTEURS DES SÉNÉGALAIS APRES Y AVOIR DÉPENSE DES DIZAINES DE MILLIARDS POUR TRICHER ET SE FAIRE RÉÉLIRE!), → EST SANCTIONNÉ POUR HAUTE TRAHISON ET SABOTAGE: PEINE DE LA PRISON A PERPÉTUITÉ + TRAVAUX FORCÉS A TOUT CONTREVENANT ET SANS POSSIBILITÉ DE GRACE PRÉSIDENTIELLE OU DE  REMISE DE PEINE.

-QUICONQUE EST ÉLU PRÉSIDENT UTILISE L’APPAREIL D’ÉTAT QU’IL DOIT SERVIR AVEC LOYAUTÉ,  POUR TERRORISER DES MAGISTRATS, « METTRE SON COUDE SUR CERTAINS DOSSIERS » (CF MACKY SALL) ET LES EMPÊCHER DE FAIRE LEUR DEVOIR EN TOUTE INDÉPENDANCE, POUR INSTALLER LA JUSTICE SÉLECTIVE ET NEUTRALISER DES ADVERSAIRES POLITIQUES  (CF MACKY SALL), → EST SANCTIONNÉ POUR HAUTE TRAHISON ET SABOTAGE: PEINE DE LA PRISON A PERPÉTUITÉ + TRAVAUX FORCÉS A TOUT CONTREVENANT ET SANS POSSIBILITÉ DE GRACE PRÉSIDENTIELLE OU DE  REMISE DE PEINE.

-QUICONQUE EST ÉLU PRÉSIDENT UTILISE L’APPAREIL D’ÉTAT QU’IL DOIT SERVIR AVEC LOYAUTÉ, PROFITE DE SES PRÉROGATIVES POUR SIGNER DES CONTRATS MAFIEUX POUR S’ENRICHIR  (CF MACKY SALL ET SON FRÈRE ALIOU SALL AVEC FRANCK TIMIS ) → EST SANCTIONNÉ POUR HAUTE TRAHISON, ENTENTE AVEC L’ENNEMI ET SABOTAGE: AVEC PEINE DE LA PRISON A PERPÉTUITÉ + TRAVAUX FORCÉS A TOUT CONTREVENANT ET SANS POSSIBILITÉ DE GRACE PRÉSIDENTIELLE OU DE  REMISE DE PEINE.

- INTERDICTION DE CAISSE NOIRES; + SANCTION A TOUT CONTREVENANT.

-INTERDICTION DE CRIME SELON LA RAISON D’ETAT; + SANCTION A TOUT CONTREVENANT.

- ETC….

Madame Ndèye Khady BA

 



SI, COMME JE LE LEUR AVAIS DEMANDÉ, NOS FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ AVAIENT FAIT LEUR DEVOIR (APRES LE REFUS DU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE DE FAIRE SON TRAVAIL) D’ARRÊTER LE SUSPECT MACKY SALL, POUR VIOLATION DU PROCESSUS ÉLECTORAL, FRAUDE ÉLECTORALE, FRAUDE SUR LE PARRAINAGE PAR CORRUPTION C’EST A DIRE POUR LE PRÉSENT CAS DE FIGURE PAR ACHAT DE SIGNATURE DE PARRAINAGE, NI LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL NE SE SERAIT AUJOURD’HUI ENCORE AU POUVOIR POUR CONTINUER A DÉMANTELER NOS INSTITUTIONS, NI SON FRÈRE ALIOU SALL NE SERAIT ENCORE EN LIBERTÉ POUR CONTINUER A APPAUVRIR LE PEUPLE SÉNÉGALAIS EN VOLANT LES RESSOURCES DU SÉNÉGAL. …. NB: MÊME SI NOS AUTORITÉS JUDICIAIRES REFUSENT DE FAIRE LEUR TRAVAIL, SI NOS FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ SE CROISENT LES BRAS DEVANT LA GOUVERNANCE ILLÉGITIME DE MACKY SALL, ALLAH FERA SON DEVOIR DE NEUTRALISER LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL, QUI A ORGANISÉ UNE VASTE CAMPAGNE DE CORRUPTION (INTERDITE PAR ALLAH) EN ACHETANT LES SIGNATURES DE PARRAINAGE DES SÉNÉGALAIS. CF SOURATE 5 AL-MĀ-˓IDAH (LA TABLE SERVIE) 33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment, 34. excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir: sachez qu’alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

SI, COMME JE LE LEUR AVAIS DEMANDÉ,  NOS FORCES DE DÉFENSE ET DE  SÉCURITÉ AVAIENT FAIT LEUR DEVOIR (APRES LE REFUS DU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE DE FAIRE SON TRAVAIL) D’ARRÊTER LE SUSPECT MACKY SALL, POUR VIOLATION DU PROCESSUS ÉLECTORAL, FRAUDE ÉLECTORALE, FRAUDE SUR LE PARRAINAGE PAR CORRUPTION C’EST A DIRE POUR LE PRÉSENT CAS DE FIGURE PAR ACHAT DE SIGNATURE DE PARRAINAGE,  NI LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL NE SE SERAIT  AUJOURD’HUI  ENCORE AU POUVOIR POUR CONTINUER A DÉMANTELER NOS INSTITUTIONS, NI SON FRÈRE ALIOU SALL  NE SERAIT ENCORE  EN LIBERTÉ POUR CONTINUER A APPAUVRIR LE PEUPLE  SÉNÉGALAIS EN VOLANT LES RESSOURCES DU SÉNÉGAL. ….

NB: MÊME SI NOS AUTORITÉS JUDICIAIRES REFUSENT DE FAIRE LEUR TRAVAIL, SI NOS FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ SE CROISENT LES BRAS DEVANT LA GOUVERNANCE ILLÉGITIME DE MACKY SALL, ALLAH FERA SON DEVOIR DE NEUTRALISER LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL, QUI A ORGANISÉ UNE VASTE CAMPAGNE DE CORRUPTION (INTERDITE PAR ALLAH) EN ACHETANT LES SIGNATURES DE PARRAINAGE DES SÉNÉGALAIS. 

CF  SOURATE 5

AL-MĀ-˓IDAH (LA TABLE SERVIE)

33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,

34. excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir: sachez qu’alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

 

ALIOU SALL                                MACKY SALL

SERIGNE-BASS-GUEYE                    Les-sages-du-Conseil-Constitutionnel

 

MAME BOYE DIAO                 war-et-diouf                         Abdou-Lahad-Ka-maire-Touba-696x522

armee_senegalaiseFORCES DE DÉFENSE ET DE  SÉCURITÉ DU SÉNÉGAL.

A TITRE DE RAPPEL MONSIEUR MACKY SALL SUR LA CORRUPTION QUE VOUS AVEZ SEMÉ DANS LE PAYS: ↓ EXHORTER LES SÉNÉGALAIS A DÉSAVOUER TOUT OPPOSANT OU TOUT ACTEUR DE LA SOCIÉTÉ CIVILE QUI TENTERAIT DE RENDRE OPÉRATIONNELLE LA MAIN TENDUE A L’OPPOSITION PAR UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME DÉNOMMÉE MACKY SALL: J’APPELLE LES SÉNÉGALAIS A NE PAS SE LAISSER « MANIPULER PAR LES LAUDATEURS DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL, QUI CHERCHENT A UTILISER L’OPPOSITION POUR OBTENIR DES POSTES ET / OU DE L’ARGENT DES MAINS DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL, UNE FOIS QU’ILS LUI AURONT APPORTÉ L’OPPOSITION PIEDS ET POINGS LIÉE SUR UN PLATEAU D’ARGENT, SOUS PRÉTEXTE D’UN DIALOGUE: DES QUE L’OPPOSITION ACCEPTERA CE DIALOGUE, CELA SIGNIFIERA IMPLICITEMENT QU’ELLE RECONNAÎT MACKY SALL COMME PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE; ET C’EST TOUT CE QUE CHERCHE MACKY SALL LE PRÉSIDENT ÉLU AVEC DES SIGNATURES DE PARRAINAGE ACQUISES PAR LE CRIME DE CORRUPTION. OR DANS LE CAS DU SÉNÉGAL IL EST QUESTION DE FRAUDE ÉLECTORALE QUI A PERMIS A MACKY SALL DE S’INSTALLER CHEF D’ÉTAT AVEC LA COMPLICITÉ DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL MALGRÉ SES SIGNATURES FRAUDULEUSES, IL EST DONC IMPÉRATIF QUE LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE SOIT RÉTABLIE: ET POUR CE FAIRE SEUL UN GOUVERNEMENT DE TRANSITION REMPLIT LES CRITÈRES QUI PERMETTRONT DE CORRIGER LES DÉRIVES DE MACKY SALL ET DE PRÉPARER DE NOUVELLES ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES DANS UN DÉLAI DE DOUZE MOIS. NB: NOUS PRÉCISONS BIEN QUE SI NOUS OBSERVONS LES FAITS A LA LUMIÈRE DU DROIT, MACKY SALL ETANT UN PRÉSIDENT ÉLU AVEC DES SIGNATURES DE PARRAINAGE ACQUISES AVEC LE CRIME DE CORRUPTION, LA LOI VEUT QUE LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE SOIT REBAB LIE: PAR CONSÉQUENT IL N’EST PAS QUESTION QU’UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME TENDE UNE QUELCONQUE MAIN A L’OPPOSITION (QUI A UNE EXISTENCE PLUS LÉGALE QUE CELLE DE MACKY SALL EN TANT QUE PRÉSIDENT USURPATEUR) OU QUI QUE CE SOIT, MAIS D’ORGANISER LE DÉPART DE MACKY SALL DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE QU’IL OCCUPE PAR PURE USURPATION . MACKY SALLLE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL → PAR CONSÉQUENT NOUS NE PERMETTRONT A PERSONNE D’INSTALLER LA CONFUSION DANS LA TÈTE DES SÉNÉGALAIS, POUR CONTINUER A VIVRE DES VOLS DES DENIERS PUBLICS. 03-04-2019 INVITER TOUS LES PEUPLES ET TOUS LES DIRIGEANTS DU MONDE A CONSTATER A TRAVERS LES DIVERSES ÉTAPES (RELATÉES DANS CES ARTICLES CI DESSOUS) DU PROCESSUS ÉLECTORALE SÉNÉGALAIS CARACTÉRISÉ PAR DES VIOLATIONS FLAGRANTES DE NOS LOIS PAR MACKY SALL, AVEC LA COMPLICITÉ DES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL ET LE SOUTIEN DES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ (QUI REFUSENT DE PRENDRE LA RELÈVE DE NOS INSTITUTIONS JUDICIAIRES, AUX ABONNÉES ABSENTES A CAUSE DU TERRORISME QUE LEUR IMPOSE MACKY SALL, ET DE FAIRE LEUR DEVOIR DE PROTÉGER LE PEUPLE DES DÉRIVES HORS LA LOI DE MACKY SALL), QUE MACKY SALL EST CLAIREMENT UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME: UN USURPATEUR QUI OCCUPE LE SIÈGE DE PREMIER MAGISTRAT DU SÉNÉGAL AVEC LES COMPLICITÉS SCANDALEUSES D’UN CONSEIL CONSTITUTIONNEL DONT LA DESCRIPTION DES AGISSEMENTS DEPUIS LA VALIDATION DES SIGNATURES FRAUDULEUSES DE MACKY SALL, JUSQU’À LA PRESTATION DE SERMENT DU PRÉSIDENT USURPATEUR MACKY SALL POUR LUI DONNER UNE EXISTENCE LÉGALE (NB: NOUS PRÉCISONS ICI QUE LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL N’A PAS ÉTÉ DOTÉ DU POUVOIR MIRACULEUX DE CONVERTIR UN PROCESSUS DE PARRAINAGE FRAUDULEUX ET UNE ESCROQUERIE ÉLECTORALE, EN UNE VICTOIRE ÉLECTORALE LÉGALE ), SUFFIT A ÉDIFIER LE MONDE SUR SA GRAVE VIOLATION DE LA LOI POUR SOUTENIR MACKY SALL; MACKY SALL EST CLAIREMENT UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME: UN USURPATEUR QUI OCCUPE LE SIÈGE DE PREMIER MAGISTRAT DU SÉNÉGAL AVEC LES COMPLICITÉS SCANDALEUSES DES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DU SÉNÉGAL DONT CERTAINS DES CHEFS ONT CHOISI DE NE PAS ASSUMER LEUR RESPONSABILITÉ DE PROTÉGER L’ÉTAT DE DROIT ET LE PEUPLE, MAIS ONT CHOISI D’ÊTRE DES MILITAIRES ALIMENTAIRES A LA SOLDE DU SUSPECT MACKY. ET NOUS PROTESTONS VIGOUREUSEMENT EN TANT QUE PATRIOTE, A CAUSE DE LA CONFISCATION DE LA CÉRÉMONIE DE NOTRE FÊTE NATIONALE DU 04 AVRIL 2019, PAR LES HORS LA LOI ET LES USURPATEURS QUE SONT LES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL, LES MILITAIRES ALIMENTAIRES QUE SONT CERTAINS CHEFS DE NOS FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ A LA SOLDE DU SUSPECT MACKY SALL, AINSI QUE MACKY SALL LUI-MÊME LE GRAND RESPONSABLE DES TOURMENTS DE NOTRE RÉPUBLIQUE, DE NOTRE DÉMOCRATIE… → NOUS DEMANDONS A TOUS LES SÉNÉGALAIS PATRIOTES DE VÊTIR LE JOUR DU 04 AVRIL JOUR, DE LA CÉLÉBRATION DE NOTRE FÊTE NATIONALE, LA COULEUR NOIRE DU DEUIL ET / OU LA COULEUR ROUGE DU REFUS DE LA DICTATURE: CECI POUR EXPRIMER LEUR REJET DE L’USURPATION DU POUVOIR ET L’INSTALLATION DU SUSPECT MACKY SALL SUR LE SIÈGE DU PREMIER MAGISTRAT SÉNÉGALAIS. ARTICLE DU 09 MARS 2019 METTRE EN GARDE LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DU SÉNÉGAL, CONTRE TOUTE RECONNAISSANCE DE MACKY SALL COMME PRÉSIDENT CAR SELON LA LOI QUI NE LE RECONNAIT PAS COMME PRÉSIDENT CELA SERA UNE ASSOCIATION AVEC LE HORS LA LOI MACKY SALL POUR BRIMER LE PEUPLE; LE MONDE EST TÉMOIN QUE DÉJÀ DES LES PARRAINAGES, LE CANDIDAT MACKY SALL A ÉTÉ PRIS EN FLAGRANT DÉLIT DE FRAUDE SUR LE PARRAINAGE CE QUI REND ILLÉGALE SA PARTICIPATION AUX ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES: PAR CONSÉQUENT IMPOSSIBLE SON ÉLECTION AUX PRÉSIDENTIELLES. CF ARTICLE DU 06 03 2019 RAPPELER SOLENNELLEMENT AUX FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DU SÉNÉGAL QUE LES LOIS DU SÉNÉGAL VOUS INTERDISENT STRICTEMENT DE SERVIR UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME, ET VOUS DEVEZ VOUS CONFORMEZ STRICTEMENT A LA LOI. PAR CONSÉQUENT VOUS NE POUVEZ ET NE DEVEZ ÊTRE AU SERVICE DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL: jaime-mon-pays Armée-Sénégalaise FORCE DE DEFENSE ET DE SECURITE DU SENEGAL drapeau sénégalais 1. PARCE QUE LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL N’AVAIT PAS LE DROIT DE PARTICIPER AUX ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES A CAUSE DE SES SIGNATURES DE PARRAINAGE OBTENUES PAR LE CRIME DE CORRUPTION: ICI NOUS PRÉCISONS QUE LA DÉCISION DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL DE VALIDER LES SIGNATURES FRAUDULEUSES DU CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL EST HORS LA LOI DONC NULLE ET NON AVENUE CAR LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL N’A PAS ÉTÉ DOTÉ DU POUVOIR MIRACULEUX DE TRANSFORMER DES SIGNATURES FRAUDULEUSES EN SIGNATURES LÉGALES; 2. PARCE QUE BIEN QUE SACHANT QUE SES SIGNATURES FRAUDULEUSES LUI INTERDISAIENT DE PARTICIPER AUX ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES, LE CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL A EN PLUS ORGANISÉ UNE ESCROQUERIE ÉLECTORALE EN DISTRIBUANT AUX MEMBRES DE BENNO BOKK YAAKAAR LEURS CARTES D’IDENTITÉ ET D’ÉLECTEURS EN BLOQUANT CELLES DE CITOYENS DONT IL N’ÉTAIT PAS SUR DU VOTE (CF ARTICLE DU 03-03-2019) : ICI NOUS PRÉCISONS QUE LA DÉCISION DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL DE VALIDER CETTE ESCROQUERIE ÉLECTORALE EST HORS LA LOI DONC NULLE ET NON AVENUE, CAR LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL N’A PAS ÉTÉ DOTÉ DU POUVOIR MIRACULEUX DE TRANSFORMER UNE ESCROQUERIE ÉLECTORALE HORS LA LOI EN UN PROCESSUS ÉLECTORALE RESPECTUEUX DE LA LOI. MACKY SALLLE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL → LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DU SÉNÉGAL DOIVENT DÉFENDRE LE PAYS ET LA POPULATION DU PRÉSIDENT IMPOSTEUR MACY SALL, ET RESTAURER LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE DÉMANTELÉE PAR MACKY SALL: EN NÉGOCIANT PACIFIQUEMENT SON DÉPART EN LUI EXPLIQUANT QUE SES SIGNATURES FRAUDULEUSES ET SON ESCROQUERIE ÉLECTORALE FONT QU’IL EST ACTUELLEMENT NON PAS LE PRÉSIDENT DU SÉNÉGAL, MAIS UN HORS LA LOI QUI DOIT ÊTRE ARRÊTÉ ET JUGÉ… CECI EN RESPECTANT LE CHEF D’ÉTAT QU’IL A ÉTÉ PENDANT CES SEPT DERNIÈRES ANNÉES, MÊME SI SA GOUVERNANCE A TELLEMENT APPAUVRI LES SÉNÉGALAIS QUE TOUS DISENT QUE « DEKEUBI DAFA MACKY ». Madame Ndèye Khady Ba ARTICLE DU 02-01-2019 CI DESSOUS DESCRIPTION DE LA TRÈS GRAVE SITUATION DU SÉNÉGAL. BANDITISME A LA TÈTE DE L’ÉTAT: LES PARTIS POLITIQUES QUI NOUS GOUVERNENT SONT DE VÉRITABLES ASSOCIATIONS DE MALFAITEURS QUI UTILISENT NOS LOIS POUR SERVIR LEURS INTÉRÊTS DU MOMENT CF : POUR CONDAMNER KARIM WADE QUAND IL GÊNAIT LA CANDIDATURE DE MACKY SALL; POUR AMNISTIER KARIM WADE ET LE BLANCHIR QUAND IL NE GENE PLUS MACKY SALL. LES PARTIS POLITIQUES QUI NOUS GOUVERNENT VOLENT LES FONDS PUBLICS QUI APPARTIENNENT AU PEUPLE SE LE PARTAGENT ENTRE EUX, OU VOTENT DES BUDGETS DE CAISSES NOIRES SUR LES FONDS PUBLICS QUI APPARTIENNENT AU PEUPLE ET SE LES PARTAGENT ENTRE EUX ET / OU LES UTILISENT POUR CORROMPRE LES CITOYENS SÉNÉGALAIS QU’ILS ONT APPAUVRI EN VOLANT LES FONDS PUBLICS QUI DEVAIENT SERVIR A AUGMENTER LE NIVEAU DE VIE DES SÉNÉGALAIS PAR LA SUBVENTION DES PRODUITS DE PREMIÈRES NÉCESSITES ET /OU L’AUGMENTATION DES SALAIRES…. AUJOURD’HUI LA SITUATION EST EXTRÊMEMENT GRAVE ICI AU SÉNÉGAL, CAR LE MONDE A ÉTÉ TÉMOIN QU’APRÈS AVOIR LAMENTABLEMENT TRICHÉ AU PARRAINAGE, EN VIOLANT LA LOI SUR LE PARRAINAGE QU’IL A LUI-MÊME CONÇU PAR LA CORRUPTION AVEC DES ACHATS DE SIGNATURES, MACKY SALL A AUSSI IGNOBLEMENT TRICHÉ AUX ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES EN DISTRIBUANT LEURS C.I. ET CARTES D’ÉLECTEUR A PRES DE TROIS MILLIONS DE PERSONNES QUI LUI SONT FAVORABLES ET EN BLOQUANT CELLES DE PRES DE HUIT MILLIONS DE SÉNÉGALAIS SUR LES QUATORZE MILLIONS POUR LES EMPÊCHER DE VOTER; ET MALGRÉ TOUT LES SÉNÉGALAIS D’HABITUDE CONTESTATAIRES, SEMBLENT PLONGER DANS UNE LÉTHARGIE INEXPLICABLE: MÊME L’OPPOSITION SÉNÉGALAISE « DORT » ET NE VEUT PAS LEVER LE PETIT DOIT POUR QUE L’ÉLECTION HORS LA LOI ET FRAUDULEUSE DE MACKY SALL NE NOUS SOIT IMPOSÉE COMME UNE ÉLECTION VALABLE! AUJOURD’HUI QUE LA JUSTICE A ÉTÉ FRACASSÉE PAR MACKY SALL AFIN DE METTRE NOS AUTORITÉS JUDICIAIRES SOUS SES ORDRES: EN LES TERRORISANT ARTICLE DU 02-01-2019 POUR APPELER LES LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DE TOUTES LES ARMÉES DU SÉNÉGAL A SAUVER LE PAYS DES ¨POLITICIENS PRÉDATEURS INVITER LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DE TOUTES LES ARMÉES DU SÉNÉGAL, TERRE, AIR ET MER, DE LA GENDARMERIE NATIONALE, DES FORCES DE POLICE ET DE TOUTES LES FORCES PARAMILITAIRES, A SURVEILLER ÉTROITEMENT LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL AFIN DE VEILLER A CE QUE TOUTE DÉCISION SUR LE DOSSIER DES PARRAINAGES QU’IL PRENDRA SOIT EN CONFORMITÉ AVEC LA LOI SUR LE PARRAINAGE. Zones_militaires_sénégal_carte_map → DANS LE CAS OU LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL VEUT VALIDER LES SIGNATURES DU CANDIDAT MACKY SALL OBTENUES EN VIOLATION DE LA LOI SUR LE PARRAINAGE AVEC LA FRAUDE GRACE A LA CORRUPTION, ET QUE LE PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE DU SÉNÉGAL SERIGNE BASSIROU GUEYE, POUR DÉFENDRE LES INTÉRÊTS DE LA SOCIÉTÉ ET VEILLER A L’ORDRE PUBLIC, ANNULE CETTE DÉCISION DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL PRÉCISÉMENT PARCE QU’ELLE VIOLE LA LOI SUR LE PARRAINAGE, ALORS VOUS LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DE TOUTES LES ARMÉES DU SÉNÉGAL, NOUS VOUS DEMANDONS DE DÉFENDRE ET DE PROTÉGER CE QUE NOUS AVONS DE PLUS SACRÉ ET QUE SONT LES LOIS DU SÉNÉGAL QUI GARANTISSENT NOTRE STABILITÉ, ET QUE LES HOMMES POLITIQUES AU POUVOIR VEULENT ÉBRANLER ET DÉTRUIRE EN TERRORISANT LES MAGISTRATS CHARGÉS DE LES APPLIQUER, ET CECI DANS LE SEUL BUT TRICHER AUX ÉLECTIONS POUR RESTER AU POUVOIR ET DE FAIRE VALIDER LEURS VICTOIRES FRAUDULEUSES PAR CES MAGISTRATS TERRORISÉS. COMMENT ALLEZ-VOUS PROCÉDER VOUS NOS CHÈRES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ POUR DÉFENDRE NOS LOIS ET LA RÉPUBLIQUE CONTRE LES HOMMES POLITIQUES ACTUELLEMENT AU POUVOIR? DANS LE RESPECT DES LOIS ET DANS UNE PARFAITE COOPÉRATION ET UNE COORDINATION PATRIOTE LES CHEFS DE TOUTES LES ARMÉES DU SÉNÉGAL, TERRE, AIR ET MER, DE LA GENDARMERIE NATIONALE, DES FORCES DE POLICE ET DE TOUTES LES FORCES PARAMILITAIRES ADRESSENT DANS UN COMMUNIQUE COMMUN, EN MESSAGE DIFFUSÉ EN RADIO ET TÉLÉVISION. 1. UNE MISE EN GARDE SOLENNELLE ADRESSÉE AU PRÉSIDENT MACKY SALL LE PRINCIPAL RESPONSABLE DE CETTE HONTEUSE ET INDIGNE TRICHERIE SUR LE PARRAINAGE QUI EMPOISONNE LA RÉPUBLIQUE, AFIN QUE SON TERRORISME SUR LES MAGISTRATS CESSE IMMÉDIATEMENT ET QU’ILS PUISSENT MENER A BIEN LEURS MISSIONS EN TOUTE INDÉPENDANCE. EN CAS DE REFUS LE PRÉSIDENT MACKY SALL SERA SIMPLEMENT DÉMIS DE SES FONCTIONS POUR HAUTE TRAHISON, EN CE SENS QU’IL USE ET ABUSE DE SES PROROGATIVES AU POINT DE MENACER LA STABILITÉ DU SÉNÉGAL GARANTIE PAR LES LOIS DE LA RÉPUBLIQUE. → A. LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL POURRA AINSI EN TOUTE SÉRÉNITÉ INVALIDER LA CANDIDATURE DE MACKY SALL POUR SIGNATURES OBTENUES PAR LA FRAUDE ET LA CORRUPTION EN VIOLATION DE LA LOI SUR LE PARRAINAGE…. ET INVALIDER LA CANDIDATURE DU PROFESSEUR ISSA SALL POUR UTILISATION D’ENTITÉS RELIGIEUSES CF DAHIRAS MOUSTARCHIDINE WAL MOUSTARCHIDDATE EN VIOLATION DE LA LOI SUR LE PARRAINAGE QUI DEMANDE LA PRÉSENTATION DU PROGRAMME DU CANDIDAT AUX POTENTIELS PARRAINS POUR OBTENIR LEURS SIGNATURES. → B. OU BIEN LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL ANNULE CE PROCESSUS DE PARRAINAGE POUR VIOLATION GÉNÉRALISÉE DE LA LOI SUR LE PARRAINAGE PAR LES CANDIDATS. ET PROPOSE COMME ALTERNATIVE L’ORGANISATION D’ÉLECTIONS PAR LE VOTE A BULLETINS UNIQUES AVEC LES VINGT -HUIT CANDIDATS. img371 (1) 2. NOS CHÈRES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ PRÉSENTENT LES ÉLÉMENTS DE PREUVE DES SIGNATURES FRAUDULEUSES DU CANDIDAT MACKY SALL (CF MON ARTICLE DU 28-29- ET 31 DÉCEMBRE 2018), AU CONSEIL CONSTITUTIONNEL ET LEUR DEMANDENT DE SE CONFORMER STRICTEMENT A LA LOI SUR LE PARRAINAGE. 3. NOS CHÈRES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ CHOISISSENT PARMI LEURS MEMBRES A TRAVERS UN VOTE DÉMOCRATIQUE, UN MILITAIRE QUI DEVRA ORGANISER LES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES ET ASSURER LES FONCTIONS DU MINISTRE DE L’INTÉRIEUR: IL REMPLACE ALY NGOUILLE NDIAYE UN HOMME TRÈS CONTROVERSÉ ET CECI DANS L’INTÉRÊT DU SÉNÉGAL QUI EST PLUS IMPORTANT QUE MACKY SALL ; CE MILITAIRE POURRA PUBLIER LE FICHIER ÉLECTORAL AUTHENTIQUE QUE RÉCLAMENT EN TOUTE LÉGITIMITÉ LES CANDIDATS ET AINSI ORGANISER DES ÉLECTIONS APAISÉES, CAR BÉNÉFICIANT DE LA CONFIANCE DES VINGT-HUIT CANDIDATS. Madame Ndèye Khady Ba ARTICLE DU 02-01-2019 CRACHER AVEC LA DERNIÈRE ÉNERGIE SUR L’OMERTA QUI RÈGNE ICI AU SÉNÉGAL CONCERNANT LA CORRUPTION LORS DE LA CAMPAGNE DE PARRAINAGE AVEC DES ACHATS DE SIGNATURES DE LA PART DU CANDIDAT MACKY SALL, QUI MÊME PRIS EN FLAGRANT DÉLIT D’ACHAT DE SIGNATURES DE SES PARRAINS CONTINUE TRANQUILLEMENT A FAIRE COMME S’IL N’ÉTAIT PAS DÉCOUVERT; ET PENDANT DE CE TEMPS NOS AUTORITÉS JUDICIAIRES TREMBLENT DE PEUR ET REFUSENT DE PRENDRE EN COMPTE NOS PLAINTES POUR CORRUPTION CONTRE LE CANDIDAT MACKY SALL; LES MEMBRES DU CONSEIL CONSEIL CONSTITUTIONNEL SÉNÉGALAIS CRAIGNANT LES MENACES DE LIMOGEAGES ET AUTRES RADIATION PRENNENT LA DÉCISION NULLE ET NON AVENUE DE CONSIDÉRER COMME LÉGALE DONC VALIDE LA CANDIDATURE DE MACKY SALL AVEC DES SIGNATURES DE PARRAINAGES ACQUISES PAR LA CORRUPTION CF ACHATS DE SIGNATURES; LES AUTORITÉS RELIGIEUSES CHRÉTIENNES ET MUSULMANES REFUSENT DE SE PRONONCER SUR LA CORRUPTION CLAIREMENT UTILISÉE PAR LE CANDIDAT MACKY SALL LORS DES CAMPAGNES DE PARRAINAGES CF ACHATS DE SIGNATURES QUI SONT HEUREUSEMENT CONDAMNÉES PAR DES VOIX COURAGEUSES AU SEIN DE L’APR MÊME CF MAITRE DJIBRIL WAR ET MAME BOYE DIAO; LES ONG ONT ACCEPTE DE SERVIR DE FAIRE VALOIR AU CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL EN ASSISTANT SANS PROTESTER A LA VALIDATION DES PARRAINAGES DU CANDIDAT MACKY SALL PAR LES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL. → RAPPELER AUX MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL SÉNÉGALAIS QU’UNE SEULE SIGNATURE FRAUDULEUSE DISQUALIFIE LE CANDIDAT CONCERNÉ, CAR DES LORS L’ENSEMBLE DES SIGNATURES CONTENUES DANS SON DOSSIER DE PARRAINAGE DEVIENNENT SUSPECTES DONC IMPOSSIBLES A VALIDER… ÉTANT DONNE QU’AU SÉNÉGAL POUR ACCÉDER ET OU RESTER A POUVOIR, LES POLITICIENS VEULENT DÉTRUIRE LES BASES DE NOTRE STABILITÉ, QUE SONT LES LOIS ET L’ORDRE, CAR NON SEULEMENT ILS EN SONT ARRIVÉS A CONSIDÉRER LA TRICHERIE, LA CORRUPTION COMME LÉGALE ET NORMALE, MAIS SURTOUT QU’ILS LE FONT A VISAGE DÉCOUVERT (CE QUI EST UN VÉRITABLE AFFRONT UNE INSULTE POUR NOS LOIS ET NOS MAGISTRATS, ET UNE MENACE OUVERTE ET EXTRÊME POUR NOTRE STABILITÉ ), ÉTANT DONNE QUE LES FRAUDES, LA CORRUPTION ET LA TRICHERIE SUR LE PARRAINAGE SONT PATENTES ET QUE LES POLITICIENS OSENT DÉFIER NOS LOIS ET CORROMPRE OUVERTEMENT…. → IL EST IMPÉRATIF QUE LES SANCTIONS DE LA JUSTICE PROTÈGENT CE PROCESSUS ET DISQUALIFIENT LES CANDIDATS AYANT VIOLÉ LA LOI SUR LE PARRAINAGE, DANS L’INTÉRÊT DU PAYS ET AU NOM DE LA PRÉSERVATION DE SA RÉPUTATION DANS LE MONDE. LE CANDIDAT MACKY SALL EST UNE DANGEREUSE MENACE, UNE VÉRITABLE CATASTROPHE POUR LA STABILITÉ DE NOS INSTITUTIONS CAR IL LES DÉTRUIT PROGRESSIVEMENT EN INSTALLANT LA CORRUPTION PARTOUT, ET LE MANQUE DE COURAGE DE NOS AUTORITÉS, JUDICIAIRES, RELIGIEUSES, DES ONG ET SURTOUT DE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE UNION EUROPÉENNE, UNION AFRICAINE, C.E.D.E.A.O. ACHÈVE DE RUINER LE SÉNÉGAL. ARTICLE DU 19 DÉCEMBRE 2018 www.actusen.sn septembre 11, 2018 Parrainage : Le maire de Touba, Abdoul Ahad Ka file des fiches de collecte et 50.000 F Cfa à chaque chef de quartier Abdou-Lahad-Ka-maire-Touba-696×522 La Coalition «Benno Bokk Yaakaar» est de plain-pied dans un marché, à la quête d’un bétail électoral. Et ne s’entoure plus de scrupules pour acheter les consciences des Sénégalais. La raison ? Après que SourceA a révélé, dans son édition d’hier lundi, l’offre de 1 million 500 mille F Cfa faite par le ministre-conseiller au village de la Commune de Mbar qui aura le maximum de signatures en faveur du Président Macky Sall, voici que le maire de Touba, Abdou Ahad Ka, danse le même tango que le responsable Apr de Biscuiterie. Pour ce faire, il a mis à profit une réunion avec les chefs de villages de sa Commune, pour déclarer à qui veut l’entendre : «je remettrai des fiches de collecte et 50.000 francs Cfa à chaque chef de quartier, pour glaner le maximum de signatures possibles» Les agissements des responsables de la Coalition «Benno bokk yaakaar» ne font que certifier les propos de Thierno Alassane Sall, et pour cause. Le leader du Mouvement «La République des valeurs» affirmait, lors de la cérémonie de lancement de sa campagne de parrainage que le régime a mis en jeu 2 milliards de nos maigres francs pour aller à l’assaut des parrains. «Le régime en place a mobilisé 2 milliards de francs Cfa pour l’achat de parrains. Un marché de signatures s’est ouvert à l’échelle du pays», disait-il. Les faits semblent lui donner raison. Car, après Arona Coumba Ndoffène Diouf qui a promis un million cinq cent mille francs Cfa, au village de la Commune de Mbar qui aura enregistré le plus de parrains, c’est au tour du maire de Touba, Abdoul Ahad Ka, de monnayer les registres destinés à la collecte de signatures. Dans une vidéo virale, on voit et entend l’édile de la capitale du «Mouridisme», entouré de quelques responsables de la Commune, expliquer le procédé à suivre aux chefs de quartiers qui étaient présents. «Je remettrai des fiches de collecte et 50.000 francs Cfa à chaque chef de quartier pour glaner le maximum de signatures possibles. Il est prévu 10 signatures pour chaque fiche, que chacun prenne le nombre de fiches qui lui convient. Pour ceux qui ne savent pas écrire, vous pouvez demander de l’aide à vos proches». Tels sont les propos de Abdoul Ahad Ka. Reste, maintenant, à savoir au rythme où vont les choses, quels leviers disposent les plus Hautes Autorités pour mettre fin à de telles pratiques qui épousent, de plus en plus, les contours de la corruption. Mor Mbaye Cissé, Correspondant à Touba (Actusen.sn) http://www.rewmi.com 13 septembre 2018 war-et-diouf Achat de parrains: Me War accuse Arona Coumba Ndoffène Diouf. Les accusations d’achat de parrains ne sont pas de l’opposition, mais elles proviennent de la mouvance présidentielle. Dans une note dont nous détenons copie, Me Djibril War met en garde le Président Macky Sall sur les pratiques de corruption du ministre Arona Coumba Ndoffène Diouf. La Coalition Benno Bokk Yaakar, lors de son assemblée générale hebdomadaire tenue hier, a procédé à l’évaluation des opérations de parrainage du président Macky Sall. Les responsables des partis de la Coalition ont magnifié le déploiement des jeunes, des femmes, des responsables et des coordonnateurs vers les citoyens pour les inscrire sur les listes en se conformant à la loi. Ils n’ont pas manqué d’exposer les difficultés rencontrées sur le terrain, en dénonçant des faits avérés de corruption. Me Djibril War accuse le Ministre conseiller Arona Coumba Ndoffène Diouf. «Il (Ndlr: Arona. C.N. Diouf pense que dans ce monde, tout peut s’acquérir par l’argent», s’indigne-t-il. L’ancien député souligne que les hommes et femmes du ministre-conseiller, chassés de beaucoup de maisons et places, ont adopté une nouvelle stratégie : celle du donnant donnant.» Selon Me War, « il n’y a qu’Arona Coumba Ndoffène Diouf qui fait preuve de générosité en allouant à chaque signataire de la liste de parrainage des sommes allant de 3000 à 5000 Fcfa», Une situation qui n’est pas sans conséquence. « Des personnes qui avaient déjà parrainé un candidat, attirées par l’appât de la corruption, viennent s’inscrire à nouveau sur les listes d’Arona Coumba Ndoffène qu’il s’est procuré frauduleusement, en dehors de la voie officielle, celle du Coordonnateur de la Coalition Benno Bokk Yaakar », souligne Me War. Aussi déplorent-ils «les actes anti valeurs d’Arona, parce que non conformes à leurs valeurs d’honneur, de dignité, de pudeur». Ils préviennent Macky : « ces comportements seront lourds de conséquence pour l’image du Président avec le discrédit et la désaffection des populations. » A noter qu’Arona Coumba Ndoffène Diouf avait promis publiquement 1.500.000 Fcfa aux responsables de la commune de Mbar qui auront plus le plus de signatures. Georges Emmanuel Ndiaye. http://www.rewmi.com 10 septembre 2018 Parrainage: Les stratégies ‘’hors-la-loi’’ de candidats C’est la guerre des chiffres, surtout au niveau des souteneurs du Président Sall. Chacun verse dans l’excès de zèle, histoire de démontrer qu’il va apporter plus de signatures que l’autre. Les déclarations se multiplient dans la presse, juste pour des positionnements. Personne ne veut rester en rade. Malheureusement, tous les moyens sont bons pour ‘’enrôler‘’ des citoyens qui ont, la plupart du temps, des problèmes pour comprendre ce qu’il en est réellement. Ils sont souvent soumis à des manipulations de toutes sortes, avec des fausses promesses à la clef. C’est ainsi que dans la banlieue de Dakar par exemple, des rassemblements sont organisés, surtout avec les femmes, pour leur promettre des financements dans les prochains jours. Celles-ci, convaincues de les acquérir, signent des fiches tout en espérant que les promesses seront satisfaites. D’autres stratégies sont en vogue de la part d’hommes politiques qui ne lésinent pas sur les moyens. Ils profitent le plus souvent du faible niveau intellectuel de certains électeurs, raflent leurs cartes d’identité numérisées, sous des prétextes fallacieux qui changent d’une localité à l’autre. A Touba par exemple, une somme d’un million de Francs CFA est promise à toute personne capable d’apporter 100 signatures. Malheureusement, selon nos sources, dans la ville sainte, le parti au pouvoir ne se fait pas particulièrement remarquer du fait que ses représentants sont quasi-invisibles. Comme quoi, c’est l’éternelle équation de Touba qui se pose à Macky. D’autres parmi les citoyens sont parfaitement conscients de ce qu’ils font. Ils préfèrent monnayer tout acte électoral, sans scrupules, là où certains ne rechignent pas à signer ou à refuser de le faire par conviction. En cette période de ‘’navétane’’ et de vacances, de nombreux jeunes se voient promettre ou offrir des équipements, maillots, des ballons et même de l’argent en échange de signatures. Pour les Chefs de village, on leur promet que bientôt, une loi sera votée pour leur permettre de bénéficier désormais de salaires pour leurs charges. Une loi qui, depuis l’ancien Président Wade, ne voit jamais le jour. C’est dire qu’il y a autant de stratégies que de localités. En conséquence, les convictions idéologiques ont pratiquement disparu de notre culture politique. Et comme ils sont peu nombreux à investir les partis et mouvements politiques, il faudra trouver les moyens parfois peu éthiques de convaincre cette grande masse d’électeurs. Pis, les politiques profitent non seulement de l’incurie de certains, mais aussi de leur pauvreté. L’achat de conscience est banalisé. La manipulation érigée en règle. Malheureusement, à chaque échéance électorale, les populations se font berner, parfois très facilement. Ceci est d’autant plus vrai qu’aucune communication véritable n’a accompagné cette application de la loi sur le parrainage. Nombre de citoyens ignorent réellement ce que c’est. Parce qu’il aurait fallu, au moins, la faire accompagner de spots au niveau de tous les médias pour en expliquer les tenants et les aboutissants. Ce qui n’a pas été fait. On s’est précipité à la voter et à la faire appliquer. La preuve, même ceux qui sont au niveau du parti au pouvoir et qui parlent de 3 millions de signatures, ne savaient qu’il y avait un plafond à ne pas dépasser. Même confusion au niveau des plénipotentiaires des partis. Ces ‘’messieurs élections’’ n’ont rencontré l’administration qu’une seule fois alors qu’ils sont censés comprendre et faire comprendre le parrainage au niveau de leurs partis respectifs ou de leurs états-majors politiques. A ces confusions, s’ajoutent d’autres : le fait que la plupart de nos concitoyens ne savent pas signer. Certains mettent des étoiles, d’autres des signes qu’ils oublient aussitôt. C’est dire que techniquement, l’administration chargée de contrôler les opérations aura du mal à le faire. Il serait alors intéressant de savoir comment elle va s’y prendre surtout dans une société à majorité analphabète. Assane Samb www.lequotidien.sn/ 17 septembre 2018 Mame Boye Diao (Apr) sur l’achat de conscience : «La justice doit faire … Image issue d’un article pour la recherche « achats de signatures sur le parrainage par les candidats » (source : Le Quotidien) Le Quotidien-17 sept. 2018 Avec un objectif national de 2,5 millions de signatures, le pouvoir n’est-il … Donc, cela peut le frustrer et l’amener à parrainer un autre candidat. Mame Boye Diao ne ménage pas ses camarades de parti qui s’activent dans l’achat de conscience. Arona Coumba Ndoffène Diouf et Abdou Lahad Kâ sont accusés d’avoir recouru à de telles pratiques. Le responsable apériste de Kolda appelle même la justice à faire son travail pour élucider ces affaires. Dans cet entretien, le directeur des Services fiscaux de la Direction des impôts et domaines invite Benno bokk yaakaar à l’unité en perspective de l’élection du prochain maire de Dakar. Où en êtes-vous avec la campagne de collecte de parrains pour votre candidat Macky Sall ? Nous avons un objectif ambitieux de dépasser les 2,5 millions de signatures pour régler certaines questions puériles soulevées par l’opposition pour montrer la représentativité et la popularité de notre candidat Macky Sall. Donc, nous avons fixé des objectifs pour chaque commune et nous espérons les dépasser. L’idée est de montrer, au mois de décembre, que le Président Macky Sall est majoritaire dans le cœur des Sénégalais. Cela va nous permettre de mieux enclencher le processus pour sa réélection. Quel est votre objectif en termes de nombre de parrains à Kolda où vous militez ? Nous avons un objectif fixé par le pôle parrainage de 32 000 parrains en rapport avec le fichier électoral du département de Kolda. Notre démarche a été de convoquer tous les responsables départementaux de la coalition Benno bokk yaakaar ainsi que les mouvements de soutien au président de la République. Cette réunion s’est tenue à la mairie de Kolda à l’issue de laquelle nous sommes en train de dérouler un plan d’actions. Le processus se fait dans la sérénité et l’enthousiasme parce que Kolda est l’une des régions qui ont le plus bénéficié des politiques publiques qui ont été mises en place par le chef de l’Etat. Nous engageons le processus de façon unitaire, sans anicroche. Nous pensons que nous allons dépasser les 32 000 signatures que nous nous sommes fixé comme objectif. Avec un objectif national de 2,5 millions de signatures, le pouvoir n’est-il pas dans une logique d’invalider les autres candidatures ? Cela répond déjà à une question de popularité ou pas du Président Macky Sall. L’opposition fait croire à l’opinion que le Président est minoritaire. Nous pensons que la première réponse à donner à cela, c’est de montrer que Macky Sall est largement majoritaire dans ce pays. Deuxièmement, le parrainage est une question sensible, une nouveauté dans notre pays et il faut aussi gérer les questions subjectives. Si un de nos militants n’est pas sollicité pour le parrainage, il peut penser qu’il n’a pas l’importance qu’il faut. Donc, cela peut le frustrer et l’amener à parrainer un autre candidat. Chaque candidat déclaré doit pouvoir compter sur ses propres forces pour dire à terme à peu près ce qu’il pèse. Mais avec 2,5 millions de parrains, il y a des risques de doublons… Le pouvoir ne s’est pas fixé comme objectif d’invalider les candidats de l’opposition. D’ailleurs, il n’a pas ce pouvoir, cette tâche de valider ou pas une candidature revient au Conseil constitutionnel. Pourtant Bougane Guèye Dany et Malick Gakou se sont fixé chacun un objectif de 500 mille parrains. Le Pds table sur 1 million de parrains… Donc, chaque candidat s’est fixé des objectifs. Si c’est l’opposition qui parle d’un million ou 500 mille signatures, on ne dit rien, mais si c’est le pouvoir, on crie au scandale et on nous accuse de vouloir invalider des candidatures. Nous voulons 2,5 millions de parrains pour juste montrer notre force. Finalement la question de l’achat de conscience n’est-elle pas en train de plomber la pertinence du parrainage ? Dans le déroulement des processus politiques, le Président appuyait financièrement les différents comités électoraux, que ce soit les Législatives ou les Locales. Mais pour un processus de parrainage, aucun franc n’a été ni dégagé ni mis à la disposition des différents comités. Pourtant Thierno Alassane Sall parle de 2 milliards mobilisés par le pouvoir pour acheter des parrains… C’est faux ! Cet homme n’a jamais gagné une élection à Thiès, y compris dans sa propre commune. C’est pourquoi il avance des propos fallacieux. Ces accusations sont faites par des personnes qui ne peuvent même pas avoir 50 000 signatures. Tout le monde sait que lorsqu’on va vers des élections, le Président sort une cagnotte pour aider les différents comités électoraux. Mais pour cette campagne de collecte de parrains, aucun budget n’a été établi. Au niveau de la région de la Kolda, nous n’avons reçu aucun franc et c’est le cas pour les autres responsables de la coalition. Il s’agit d’un choix que nous avons fait pour rendre au Président la monnaie de sa pièce parce qu’il a placé le Sénégal sur la voie du développement. Nous autres, ses responsables, pensons qu’il ne devait pas s’investir dans ce processus. Thierno Alassane Sall était avec nous, donc, il sait que dans toutes les élections qui se sont déroulées, le Président n’a jamais donné plus de 5 millions à un comité électoral. Avec 5 millions, comment peut-on faire une campagne ? Donc, c’est rien du tout. Le Président n’a jamais voulu faire des élections une question d’argent entre lui et les populations. Le ministre-conseiller Arona Coumba Ndoffène Diouf promet dans la commune de Mbar 1,5 million de francs Cfa au village qui aura le plus de parrains et le maire de Touba, Abdou Lahad Kâ, dans une vidéo qui circule sur le net, donne 50 000 francs Cfa à chaque parrain. Ces affaires ne sont-elles pas des cas d’achat de conscience avérés ? Pour le cas de Touba, si une personne donne 50 000 francs à chaque parrain, c’est parce qu’il doit être immensément riche. 50 000 francs par parrain, c’est énorme ! Je reconnais la ligne de mon parti qui dit que la collecte de parrainages doit être une action volontaire et libre. Les cas que vous me citez sont des cas isolés qui peuvent être mal vus par l’opinion mais qui ne concernent pas la direction du parti. Je suis formel : ni le président de la République ni le directoire de campagne n’ont dégagé un budget pour l’achat de conscience et des promesses électoralistes. Je condamne ces pratiques de ces responsables. Ce sont des éléments qui sont minimes par rapport au processus global. L’Apr se démarque de toutes ces pratiques. Nous ne sommes ni dans l’achat de conscience ni dans les promesses mirobolantes pour obtenir des parrains. Nous sommes assez forts pour atteindre nos objectifs en termes de parrains. Ceux qui le font, doivent assumer devant la justice de ce pays. Ces gens sont en train de faire croire à l’opinion que le Président n’est pas majoritaire alors que c’est tout à fait le contraire. Ils peuvent faire douter les votants. Au niveau de la majorité, ces personnes, qui font de l’achat de conscience, sont des responsables qui n’ont pas de base. C’est un moyen de prouver au président de la République qu’on est fort dans notre localité. Cependant, ils utilisent des moyens malheureux. Etes-vous pour que l’Ofnac s’autosaisisse pour élucider ces cas Arona Coumba Ndoffène Diouf et Abdou Lahad Kâ ? S’il y a des cas de corruption avérés, il faudrait que la loi s’applique à tout le monde, pouvoir comme opposition. Mais je dois souligner que ce ne sont que ceux qui savent qu’ils ne peuvent pas avoir le nombre de parrains requis qui crient à l’achat de conscience. Je n’ai pas entendu un parti comme Rewmi agiter ces questions parce qu’il sait que le nombre de parrains demandé n’est pas un problème. L’opposition pose un débat puéril. C’est le cas avec cette accusation grave du parti Pastef à l’égard du Président Macky Sall par rapport aux ethnies et aux confréries. Voilà des gens qui nous ont habitués à des accusations bizarres. Cependant, ils sont en train de franchir un cap très dangereux. Le président de la République n’a jamais communiqué en faisant référence à son appartenance confrérique, religieuse, ethnique ou régionale. Je mets au défi quiconque de me sortir un élément dans lequel le Président fait référence à cela. Pour la première institution du pays, l’accuser d’user de cela est une faute très grave. Beaucoup d’hommes politiques font dans la vindicte pour devenir des héros. Personnellement, je ne connais pas l’appartenance confrérique de Macky Sall alors que tout le monde connaissait la confrérie de son prédécesseur. J’appelle les gens de Pastef à la raison. Nous sommes dans un pays où chrétiens et musulmans ont des relations fraternelles, de même que les différentes confréries. Les Sénégalais ne vont pas les suivre dans cette voie. Quelle lecture faites-vous de la décision du président de la République de nommer des délégués régionaux pour la Présidentielle de 2019 ? Le président de la République s’est inscrit, depuis 2012, dans une dynamique de coalition. Au départ, il s’agissait de la coalition Macky2012 qui nous a amenés au second pour devenir ensuite Benno bokk yaakaar. Dans sa logique de «gagner ensemble et gouverner ensemble», le Président a fait des choses assez similaires par rapport à Bby. Il y a des responsables de l’Apr, du Ps de l’Afp, entre autres. C’est un message fort de Macky Sall qui tient à cette coalition. Deuxièmement, dans le dispositif mis en place dans le cadre du parrainage, les délégués régionaux interviennent dans le processus de collecte de parrains. Ils seront l’interface entre le candidat Macky Sall et les différents parrains par le canal des collecteurs. Je salue les choix portés sur Ousmane Tanor Dieng, Moustapha Niasse, Mahammed Boun Abdallah Dionne ou Robert Sagna parmi les délégués régionaux. Cela confirme le leadership du Président Macky Sall qui a choisi de faire avec une équipe constituée de différents alliés et compte se battre avec cette machine pour sa réélection. Pour la succession de Khalifa Sall, il est agité le nom de Alioune Ndoye pour le Ps et celui de Zator Mbaye pour l’Afp. Ne s’achemine-t-on pas vers une guerre Ps-Afp au sein de Bby pour le contrôle de la Ville de Dakar ? Que des noms soient agités, ce n’est pas un problème. Le groupe de Khalifa Sall a sa propre stratégie. Dès qu’il y aura une dispersion au niveau de la candidature de Benno, le bloc de Khalifa Sall va gagner aisément. Ce sera encore une fois la résultante de nos petites querelles qui pourront aboutir à cet échec dans la reconquête de la Ville de Dakar. Khalifa Sall a été élu avec une équipe qui est restée soudée. Ceux qui sont en face, s’ils y vont en ordre dispersé, ils créent eux-mêmes les conditions de leur échec. SourcePar Babacar Gueye DIOP – bgdiop@lequotidien.sn AUJOURD’HUI IL EST IMPÉRATIF QUE FORCE RESTE A LA LOI, AFIN QUE LE PAYS PUISSE FONCTIONNER SUR DES BASES RATIONNELLES ET DONC SAINES DANS L’INTÉRÊT DE LA STABILITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIALE. ÉTANT DONNE QU’AU SÉNÉGAL POUR ACCÉDER ET OU RESTER A POUVOIR, LES POLITICIENS VEULENT DÉTRUIRE LES BASES DE NOTRE STABILITÉ, QUE SONT LES LOIS ET L’ORDRE, CAR ILS NON SEULEMENT ILS EN SONT ARRIVÉS A CONSIDÉRER LA TRICHERIE, LA CORRUPTION COMME LÉGALE ET NORMALE, MAIS SURTOUT QU’ILS LE FONT A VISAGE DÉCOUVERT (CE QUI EST UN VÉRITABLE AFFRONT UNE INSULTE POUR NOS LOIS ET NOS MAGISTRATS, ET UNE MENACE OUVERTE ET EXTRÊME POUR NOTRE STABILITÉ ), IL EST IMPÉRATIF QUE L’APPLICATION CORRECTE ET SCRUPULEUSE DE NOS LOIS SOIT EXÉCUTÉE AVEC PATRIOTISME, ET QUE LE COURAGE DE NOS MAGISTRATS ET HOMME CHARGÉS DE L’APPLICATION DU DROIT DOMINE LA LÂCHETÉ ET LA PEUR DU LIMOGEAGE QUI PEUVENT LES INDUIRE A FERMER LES YEUX SUR LES FRAUDE ET CORRUPTION DU CANDIDAT A POUVOIR. C’EST POURQUOI ÉTANT DONNE QUE LES FRAUDES, LA CORRUPTION ET LA TRICHERIE SUR LE PARRAINAGE SONT PATENTES ET QUE LES POLITICIENS OSENT DÉFIER NOS LOIS ET CORROMPRE OUVERTEMENT, IL EST IMPÉRATIF QUE LES SANCTIONS DE LA JUSTICE PROTÈGENT CE PROCESSUS ET DISQUALIFIENT LES CANDIDATS AYANT VIOLÉ LA LOI SUR LE PARRAINAGE, DANS L’INTÉRÊT DU PAYS ET AU NOM DE LA PRÉSERVATION DE SA RÉPUTATION DANS LE MONDE. img371 (1) NOUS ACTUALISONS NOTRE LETTRE ADRESSÉE A CONSEIL CONSTITUTIONNEL, POUR L’ANNULATION DE CE PROCESSUS DE PARRAINAGE ENTACHÉ D’IRRÉGULARITÉS, AVEC COMME ALTERNATIVE L’ORGANISATION D’ÉLECTION A BULLETIN UNIQUE AVEC LES 28 CANDIDATS: LES 27 QUI ONT DÉPOSÉ LEURS DOSSIERS MAIS AUSSI LA CANDIDATE DU « MOUVEMENT TROIS A ARE ALLALOU ASKANE-WI », MADAME NDEYE KHADY BA QUI A ETE LA SEULE PARMI LES CANDIDATS A AVOIR EU LE COURAGE DE DEMANDER LE RESPECT DES RÈGLES DU PARRAINAGE: NOUS AVONS PRIS LE SOIN D’INTRODUIRE UN RECOURS EN ANNULATION, MAIS NOUS SOMMES TOUJOURS EN COURSE POUR LES PRÉSIDENTIELLES DE 2019. → NOUS APPELONS DONC LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL A PRENDRE EN COMPTE LES NOUVELLES DONNÉES : 1. ANNULATION PARRAINAGE VU LES NOMBREUSES IRRÉGULARITÉS; 2. ORGANISATIONS ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES PAR LE VOTE A BULLETIN UNIQUE; 3. DONNER A LA SEULE CANDIDATE A AVOIR INTRODUIT UN RECOURS EN ANNULATION UN DÉLAI EXCEPTIONNEL D’UN MOIS POUR CONSTITUER LES PIÈCES DE SON DOSSIER DE CANDIDATURE (CASIER JUDICIAIRE, CAUTION, … ) A DÉPOSER AU CONSEIL CONSTITUTIONNEL. Madame Ndèye Khady BA ARTICLE DU 28 FÉVRIER 2019 INVITER LE PEUPLE SÉNÉGALAIS ET TOUS LES PEUPLES DU MONDE A CONSTATER QUE JAMAIS DANS L’HISTOIRE DU SÉNÉGAL LE PAYS N’AVAIT EU A ATTENDRE DES JOURS AVANT DE CONNAITRE LES RÉSULTATS DE SON VOTE; QUE LES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES AU SÉNÉGAL NE POURRONT ETRE ARBITRÉES QUE PAR UNE NOUVELLE EQUIPE INSTALLÉE POUR REMPLACER CES MEMBRES ACTUELS QUI ONT OSÉ VALIDER LES SIGNATURES DE PARRAINAGE FRAUDULEUSES DU CANDIDAT MACKY SALL. APRES CETTE AUTORISATION ILLÉGALE DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL DE PERMETTRE AU CANDIDAT FRAUDEUR DE PARTICIPER AUX PRÉSIDENTIELLES, ALORS QUE LA LOI LE LUI INTERDISAIT VU SES SIGNATURES DE PARRAINAGE, LES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL DEVAIENT ÊTRE ARRÊTES ET LIVRÉS A LA JUSTICE POUR HAUTE TRAHISON: AUCUNE PERSONNE HONNÊTE NE LEUR AURAIT CONFIÉ A NOUVEAU LA RESPONSABILITÉ DE PUBLIER LES RÉSULTATS DES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES DE 2019; CAR ILS VONT A NOUVEAU BAFOUER LA LOI AU PROFIT DU CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL. LES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL SONT DES HABITUÉS DES FAITS, RÉCIDIVISTES DE LA HAUTE TRAHISON ET DU MANQUE DE LOYAUTÉ VIS A VIS DES LOIS DE LA RÉPUBLIQUE! Les-sages-du-Conseil-ConstitutionnelCES MEMBRES ACTUELS QUI ONT OSÉ VALIDER LES SIGNATURES DE PARRAINAGE FRAUDULEUSES DU CANDIDAT MACKY SALL DEVAIENT ETRE ARRÊTES ET LIVRÉS A LA JUSTICE POUR HAUTE TRAHISON. ARTICLE DU 25-02-2019 DEMANDER A NOS FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ D’ARRÊTER IMMÉDIATEMENT LE CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL POUR HAUTE TRAHISON PAR ATTEINTE AU FONCTIONNEMENT DES LOIS DE LA RÉPUBLIQUE; ET D’ARRÊTER LES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL POUR COMPLOT AVEC UN HORS LA LOI (LE CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL) POUR VALIDER SES SIGNATURES DE PARRAINAGE OBTENUES PAR LES CRIME DE CORRUPTION POUR LUI PERMETTRE DE PARTICIPER AUX ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES. MACKY SALLLE CANDIDAT MACKY SALL QUI A ACQUIS SES SIGNATURES DE PARRAINAGE PAR LE CRIME DE CORRUPTION. A. ARRÊTER IMMÉDIATEMENT LE CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL POUR HAUTE TRAHISON PAR ATTEINTE AU FONCTIONNEMENT DES LOIS DE LA RÉPUBLIQUE; 1. VIOLATION DE LA LOI SUR LE PARRAINAGE PAR ACQUISITION DE SIGNATURE PAR LE CRIME DE CORRUPTION; 2. COUP DE FORCE ET COMPLOT AVEC LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL POUR PARTICIPER ILLÉGALEMENT AUX ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES DE 2019, ALORS QUE LA LOI LE LUI INTERDISAIT A CAUSE DE SES SIGNATURES FRAUDULEUSES. B. ARRÊTER LES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL POUR COMPLOT AVEC UN HORS LA LOI (LE CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL) POUR VALIDER SES SIGNATURES DE PARRAINAGE OBTENUES PAR LES CRIME DE CORRUPTION POUR LUI PERMETTRE DE PARTICIPER AUX ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES. NOUS RAPPELONS ICI QUE LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL N’AYANT PAS LE POUVOIR DE CONVERTIR DES SIGNATURES FRAUDULEUSES EN SIGNATURES LÉGALES, LES SIGNATURES DE PARRAINAGE DU CANDIDAT MACKY SALL OBTENUES PAR LE CRIME DE CORRUPTION LUI INTERDISENT DONC DE PARTICIPER AUX ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES DE 2019. Les-sages-du-Conseil-ConstitutionnelCES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL QUI ONT VALIDÉ LES SIGNATURES FRAUDULEUSES DU CANDIDAT MACKY SALL QU’IL A ACQUISES PAR LE CRIME DE CORRUPTION. → NOUS PRÉCISIONS SUR LE CRIME DE HAUTE TRAHISON COMMIS PAR LE CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL, LA MISE EN DANGER DE LA SÛRETÉ DE L’ETAT PAR UNE ABSENCE TOTALE DE LOYAUTÉ A L’ÉGARD DE L’ETAT (EN TANT QU’ORGANE) SÉNÉGALAIS ET DE SES LOIS PAR SON COUR DE FORCE OU PASSAGE EN FORCE POUR PARTICIPER AUX ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES, ALORS QUE LES LOIS DE LA RÉPUBLIQUE LE LUI INTERDISAIT VU LE CRIME DE CORRUPTION QU’IL A COMMIS POUR ACQUÉRIR SES SIGNATURES DE PARRAINAGE. FORCE DE DEFENSE ET DE SECURITE DU SENEGAL C’EST POURQUOI NOUS EXIGEONS DES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DU SÉNÉGAL, QU’ELLES CESSENT D’ÊTRE DES FIGURANTES PASSIVES AUX MAINS DU CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL, ET QU’ELLES ASSURENT SANS RETARD LEUR DEVOIR DE PROTÉGER L’ETAT DU SÉNÉGAL, ET DE RÉCUPÉRER LE POUVOIR DES MAINS DU CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL, POUR RESTAURER LES LOIS DE LA RÉPUBLIQUE, ET L’ETAT DE DROIT ; AFIN QU’IL N’Y AIT PAS VACANCE DE POUVOIR ET QUE LE PAYS PUISSE ORGANISER UNE TRANSITION D’UNE ANNÉE POUR RÉPARER LES DOMMAGES QUE LE CANDIDAT FRAUDEUR A INFLIGÉS A L’ETAT DU SÉNÉGAL EN EMPÊCHANT LE FONCTIONNEMENT DE LA JUSTICE PAR SON TERRORISME SUR LES MAGISTRATS, EN INSTALLANT LA CORRUPTION DANS TOUTES LES SPHÈRES DE LA SOCIÉTÉ. NB: LE CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL SAVAIT PERTINEMMENT QUE SES SIGNATURES OBTENUES PAR LE CRIME DE CORRUPTION LUI INTERDISAIENT DE PARTICIPER AUX ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES, MAIS IL A VOULU FAIRE UN COUP DE FORCE; LA CONSÉQUENCE EST IMMÉDIATE: COMME NOUS L’AVIONS DIT A MAÎTRE ABDOULYAYE WADE, NOUS NE PRÔNONS PAS LA VIOLENCE ET NOUS UTILISERONS LES LOIS POUR NEUTRALISER LE HORS LA LOI MACKY SALL. Madame Ndèye Khady Ba



RAPPELER AUX MARABOUTS QUI SAVENT QU’ALLAH A INTERDIT LA CORRUPTION SUR TERRE, ET QUI MALGRÉ TOUT OSENT PRIER POUR LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL APRES VOTRE SA VASTE CAMPAGNE DE CORRUPTION PAR LAQUELLE IL A VIOLÉ LA LOI, POUR S’INSTALLER FRAUDULEUSEMENT A LA TÈTE DU SÉNÉGAL, QU’ALLAH DIT DANS LA SOURATE 5 AL-MĀ-˓IDAH (LA TABLE SERVIE): 33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment, 34. excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir: sachez qu’alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux. DONC VOUS LES MARABOUTS QUI SOUTENEZ LE PRÉSIDENT CORRUPTEUR ET ILLÉGITIME MACKY SALL, LA SEULE CHOSE QUI LUI RESTE A FAIRE C’EST DE DEMANDER PARDON A ALLAH ET AU PEUPLE SÉNÉGALAIS ET DE QUITTER LE POUVOIR ET LE PALAIS PRÉSIDENTIEL QU’IL OCCUPE EN TOUTE ILLÉGALITÉ. → S’IL REFUSE, NON SEULEMENT ALLAH NE LE LAISSERA PAS GOUVERNER LE SÉNÉGAL, MAIS IL IRA VERS UNE FIN TRAGIQUE, ET VOUS LES MARABOUTS VOUS NE POURREZ RIEN CONTRE LA VOLONTÉ D’ALLAH !

RAPPELER AUX MARABOUTS QUI SAVENT QU’ALLAH A INTERDIT LA CORRUPTION SUR TERRE, ET QUI MALGRÉ TOUT OSENT PRIER POUR  LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL APRES  SA VASTE CAMPAGNE DE CORRUPTION PAR LAQUELLE IL A  VIOLÉ LA LOI, POUR S’INSTALLER FRAUDULEUSEMENT A LA TÈTE DU SÉNÉGAL, QU’ALLAH DIT DANS LA  SOURATE 5 AL-MĀ-˓IDAH (LA TABLE SERVIE): 

33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,

34. excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir: sachez qu’alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

serigne-mbaye-sy-mansour-696x464

 

Sérigne Mountakha, Khalife Général des Mourides

 

→→  DONC VOUS LES MARABOUTS QUI SOUTENEZ LE PRÉSIDENT CORRUPTEUR ET  ILLÉGITIME MACKY SALL, LA SEULE CHOSE QUI LUI  RESTE A FAIRE C’EST DE DEMANDER PARDON A ALLAH ET AU PEUPLE SÉNÉGALAIS ET DE QUITTER LE POUVOIR ET LE PALAIS PRÉSIDENTIEL QU’IL OCCUPE EN TOUTE ILLÉGALITÉ. → S’IL REFUSENON SEULEMENT ALLAH NE LE  LAISSERA PAS GOUVERNER LE SÉNÉGAL, MAIS IL IRA  VERS UNE FIN TRAGIQUE, ET VOUS LES MARABOUTS VOUS NE POURREZ RIEN CONTRE LA VOLONTÉ D’ALLAH !

Madame Ndèye Khady Ba

  



RAPPELER AU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL QUE LA SEULE CHOSE QUI VOUS RESTE A FAIRE APRES VOTRE VASTE CAMPAGNE DE CORRUPTION PAR LAQUELLE VOUS AVEZ VIOLÉ LA LOI, POUR VOUS INSTALLER FRAUDULEUSEMENT A LA TÈTE DU SÉNÉGAL, C’EST DE DEMANDER PARDON A ALLAH ET AU PEUPLE SÉNÉGALAIS ET DE QUITTER LE POUVOIR ET LE PALAIS PRÉSIDENTIEL QUE VOUS OCCUPEZ EN TOUTE ILLÉGALITÉ. → SI VOUS REFUSEZ, NON SEULEMENT ALLAH NE VOUS LAISSERA PAS GOUVERNER LE SÉNÉGAL, MAIS VOUS ALLÉ VERS UNE FIN TRAGIQUE . CF SOURATE V VERSET 33 ET 34 DU SAINT CORAN.

RAPPELER AU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL QUE LA SEULE CHOSE QUI VOUS RESTE A FAIRE APRES VOTRE VASTE CAMPAGNE DE CORRUPTION PAR LAQUELLE VOUS AVEZ VIOLÉ LA LOI, POUR VOUS INSTALLER FRAUDULEUSEMENT A LA TÈTE DU SÉNÉGAL, C’EST DE DEMANDER PARDON A ALLAH ET AU PEUPLE SÉNÉGALAIS ET DE QUITTER LE POUVOIR ET LE PALAIS PRÉSIDENTIEL QUE VOUS OCCUPEZ EN TOUTE ILLÉGALITÉ. → SI VOUS REFUSEZ,  NON SEULEMENT ALLAH NE VOUS LAISSERA PAS GOUVERNER LE SÉNÉGAL, MAIS VOUS ALLÉ VERS UNE FIN TRAGIQUE .

CF  SOURATE 5
AL-MĀ-˓IDAH (LA TABLE SERVIE)

33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,

34. excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir: sachez qu’alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

 A TITRE DE RAPPEL MONSIEUR MACKY SALL SUR LA CORRUPTION QUE VOUS AVEZ SEMÉ DANS LE PAYS: ↓

EXHORTER LES SÉNÉGALAIS A DÉSAVOUER TOUT OPPOSANT OU TOUT ACTEUR DE LA SOCIÉTÉ CIVILE QUI TENTERAIT DE RENDRE OPÉRATIONNELLE LA MAIN TENDUE A L’OPPOSITION PAR UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME DÉNOMMÉE MACKY SALL:  J’APPELLE LES SÉNÉGALAIS A NE PA SE LAISSER « MANIPULER PAR LES LAUDATEURS DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL,  QUI CHERCHENT A UTILISER L’OPPOSITION POUR OBTENIR DES POSTES ET / OU DE L’ARGENT DES MAINS DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL, UNE FOIS QU’ILS LUI AURONT APPORTÉ L’OPPOSITION PIEDS ET POINGS LIÉE SUR UN PLATEAU D’ARGENT, SOUS PRÉTEXTE D’UN DIALOGUE: DES QUE L’OPPOSITION ACCEPTERA CE DIALOGUE, CELA SIGNIFIERA IMPLICITEMENT QU’ELLE RECONNAÎT MACKY SALL COMME PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE; ET C’EST TOUT CE QUE CHERCHE MACKY SALL LE PRÉSIDENT ÉLU AVEC DES SIGNATURES DE PARRAINAGE ACQUISES PAR LE CRIME DE CORRUPTION.  OR DANS LE CAS DU SÉNÉGAL IL EST QUESTION DE FRAUDE ÉLECTORALE QUI A PERMIS A MACKY SALL DE S’INSTALLER CHEF D’ÉTAT AVEC LA COMPLICITÉ DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL MALGRÉ SES SIGNATURES FRAUDULEUSES, IL EST DONC IMPÉRATIF QUE LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE SOIT RÉTABLIE: ET POUR CE FAIRE SEUL UN GOUVERNEMENT DE TRANSITION REMPLIT LES CRITÈRES QUI PERMETTRONT DE CORRIGER LES DÉRIVES DE MACKY  SALL ET DE PRÉPARER DE NOUVELLES ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES DANS UN DÉLAI DE DOUZE MOIS.

NBNOUS PRÉCISONS BIEN QUE SI NOUS OBSERVONS LES FAITS A LA LUMIÈRE DU DROIT,  MACKY SALL ETANT UN PRÉSIDENT ÉLU AVEC DES SIGNATURES DE PARRAINAGE ACQUISES AVEC LE CRIME DE CORRUPTION, LA LOI VEUT QUE LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE SOIT REBAB LIE: PAR CONSÉQUENT IL N’EST PAS QUESTION QU’UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME TENDE UNE QUELCONQUE MAIN A L’OPPOSITION (QUI A UNE EXISTENCE PLUS LÉGALE QUE CELLE DE MACKY SALL EN TANT QUE PRÉSIDENT USURPATEUR) OU QUI QUE CE SOIT, MAIS D’ORGANISER LE DÉPART DE MACKY SALL DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE QU’IL OCCUPE PAR PURE USURPATION .

MACKY SALLLE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL

→ PAR CONSÉQUENT NOUS NE PERMETTRONT A PERSONNE D’INSTALLER LA CONFUSION DANS LA TÈTE DES SÉNÉGALAIS, POUR CONTINUER A VIVRE DES VOLS DES DENIERS PUBLICS. 

03-04-2019

INVITER TOUS LES PEUPLES ET TOUS LES DIRIGEANTS DU MONDE A CONSTATER A TRAVERS LES DIVERSES ÉTAPES (RELATÉES DANS CES ARTICLES CI DESSOUS) DU PROCESSUS ÉLECTORALE SÉNÉGALAIS CARACTÉRISÉ PAR DES VIOLATIONS FLAGRANTES DE NOS LOIS PAR MACKY SALL, AVEC LA COMPLICITÉ DES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL ET LE SOUTIEN DES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ (QUI REFUSENT DE PRENDRE LA RELÈVE DE NOS INSTITUTIONS JUDICIAIRES, AUX ABONNÉES ABSENTES A CAUSE DU TERRORISME QUE LEUR IMPOSE MACKY SALL, ET DE FAIRE LEUR DEVOIR DE PROTÉGER LE PEUPLE DES DÉRIVES HORS LA LOI DE MACKY SALL), QUE MACKY SALL EST CLAIREMENT UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME: UN USURPATEUR QUI OCCUPE LE SIÈGE DE PREMIER MAGISTRAT DU SÉNÉGAL AVEC LES COMPLICITÉS SCANDALEUSES D’UN CONSEIL CONSTITUTIONNEL DONT  LA DESCRIPTION DES AGISSEMENTS DEPUIS LA VALIDATION DES SIGNATURES FRAUDULEUSES DE MACKY SALL, JUSQU’À LA PRESTATION DE SERMENT DU PRÉSIDENT USURPATEUR MACKY SALL POUR LUI DONNER UNE EXISTENCE LÉGALE (NB: NOUS PRÉCISONS ICI QUE LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL N’A PAS ÉTÉ DOTÉ DU POUVOIR MIRACULEUX DE CONVERTIR UN PROCESSUS DE PARRAINAGE FRAUDULEUX ET UNE ESCROQUERIE ÉLECTORALE,  EN UNE VICTOIRE ÉLECTORALE LÉGALE ), SUFFIT A ÉDIFIER LE MONDE SUR SA GRAVE VIOLATION DE LA LOI  POUR SOUTENIR MACKY SALL; MACKY SALL EST CLAIREMENT UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME: UN USURPATEUR QUI OCCUPE LE SIÈGE DE PREMIER MAGISTRAT DU SÉNÉGAL AVEC LES COMPLICITÉS SCANDALEUSES DES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DU SÉNÉGAL DONT CERTAINS DES CHEFS ONT CHOISI DE NE PAS ASSUMER LEUR RESPONSABILITÉ DE PROTÉGER L’ÉTAT DE DROIT ET LE PEUPLE,  MAIS ONT CHOISI D’ÊTRE DES MILITAIRES ALIMENTAIRES A LA SOLDE DU SUSPECT MACKY.

ET NOUS PROTESTONS VIGOUREUSEMENT EN TANT QUE PATRIOTE,  A CAUSE DE LA CONFISCATION DE LA CÉRÉMONIE DE NOTRE FÊTE NATIONALE DU 04 AVRIL 2019, PAR LES HORS LA LOI ET LES USURPATEURS QUE SONT LES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL, LES MILITAIRES ALIMENTAIRES QUE SONT CERTAINS CHEFS DE NOS FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ A LA SOLDE DU SUSPECT MACKY SALL, AINSI QUE MACKY SALL LUI-MÊME LE GRAND RESPONSABLE DES TOURMENTS DE NOTRE RÉPUBLIQUE, DE NOTRE DÉMOCRATIE…

→ NOUS DEMANDONS A TOUS LES SÉNÉGALAIS PATRIOTES DE VÊTIR LE JOUR DU 04 AVRIL JOUR,  DE LA CÉLÉBRATION DE NOTRE FÊTE NATIONALE,  LA COULEUR NOIRE DU DEUIL ET / OU LA COULEUR ROUGE DU REFUS DE LA DICTATURE: CECI POUR EXPRIMER LEUR REJET DE L’USURPATION DU POUVOIR ET L’INSTALLATION DU SUSPECT MACKY SALL SUR LE SIÈGE DU PREMIER MAGISTRAT SÉNÉGALAIS.

ARTICLE DU 09 MARS 2019

METTRE EN GARDE LES  FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DU SÉNÉGAL, CONTRE TOUTE RECONNAISSANCE DE MACKY SALL COMME PRÉSIDENT CAR SELON LA LOI QUI NE LE RECONNAIT PAS COMME PRÉSIDENT CELA SERA UNE ASSOCIATION AVEC LE HORS LA  LOI MACKY SALL POUR BRIMER LE PEUPLE; LE MONDE EST TÉMOIN QUE DÉJÀ DES LES PARRAINAGES,  LE CANDIDAT MACKY SALL A ÉTÉ PRIS EN FLAGRANT DÉLIT DE FRAUDE SUR LE PARRAINAGE CE QUI REND ILLÉGALE SA PARTICIPATION AUX ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES: PAR CONSÉQUENT IMPOSSIBLE SON ÉLECTION AUX PRÉSIDENTIELLES.

CF ARTICLE DU 06 03 2019

RAPPELER SOLENNELLEMENT AUX FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DU SÉNÉGAL QUE LES LOIS DU SÉNÉGAL VOUS INTERDISENT STRICTEMENT DE SERVIR UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME, ET VOUS DEVEZ VOUS CONFORMEZ STRICTEMENT A LA LOI.  PAR CONSÉQUENT VOUS NE POUVEZ ET NE DEVEZ ÊTRE AU SERVICE DU PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL:

jaime-mon-pays                        Armée-Sénégalaise  FORCE DE DEFENSE ET DE SECURITE DU SENEGAL                                                drapeau sénégalais

1. PARCE QUE  LE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL N’AVAIT PAS LE DROIT DE PARTICIPER AUX ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES A CAUSE DE SES SIGNATURES DE PARRAINAGE OBTENUES PAR LE CRIME DE CORRUPTION:  ICI NOUS PRÉCISONS  QUE LA DÉCISION DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL DE VALIDER LES SIGNATURES FRAUDULEUSES DU CANDIDAT  FRAUDEUR MACKY SALL EST HORS LA LOI DONC NULLE ET NON AVENUE CAR LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL  N’A PAS ÉTÉ DOTÉ DU POUVOIR MIRACULEUX DE TRANSFORMER DES SIGNATURES FRAUDULEUSES EN SIGNATURES LÉGALES;

2.  PARCE QUE BIEN QUE SACHANT QUE SES SIGNATURES FRAUDULEUSES LUI INTERDISAIENT DE PARTICIPER AUX ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES, LE CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL A EN PLUS ORGANISÉ  UNE ESCROQUERIE ÉLECTORALE EN DISTRIBUANT AUX MEMBRES DE BENNO BOKK YAAKAAR LEURS CARTES D’IDENTITÉ ET D’ÉLECTEURS EN BLOQUANT CELLES DE CITOYENS DONT IL N’ÉTAIT PAS SUR DU VOTE  (CF ARTICLE DU  03-03-2019) : ICI NOUS PRÉCISONS  QUE LA DÉCISION DU  CONSEIL CONSTITUTIONNEL   DE VALIDER CETTE ESCROQUERIE ÉLECTORALE  EST HORS LA LOI DONC NULLE ET NON AVENUE,  CAR LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL  N’A PAS ÉTÉ DOTÉ DU POUVOIR MIRACULEUX DE TRANSFORMER UNE ESCROQUERIE ÉLECTORALE HORS LA LOI EN UN PROCESSUS ÉLECTORALE RESPECTUEUX DE LA LOI.

MACKY SALLLE PRÉSIDENT ILLÉGITIME MACKY SALL

→ LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DU SÉNÉGAL DOIVENT DÉFENDRE LE PAYS ET LA POPULATION DU PRÉSIDENT IMPOSTEUR MACY SALL, ET RESTAURER LA LÉGALITÉ CONSTITUTIONNELLE DÉMANTELÉE  PAR MACKY SALL: EN NÉGOCIANT PACIFIQUEMENT SON DÉPART EN LUI EXPLIQUANT QUE  SES SIGNATURES FRAUDULEUSES ET SON ESCROQUERIE ÉLECTORALE FONT QU’IL EST ACTUELLEMENT NON PAS LE PRÉSIDENT DU SÉNÉGAL, MAIS UN HORS LA LOI QUI DOIT ÊTRE ARRÊTÉ ET JUGÉ… CECI EN RESPECTANT LE CHEF D’ÉTAT QU’IL  A ÉTÉ PENDANT CES SEPT DERNIÈRES ANNÉES, MÊME SI SA GOUVERNANCE A TELLEMENT APPAUVRI LES SÉNÉGALAIS QUE TOUS DISENT QUE « DEKEUBI DAFA MACKY ».

Madame Ndèye Khady Ba

ARTICLE DU 02-01-2019

CI DESSOUS DESCRIPTION DE LA TRÈS GRAVE SITUATION DU SÉNÉGAL.

BANDITISME A LA TÈTE DE L’ÉTAT:  LES PARTIS POLITIQUES QUI NOUS GOUVERNENT SONT DE VÉRITABLES ASSOCIATIONS DE MALFAITEURS QUI UTILISENT NOS LOIS POUR SERVIR LEURS INTÉRÊTS  DU MOMENT CF : POUR CONDAMNER KARIM WADE QUAND IL GÊNAIT LA CANDIDATURE DE MACKY SALL;  POUR AMNISTIER KARIM WADE ET LE BLANCHIR QUAND IL NE GENE PLUS MACKY SALL. LES PARTIS POLITIQUES QUI NOUS GOUVERNENT VOLENT LES FONDS PUBLICS QUI APPARTIENNENT AU PEUPLE SE LE PARTAGENT ENTRE EUX, OU VOTENT DES BUDGETS DE CAISSES NOIRES SUR LES FONDS PUBLICS QUI APPARTIENNENT AU PEUPLE ET SE LES PARTAGENT ENTRE EUX ET / OU LES UTILISENT POUR CORROMPRE LES CITOYENS SÉNÉGALAIS QU’ILS ONT APPAUVRI EN VOLANT LES FONDS PUBLICS QUI DEVAIENT SERVIR A AUGMENTER LE NIVEAU DE VIE DES SÉNÉGALAIS PAR LA SUBVENTION DES PRODUITS DE PREMIÈRES NÉCESSITES ET /OU L’AUGMENTATION DES SALAIRES….

AUJOURD’HUI  LA SITUATION EST EXTRÊMEMENT GRAVE ICI AU SÉNÉGAL, CAR LE MONDE A ÉTÉ TÉMOIN QU’APRÈS AVOIR LAMENTABLEMENT TRICHÉ  AU PARRAINAGE, EN VIOLANT LA LOI SUR LE PARRAINAGE QU’IL A LUI-MÊME CONÇU PAR LA CORRUPTION AVEC DES ACHATS DE SIGNATURES, MACKY SALL  A AUSSI IGNOBLEMENT TRICHÉ AUX ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES EN DISTRIBUANT LEURS C.I. ET CARTES D’ÉLECTEUR A PRES DE TROIS MILLIONS DE PERSONNES QUI LUI SONT FAVORABLES ET EN BLOQUANT CELLES DE PRES DE HUIT MILLIONS DE SÉNÉGALAIS SUR LES QUATORZE MILLIONS POUR LES EMPÊCHER DE VOTER; ET MALGRÉ TOUT LES SÉNÉGALAIS D’HABITUDE CONTESTATAIRES, SEMBLENT PLONGER DANS UNE LÉTHARGIE INEXPLICABLE: MÊME L’OPPOSITION SÉNÉGALAISE « DORT » ET NE VEUT PAS LEVER LE PETIT DOIT POUR QUE L’ÉLECTION HORS LA LOI ET FRAUDULEUSE DE MACKY SALL NE NOUS SOIT IMPOSÉE COMME UNE ÉLECTION  VALABLE!

AUJOURD’HUI QUE LA JUSTICE A ÉTÉ FRACASSÉE PAR MACKY SALL AFIN DE METTRE NOS AUTORITÉS JUDICIAIRES SOUS SES ORDRES: EN LES TERRORISANT

ARTICLE DU 02-01-2019 POUR APPELER LES LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DE TOUTES LES ARMÉES DU SÉNÉGAL A SAUVER LE PAYS DES ¨POLITICIENS PRÉDATEURS

INVITER LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DE TOUTES LES ARMÉES DU SÉNÉGAL, TERRE, AIR ET MER, DE LA GENDARMERIE NATIONALE, DES FORCES DE POLICE ET DE TOUTES LES FORCES PARAMILITAIRES,  A SURVEILLER ÉTROITEMENT LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL AFIN DE VEILLER A CE QUE TOUTE DÉCISION SUR LE DOSSIER DES PARRAINAGES QU’IL PRENDRA SOIT EN CONFORMITÉ  AVEC LA LOI SUR LE PARRAINAGE.

Zones_militaires_sénégal_carte_map

→ DANS LE CAS OU LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL VEUT VALIDER LES SIGNATURES DU CANDIDAT MACKY SALL OBTENUES EN VIOLATION DE LA LOI SUR LE PARRAINAGE AVEC LA FRAUDE GRACE A LA CORRUPTION, ET QUE LE PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE DU SÉNÉGAL SERIGNE BASSIROU GUEYE, POUR DÉFENDRE LES INTÉRÊTS DE LA SOCIÉTÉ ET VEILLER A L’ORDRE PUBLIC, ANNULE CETTE DÉCISION DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL PRÉCISÉMENT PARCE QU’ELLE  VIOLE LA LOI SUR LE PARRAINAGE, ALORS  VOUS LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DE TOUTES LES ARMÉES DU SÉNÉGAL, NOUS VOUS DEMANDONS DE DÉFENDRE ET DE PROTÉGER CE QUE NOUS AVONS DE PLUS SACRÉ ET QUE SONT LES LOIS DU SÉNÉGAL QUI GARANTISSENT NOTRE STABILITÉ, ET QUE LES HOMMES POLITIQUES AU POUVOIR VEULENT ÉBRANLER ET DÉTRUIRE EN TERRORISANT LES MAGISTRATS CHARGÉS DE LES APPLIQUER, ET CECI DANS LE SEUL BUT TRICHER AUX ÉLECTIONS POUR RESTER AU POUVOIR  ET DE FAIRE VALIDER LEURS VICTOIRES FRAUDULEUSES PAR CES MAGISTRATS TERRORISÉS.

COMMENT ALLEZ-VOUS PROCÉDER VOUS NOS CHÈRES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ  POUR DÉFENDRE NOS LOIS ET LA RÉPUBLIQUE CONTRE LES HOMMES POLITIQUES ACTUELLEMENT AU POUVOIR? DANS LE RESPECT DES LOIS ET DANS UNE PARFAITE COOPÉRATION  ET UNE COORDINATION PATRIOTE LES CHEFS DE TOUTES LES ARMÉES DU SÉNÉGAL, TERRE, AIR ET MER, DE LA GENDARMERIE NATIONALE, DES FORCES DE POLICE ET DE TOUTES LES FORCES PARAMILITAIRES ADRESSENT DANS UN COMMUNIQUE COMMUN,  EN MESSAGE DIFFUSÉ EN RADIO ET TÉLÉVISION.

1. UNE MISE EN GARDE SOLENNELLE ADRESSÉE AU PRÉSIDENT MACKY SALL LE PRINCIPAL RESPONSABLE DE CETTE HONTEUSE ET INDIGNE TRICHERIE SUR LE PARRAINAGE QUI EMPOISONNE LA RÉPUBLIQUE, AFIN QUE SON TERRORISME SUR LES MAGISTRATS CESSE IMMÉDIATEMENT ET QU’ILS PUISSENT MENER A BIEN LEURS MISSIONS EN TOUTE INDÉPENDANCE. EN CAS DE REFUS LE PRÉSIDENT MACKY SALL SERA SIMPLEMENT DÉMIS DE SES FONCTIONS POUR HAUTE TRAHISON, EN CE SENS QU’IL USE ET ABUSE DE SES PROROGATIVES AU POINT DE MENACER LA STABILITÉ DU SÉNÉGAL GARANTIE PAR LES LOIS DE LA RÉPUBLIQUE.

→ A. LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL POURRA AINSI EN TOUTE SÉRÉNITÉ INVALIDER LA CANDIDATURE DE MACKY SALL POUR SIGNATURES OBTENUES PAR LA FRAUDE ET LA CORRUPTION  EN VIOLATION DE LA LOI SUR LE PARRAINAGE…. ET INVALIDER LA CANDIDATURE DU PROFESSEUR ISSA SALL POUR UTILISATION D’ENTITÉS RELIGIEUSES CF DAHIRAS MOUSTARCHIDINE WAL MOUSTARCHIDDATE EN VIOLATION DE LA LOI SUR LE PARRAINAGE QUI DEMANDE LA PRÉSENTATION DU PROGRAMME DU CANDIDAT AUX POTENTIELS PARRAINS POUR OBTENIR LEURS SIGNATURES.

 B. OU BIEN LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL ANNULE CE PROCESSUS DE PARRAINAGE POUR VIOLATION GÉNÉRALISÉE DE LA LOI SUR LE PARRAINAGE PAR LES CANDIDATS. ET PROPOSE COMME ALTERNATIVE L’ORGANISATION D’ÉLECTIONS PAR LE VOTE A BULLETINS UNIQUES AVEC LES VINGT -HUIT CANDIDATS.

img371 (1)

2. NOS CHÈRES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ PRÉSENTENT LES ÉLÉMENTS DE PREUVE DES SIGNATURES FRAUDULEUSES DU CANDIDAT MACKY SALL (CF MON ARTICLE DU 28-29- ET 31 DÉCEMBRE 2018), AU CONSEIL CONSTITUTIONNEL ET LEUR DEMANDENT DE SE CONFORMER STRICTEMENT A LA LOI SUR LE PARRAINAGE.

3. NOS CHÈRES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ CHOISISSENT PARMI LEURS MEMBRES A TRAVERS UN VOTE DÉMOCRATIQUE, UN MILITAIRE QUI DEVRA ORGANISER LES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES  ET ASSURER LES FONCTIONS DU MINISTRE DE L’INTÉRIEUR: IL REMPLACE ALY NGOUILLE NDIAYE UN HOMME TRÈS CONTROVERSÉ  ET CECI DANS L’INTÉRÊT DU SÉNÉGAL QUI EST PLUS IMPORTANT QUE MACKY SALL ; CE MILITAIRE POURRA PUBLIER LE FICHIER ÉLECTORAL AUTHENTIQUE QUE RÉCLAMENT EN TOUTE LÉGITIMITÉ LES CANDIDATS  ET AINSI ORGANISER DES ÉLECTIONS APAISÉES, CAR BÉNÉFICIANT DE LA CONFIANCE DES VINGT-HUIT CANDIDATS.

Madame Ndèye Khady Ba

ARTICLE DU 02-01-2019

CRACHER AVEC LA DERNIÈRE ÉNERGIE SUR L’OMERTA QUI RÈGNE ICI AU SÉNÉGAL CONCERNANT LA CORRUPTION LORS DE LA CAMPAGNE DE PARRAINAGE AVEC DES ACHATS DE SIGNATURES DE LA PART DU CANDIDAT MACKY SALL, QUI MÊME PRIS EN FLAGRANT DÉLIT  D’ACHAT DE SIGNATURES DE SES PARRAINS CONTINUE TRANQUILLEMENT A FAIRE COMME S’IL N’ÉTAIT PAS DÉCOUVERT; ET PENDANT DE CE TEMPS NOS AUTORITÉS JUDICIAIRES TREMBLENT DE PEUR ET REFUSENT DE PRENDRE EN COMPTE NOS PLAINTES POUR CORRUPTION CONTRE LE CANDIDAT MACKY SALL; LES MEMBRES DU CONSEIL CONSEIL CONSTITUTIONNEL SÉNÉGALAIS CRAIGNANT LES MENACES DE LIMOGEAGES ET AUTRES RADIATION PRENNENT LA DÉCISION NULLE ET NON AVENUE DE CONSIDÉRER COMME LÉGALE DONC VALIDE LA CANDIDATURE DE MACKY SALL AVEC DES SIGNATURES DE PARRAINAGES ACQUISES PAR LA CORRUPTION CF ACHATS DE SIGNATURES; LES AUTORITÉS RELIGIEUSES CHRÉTIENNES ET MUSULMANES REFUSENT DE SE PRONONCER SUR LA CORRUPTION CLAIREMENT UTILISÉE PAR LE CANDIDAT MACKY SALL LORS DES CAMPAGNES DE PARRAINAGES CF ACHATS DE SIGNATURES QUI SONT HEUREUSEMENT CONDAMNÉES PAR DES VOIX COURAGEUSES AU SEIN DE L’APR MÊME  CF MAITRE DJIBRIL WAR ET MAME BOYE DIAO; LES ONG ONT ACCEPTE DE SERVIR DE FAIRE VALOIR AU CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL EN ASSISTANT SANS PROTESTER A LA VALIDATION DES PARRAINAGES DU CANDIDAT MACKY SALL PAR LES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL.

→ RAPPELER AUX MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL SÉNÉGALAIS QU’UNE SEULE SIGNATURE FRAUDULEUSE DISQUALIFIE LE CANDIDAT CONCERNÉ, CAR DES LORS L’ENSEMBLE DES  SIGNATURES CONTENUES DANS SON DOSSIER DE PARRAINAGE DEVIENNENT SUSPECTES DONC IMPOSSIBLES A VALIDER…

ÉTANT DONNE QU’AU SÉNÉGAL POUR ACCÉDER ET OU RESTER A POUVOIR,  LES POLITICIENS VEULENT DÉTRUIRE LES BASES DE NOTRE STABILITÉ, QUE SONT LES LOIS ET L’ORDRE, CAR  NON SEULEMENT ILS EN SONT ARRIVÉS A CONSIDÉRER LA TRICHERIE, LA CORRUPTION COMME LÉGALE ET NORMALE,  MAIS SURTOUT QU’ILS LE FONT A VISAGE DÉCOUVERT (CE QUI EST UN VÉRITABLE AFFRONT UNE INSULTE POUR NOS LOIS ET NOS MAGISTRATS, ET UNE MENACE OUVERTE ET  EXTRÊME POUR NOTRE STABILITÉ ), ÉTANT DONNE QUE LES FRAUDES, LA CORRUPTION ET LA TRICHERIE SUR LE PARRAINAGE SONT PATENTES ET QUE LES POLITICIENS OSENT DÉFIER NOS LOIS ET CORROMPRE OUVERTEMENT….    IL EST IMPÉRATIF QUE LES SANCTIONS  DE LA JUSTICE PROTÈGENT CE PROCESSUS ET  DISQUALIFIENT LES CANDIDATS AYANT VIOLÉ LA LOI SUR LE PARRAINAGE, DANS L’INTÉRÊT DU PAYS ET AU NOM DE LA PRÉSERVATION DE SA RÉPUTATION DANS LE MONDE.

LE CANDIDAT MACKY SALL EST UNE DANGEREUSE MENACE, UNE VÉRITABLE CATASTROPHE POUR LA STABILITÉ DE NOS INSTITUTIONS CAR IL LES DÉTRUIT PROGRESSIVEMENT EN INSTALLANT LA CORRUPTION PARTOUT, ET LE MANQUE DE COURAGE DE NOS AUTORITÉS, JUDICIAIRES,  RELIGIEUSES, DES ONG ET SURTOUT DE LA COMMUNAUTÉ  INTERNATIONALE UNION EUROPÉENNE, UNION AFRICAINE, C.E.D.E.A.O. ACHÈVE DE RUINER LE SÉNÉGAL.

ARTICLE DU 19 DÉCEMBRE 2018

www.actusen.sn

septembre 11, 2018

Parrainage : Le maire de Touba, Abdoul Ahad Ka file des fiches de collecte et 50.000 F Cfa à chaque chef de quartier

Abdou-Lahad-Ka-maire-Touba-696x522

La Coalition «Benno Bokk Yaakaar» est de plain-pied dans un marché, à la quête d’un bétail électoral. Et ne s’entoure plus de scrupules pour acheter les consciences des Sénégalais. La raison ? Après que SourceA a révélé, dans son édition d’hier lundi, l’offre de 1 million 500 mille F Cfa faite par le ministre-conseiller au village de la Commune de Mbar qui aura le maximum de signatures en faveur du Président Macky Sall, voici que le maire de Touba, Abdou Ahad Ka, danse le même tango que le responsable Apr de Biscuiterie. Pour ce faire, il a mis à profit une réunion avec les chefs de villages de sa Commune, pour déclarer à qui veut l’entendre : «je remettrai des fiches de collecte et 50.000 francs Cfa à chaque chef de quartier, pour glaner le maximum de signatures possibles»

Les agissements des responsables de la Coalition «Benno bokk yaakaar» ne font que certifier les propos de Thierno Alassane Sall, et pour cause. Le leader du Mouvement «La République des valeurs» affirmait, lors de la cérémonie de lancement de sa campagne de parrainage que le régime a mis en jeu 2 milliards de nos maigres francs pour aller à l’assaut des parrains. «Le régime en place a mobilisé 2 milliards de francs Cfa pour l’achat de parrains. Un marché de signatures s’est ouvert à l’échelle du pays», disait-il.

Les faits semblent lui donner raison. Car, après Arona Coumba Ndoffène Diouf qui a promis un million cinq cent mille francs Cfa, au village de la Commune de Mbar qui aura enregistré le plus de parrains, c’est au tour du maire de Touba, Abdoul Ahad Ka, de monnayer les registres destinés à la collecte de signatures. Dans une vidéo virale, on voit et entend l’édile de la capitale du «Mouridisme», entouré de quelques responsables de la Commune, expliquer le procédé à suivre aux chefs de quartiers qui étaient présents.

«Je remettrai des fiches de collecte et 50.000 francs Cfa à chaque chef de quartier pour glaner le maximum de signatures possibles. Il est prévu 10 signatures pour chaque fiche, que chacun prenne le nombre de fiches qui lui convient. Pour ceux qui ne savent pas écrire, vous pouvez demander de l’aide à vos proches». Tels sont les propos de Abdoul Ahad Ka.
Reste, maintenant, à savoir au rythme où vont les choses, quels leviers disposent les plus Hautes Autorités pour mettre fin à de telles pratiques qui épousent, de plus en plus, les contours de la corruption.
Mor Mbaye Cissé, Correspondant à Touba (Actusen.sn)
http://www.rewmi.com
13 septembre 2018

war-et-diouf Achat de parrains: Me War accuse Arona Coumba Ndoffène Diouf.

Les accusations d’achat de parrains ne sont pas de l’opposition, mais elles proviennent de la mouvance présidentielle. Dans une note dont nous détenons copie, Me Djibril War met en garde le Président Macky Sall sur les pratiques de corruption du ministre Arona Coumba Ndoffène Diouf. 

 La Coalition Benno Bokk Yaakar, lors de son assemblée générale hebdomadaire tenue hier, a procédé à l’évaluation des opérations de parrainage du président Macky Sall.

Les responsables des partis de la Coalition ont magnifié le déploiement des jeunes, des femmes, des responsables et des coordonnateurs vers les citoyens pour les inscrire sur les listes en se conformant à la loi.

Ils n’ont pas manqué d’exposer les difficultés rencontrées sur le terrain, en dénonçant des faits avérés de corruption. Me Djibril War accuse le Ministre conseiller Arona Coumba Ndoffène Diouf. «Il (Ndlr: Arona. C.N. Diouf pense que dans ce monde, tout peut s’acquérir par l’argent», s’indigne-t-il.

L’ancien député souligne que les hommes et femmes du ministre-conseiller, chassés de beaucoup de maisons et places, ont adopté une nouvelle stratégie : celle du donnant donnant.»

Selon Me War, « il n’y a qu’Arona Coumba Ndoffène Diouf qui fait preuve de générosité en allouant à chaque signataire de la liste de parrainage des sommes allant de 3000  à 5000 Fcfa»,

Une situation qui n’est pas sans conséquence. « Des personnes qui avaient déjà parrainé un candidat, attirées par l’appât de la corruption, viennent s’inscrire à nouveau sur les listes d’Arona Coumba Ndoffène qu’il s’est procuré frauduleusement, en dehors de la voie officielle, celle du Coordonnateur de la Coalition Benno Bokk Yaakar », souligne Me War.

Aussi déplorent-ils «les actes anti valeurs d’Arona, parce que non conformes à leurs valeurs d’honneur, de dignité, de pudeur».  Ils préviennent Macky : « ces comportements seront lourds de conséquence pour l’image du Président avec le discrédit et la désaffection des populations. »

A noter qu’Arona Coumba Ndoffène Diouf avait promis publiquement 1.500.000 Fcfa aux responsables de  la commune de Mbar qui auront plus le plus de signatures.

Georges Emmanuel Ndiaye.

http://www.rewmi.com

10 septembre 2018

Parrainage: Les stratégies ‘’hors-la-loi’’ de candidats

C’est la guerre des chiffres, surtout au niveau des souteneurs du Président Sall. Chacun verse dans l’excès de zèle, histoire de démontrer qu’il va apporter plus de signatures que l’autre.

Les déclarations se multiplient dans la presse, juste pour des positionnements. Personne ne veut rester en rade.

Malheureusement, tous les moyens sont bons pour ‘’enrôler‘’ des citoyens qui ont, la plupart du temps, des problèmes pour comprendre ce qu’il en est réellement.

Ils sont souvent soumis à des manipulations de toutes sortes, avec des fausses promesses à la clef.

C’est ainsi que dans la banlieue de Dakar par exemple, des rassemblements sont organisés, surtout avec les femmes, pour leur promettre des financements dans les prochains jours. Celles-ci, convaincues de les acquérir, signent des fiches tout en espérant que les promesses seront satisfaites.

D’autres stratégies sont en vogue de la part d’hommes politiques qui ne lésinent pas sur les moyens. Ils profitent le plus souvent du faible niveau intellectuel de certains électeurs, raflent leurs cartes d’identité numérisées, sous des prétextes fallacieux qui changent d’une localité à l’autre.

A Touba par exemple, une somme d’un million de Francs CFA est promise à toute personne capable d’apporter 100 signatures.

Malheureusement, selon nos sources, dans la ville sainte, le parti au pouvoir ne se fait pas particulièrement remarquer du fait que ses représentants sont quasi-invisibles.

Comme quoi, c’est l’éternelle équation de Touba qui se pose à Macky.

D’autres parmi les citoyens sont parfaitement conscients de ce qu’ils font. Ils préfèrent monnayer tout acte électoral, sans scrupules, là où certains ne rechignent pas à signer ou à refuser de le faire par conviction.

En cette période de ‘’navétane’’ et de vacances, de nombreux jeunes se voient promettre ou offrir des équipements, maillots, des ballons et même de l’argent en échange de signatures.

Pour les Chefs de village, on leur promet que bientôt, une loi sera votée pour leur permettre de bénéficier désormais de salaires pour leurs charges. Une loi qui, depuis l’ancien Président Wade, ne voit jamais le jour.

C’est dire qu’il y a autant de stratégies que de localités.

En conséquence, les convictions idéologiques ont pratiquement disparu de notre culture politique. Et comme ils sont peu nombreux à investir les partis et mouvements politiques, il faudra trouver les moyens parfois peu éthiques de convaincre cette grande masse d’électeurs.

Pis, les politiques profitent non seulement de l’incurie de certains, mais aussi de leur pauvreté. L’achat de conscience est banalisé. La manipulation érigée en règle.

Malheureusement, à chaque échéance électorale, les populations se font berner, parfois très facilement.

Ceci est d’autant plus vrai qu’aucune communication véritable n’a accompagné cette application de la loi sur le parrainage. Nombre de citoyens ignorent réellement ce que c’est. Parce qu’il aurait fallu, au moins, la faire accompagner de spots au niveau de tous les médias pour en expliquer les tenants et les aboutissants. Ce qui n’a pas été fait. On s’est précipité à la voter et à la faire appliquer. La preuve, même ceux qui sont au niveau du parti au pouvoir et qui parlent de 3 millions de signatures, ne savaient qu’il y avait un plafond à ne pas dépasser.

Même confusion au niveau des plénipotentiaires des partis. Ces ‘’messieurs élections’’ n’ont rencontré l’administration qu’une seule fois alors qu’ils sont censés comprendre et faire comprendre le parrainage au niveau de leurs partis respectifs ou de leurs états-majors politiques.

A ces confusions, s’ajoutent d’autres : le fait que la plupart de nos concitoyens ne savent pas signer. Certains mettent des étoiles, d’autres des signes qu’ils oublient aussitôt.

C’est dire que techniquement, l’administration chargée de contrôler les opérations aura du mal à le faire.

Il serait alors intéressant de savoir comment elle va s’y prendre surtout dans une société à majorité analphabète.

Assane Samb

www.lequotidien.sn/

17 septembre 2018

Mame Boye Diao (Apr) sur l’achat de conscience : «La justice doit faire …

Image issue d'un article pour la recherche "achats de signatures sur le parrainage par les candidats" (source : Le Quotidien)

 Le Quotidien-17 sept. 2018

Avec un objectif national de 2,5 millions de signatures, le pouvoir n’est-il … Donc, cela peut le frustrer et l’amener à parrainer un autre candidat.

Mame Boye Diao ne ménage pas ses camarades de parti qui s’activent dans l’achat de conscience. Arona Coumba Ndoffène Diouf et Abdou Lahad Kâ sont accusés d’avoir recouru à de telles pratiques. Le responsable apériste de Kolda appelle même la justice à faire son travail pour élucider ces affaires. Dans cet entretien, le directeur des Services fiscaux de la Direction des impôts et domaines invite Benno bokk yaakaar à l’unité en perspective de l’élection du prochain maire de Dakar.

Où en êtes-vous avec la campagne de collecte de parrains pour votre candidat Macky Sall ?
Nous avons un objectif ambitieux de dépasser les 2,5 millions de signatures pour régler certaines questions puériles soulevées par l’opposition pour montrer la représentativité et la popularité de notre candidat Macky Sall. Donc, nous avons fixé des objectifs pour chaque commune et nous espérons les dépasser. L’idée est de montrer, au mois de décembre, que le Président Macky Sall est majoritaire dans le cœur des Sénégalais. Cela va nous permettre de mieux enclencher le processus pour sa réélection.

Quel est votre objectif en termes de nombre de parrains à Kolda où vous militez ?
Nous avons un objectif fixé par le pôle parrainage de 32 000 parrains en rapport avec le fichier électoral du département de Kolda. Notre démarche a été de convoquer tous les responsables départementaux de la coalition Benno bokk yaakaar ainsi que les mouvements de soutien au président de la République. Cette réunion s’est tenue à la mairie de Kolda à l’issue de laquelle nous sommes en train de dérouler un plan d’actions. Le processus se fait dans la sérénité et l’enthousiasme parce que Kolda est l’une des régions qui ont le plus bénéficié des politiques publiques qui ont été mises en place par le chef de l’Etat. Nous engageons le processus de façon unitaire, sans anicroche. Nous pensons que nous allons dépasser les 32 000 signatures que nous nous sommes fixé comme objectif.

Avec un objectif national de 2,5 millions de signatures, le pouvoir n’est-il pas dans une logique d’invalider les autres candidatures ?
Cela répond déjà à une question de popularité ou pas du Président Macky Sall. L’opposition fait croire à l’opinion que le Président est minoritaire. Nous pensons que la première réponse à donner à cela, c’est de montrer que Macky Sall est largement majoritaire dans ce pays. Deuxièmement, le parrainage est une question sensible, une nouveauté dans notre pays et il faut aussi gérer les questions subjectives. Si un de nos militants n’est pas sollicité pour le parrainage, il peut penser qu’il n’a pas l’importance qu’il faut. Donc, cela peut le frustrer et l’amener à parrainer un autre candidat. Chaque candidat déclaré doit pouvoir compter sur ses propres forces pour dire à terme à peu près ce qu’il pèse.
Mais avec 2,5 millions de parrains, il y a des risques de doublons…
Le pouvoir ne s’est pas fixé comme objectif d’invalider les candidats de l’opposition. D’ailleurs, il n’a pas ce pouvoir, cette tâche de valider ou pas une candidature revient au Conseil constitutionnel. Pourtant Bougane Guèye Dany et Malick Gakou se sont fixé chacun un objectif de 500 mille parrains. Le Pds table sur 1 million de parrains… Donc, chaque candidat s’est fixé des objectifs. Si c’est l’opposition qui parle d’un million ou 500 mille signatures, on ne dit rien, mais si c’est le pouvoir, on crie au scandale et on nous accuse de vouloir invalider des candidatures. Nous voulons 2,5 millions de parrains pour juste montrer notre force.

Finalement la question de l’achat de conscience n’est-elle pas en train de plomber la pertinence du parrainage ?
Dans le déroulement des processus politiques, le Président appuyait financièrement les différents comités électoraux, que ce soit les Législatives ou les Locales. Mais pour un processus de parrainage, aucun franc n’a été ni dégagé ni mis à la disposition des différents comités.

Pourtant Thierno Alassane Sall parle de 2 milliards mobilisés par le pouvoir pour acheter des parrains…
C’est faux ! Cet homme n’a jamais gagné une élection à Thiès, y compris dans sa propre commune. C’est pourquoi il avance des propos fallacieux. Ces accusations sont faites par des personnes qui ne peuvent même pas avoir 50 000 signatures. Tout le monde sait que lorsqu’on va vers des élections, le Président sort une cagnotte pour aider les différents comités électoraux. Mais pour cette campagne de collecte de parrains, aucun budget n’a été établi. Au niveau de la région de la Kolda, nous n’avons reçu aucun franc et c’est le cas pour les autres responsables de la coalition. Il s’agit d’un choix que nous avons fait pour rendre au Président la monnaie de sa pièce parce qu’il a placé le Sénégal sur la voie du développement. Nous autres, ses responsables, pensons qu’il ne devait pas s’investir dans ce processus. Thierno Alassane Sall était avec nous, donc, il sait que dans toutes les élections qui se sont déroulées, le Président n’a jamais donné plus de 5 millions à un comité électoral. Avec 5 millions, comment peut-on faire une campagne ? Donc, c’est rien du tout. Le Président n’a jamais voulu faire des élections une question d’argent entre lui et les populations.
Le ministre-conseiller Arona Coumba Ndoffène Diouf promet dans la commune de Mbar 1,5 million de francs Cfa au village qui aura le plus de parrains et le maire de Touba, Abdou Lahad Kâ, dans une vidéo qui circule sur le net, donne 50 000 francs Cfa à chaque parrain. Ces affaires ne sont-elles pas des cas d’achat de conscience avérés ?
Pour le cas de Touba, si une personne donne 50 000 francs à chaque parrain, c’est parce qu’il doit être immensément riche. 50 000 francs par parrain, c’est énorme ! Je reconnais la ligne de mon parti qui dit que la collecte de parrainages doit être une action volontaire et libre. Les cas que vous me citez sont des cas isolés qui peuvent être mal vus par l’opinion mais qui ne concernent pas la direction du parti. Je suis formel : ni le président de la République ni le directoire de campagne n’ont dégagé un budget pour l’achat de conscience et des promesses électoralistes. Je condamne ces pratiques de ces responsables. Ce sont des éléments qui sont minimes par rapport au processus global. L’Apr se démarque de toutes ces pratiques. Nous ne sommes ni dans l’achat de conscience ni dans les promesses mirobolantes pour obtenir des parrains. Nous sommes assez forts pour atteindre nos objectifs en termes de parrains. Ceux qui le font, doivent assumer devant la justice de ce pays. Ces gens sont en train de faire croire à l’opinion que le Président n’est pas majoritaire alors que c’est tout à fait le contraire. Ils peuvent faire douter les votants. Au niveau de la majorité, ces personnes, qui font de l’achat de conscience, sont des responsables qui n’ont pas de base. C’est un moyen de prouver au président de la République qu’on est fort dans notre localité. Cependant, ils utilisent des moyens malheureux.

Etes-vous pour que l’Ofnac s’autosaisisse pour élucider ces cas Arona Coumba Ndoffène Diouf et Abdou Lahad Kâ ?
S’il y a des cas de corruption avérés, il faudrait que la loi s’applique à tout le monde, pouvoir comme opposition. Mais je dois souligner que ce ne sont que ceux qui savent qu’ils ne peuvent pas avoir le nombre de parrains requis qui crient à l’achat de conscience. Je n’ai pas entendu un parti comme Rewmi agiter ces questions parce qu’il sait que le nombre de parrains demandé n’est pas un problème. L’opposition pose un débat puéril. C’est le cas avec cette accusation grave du parti Pastef à l’égard du Président Macky Sall par rapport aux ethnies et aux confréries. Voilà des gens qui nous ont habitués à des accusations bizarres. Cependant, ils sont en train de franchir un cap très dangereux. Le président de la République n’a jamais communiqué en faisant référence à son appartenance confrérique, religieuse, ethnique ou régionale. Je mets au défi quiconque de me sortir un élément dans lequel le Président fait référence à cela. Pour la première institution du pays, l’accuser d’user de cela est une faute très grave. Beaucoup d’hommes politiques font dans la vindicte pour devenir des héros. Personnellement, je ne connais pas l’appartenance confrérique de Macky Sall alors que tout le monde connaissait la confrérie de son prédécesseur. J’appelle les gens de Pastef à la raison. Nous sommes dans un pays où chrétiens et musulmans ont des relations fraternelles, de même que les différentes confréries. Les Sénégalais ne vont pas les suivre dans cette voie.

Quelle lecture faites-vous de la décision du président de la République de nommer des délégués régionaux pour la Présidentielle de 2019 ?
Le président de la République s’est inscrit, depuis 2012, dans une dynamique de coalition. Au départ, il s’agissait de la coalition Macky2012 qui nous a amenés au second pour devenir ensuite Benno bokk yaakaar. Dans sa logique de «gagner ensemble et gouverner ensemble», le Président a fait des choses assez similaires par rapport à Bby. Il y a des responsables de l’Apr, du Ps de l’Afp, entre autres. C’est un message fort de Macky Sall qui tient à cette coalition. Deuxièmement, dans le dispositif mis en place dans le cadre du parrainage, les délégués régionaux interviennent dans le processus de collecte de parrains. Ils seront l’interface entre le candidat Macky Sall et les différents parrains par le canal des collecteurs. Je salue les choix portés sur Ousmane Tanor Dieng, Moustapha Niasse, Mahammed Boun Abdallah Dionne ou Robert Sagna parmi les délégués régionaux. Cela confirme le leadership du Président Macky Sall qui a choisi de faire avec une équipe constituée de différents alliés et compte se battre avec cette machine pour sa réélection.

Pour la succession de Khalifa Sall, il est agité le nom de Alioune Ndoye pour le Ps et celui de Zator Mbaye pour l’Afp. Ne s’achemine-t-on pas vers une guerre Ps-Afp au sein de Bby pour le contrôle de la Ville de Dakar ?
Que des noms soient agités, ce n’est pas un problème. Le groupe de Khalifa Sall a sa propre stratégie. Dès qu’il y aura une dispersion au niveau de la candidature de Benno, le bloc de Khalifa Sall va gagner aisément. Ce sera encore une fois la résultante de nos petites querelles qui pourront aboutir à cet échec dans la reconquête de la Ville de Dakar. Khalifa Sall a été élu avec une équipe qui est restée soudée. Ceux qui sont en face, s’ils y vont en ordre dispersé, ils créent eux-mêmes les conditions de leur échec.

 AUJOURD’HUI IL EST IMPÉRATIF QUE FORCE RESTE A LA LOI, AFIN QUE LE PAYS PUISSE FONCTIONNER SUR DES BASES RATIONNELLES ET DONC SAINES DANS L’INTÉRÊT DE LA STABILITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIALE.

ÉTANT DONNE QU’AU SÉNÉGAL POUR ACCÉDER ET OU RESTER A POUVOIR,  LES POLITICIENS VEULENT DÉTRUIRE LES BASES DE NOTRE STABILITÉ, QUE SONT LES LOIS ET L’ORDRE, CAR ILS  NON SEULEMENT ILS EN SONT ARRIVÉS A CONSIDÉRER LA TRICHERIE, LA CORRUPTION COMME LÉGALE ET NORMALE,  MAIS SURTOUT QU’ILS LE FONT A VISAGE DÉCOUVERT (CE QUI EST UN VÉRITABLE AFFRONT UNE INSULTE POUR NOS LOIS ET NOS MAGISTRATS, ET UNE MENACE OUVERTE ET  EXTRÊME POUR NOTRE STABILITÉ ), IL EST IMPÉRATIF QUE L’APPLICATION CORRECTE ET SCRUPULEUSE DE NOS LOIS SOIT EXÉCUTÉE AVEC PATRIOTISME, ET QUE LE COURAGE DE NOS MAGISTRATS ET HOMME CHARGÉS DE L’APPLICATION DU DROIT DOMINE LA LÂCHETÉ ET LA PEUR DU LIMOGEAGE QUI PEUVENT LES INDUIRE A FERMER LES YEUX SUR LES FRAUDE ET CORRUPTION DU CANDIDAT A POUVOIR.

C’EST POURQUOI ÉTANT DONNE QUE LES FRAUDES, LA CORRUPTION ET LA TRICHERIE SUR LE PARRAINAGE SONT PATENTES ET QUE LES POLITICIENS OSENT DÉFIER NOS LOIS ET CORROMPRE OUVERTEMENT, IL EST IMPÉRATIF QUE LES SANCTIONS  DE LA JUSTICE PROTÈGENT CE PROCESSUS ET  DISQUALIFIENT LES CANDIDATS AYANT VIOLÉ LA LOI SUR LE PARRAINAGE, DANS L’INTÉRÊT DU PAYS ET AU NOM DE LA PRÉSERVATION DE SA RÉPUTATION DANS LE MONDE.

img371 (1)

NOUS ACTUALISONS NOTRE LETTRE ADRESSÉE A CONSEIL CONSTITUTIONNEL, POUR L’ANNULATION DE CE PROCESSUS DE PARRAINAGE ENTACHÉ D’IRRÉGULARITÉS, AVEC COMME ALTERNATIVE L’ORGANISATION D’ÉLECTION A BULLETIN UNIQUE AVEC LES 28 CANDIDATS: LES 27  QUI ONT DÉPOSÉ LEURS DOSSIERS MAIS AUSSI LA CANDIDATE DU « MOUVEMENT TROIS A ARE ALLALOU ASKANE-WI », MADAME NDEYE KHADY BA QUI A ETE LA SEULE PARMI LES CANDIDATS A AVOIR EU LE COURAGE DE DEMANDER LE RESPECT DES RÈGLES DU PARRAINAGE: NOUS AVONS PRIS LE SOIN D’INTRODUIRE UN RECOURS EN ANNULATION, MAIS NOUS SOMMES TOUJOURS EN COURSE POUR LES PRÉSIDENTIELLES DE 2019.

→ NOUS APPELONS DONC LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL A PRENDRE EN COMPTE LES NOUVELLES DONNÉES : 1. ANNULATION PARRAINAGE VU LES NOMBREUSES IRRÉGULARITÉS; 2. ORGANISATIONS ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES PAR LE VOTE A BULLETIN UNIQUE; 3. DONNER A LA SEULE CANDIDATE A AVOIR INTRODUIT UN RECOURS EN ANNULATION UN DÉLAI EXCEPTIONNEL D’UN MOIS POUR CONSTITUER LES PIÈCES DE SON DOSSIER DE CANDIDATURE (CASIER JUDICIAIRE, CAUTION, … ) A  DÉPOSER AU CONSEIL CONSTITUTIONNEL.

Madame Ndèye Khady BA

ARTICLE DU 28 FÉVRIER 2019

INVITER LE PEUPLE SÉNÉGALAIS ET TOUS LES PEUPLES DU MONDE A CONSTATER  QUE JAMAIS DANS L’HISTOIRE DU SÉNÉGAL LE PAYS N’AVAIT EU A ATTENDRE DES JOURS AVANT DE CONNAITRE LES RÉSULTATS DE SON VOTE; QUE LES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES AU  SÉNÉGAL NE POURRONT ETRE ARBITRÉES QUE PAR UNE NOUVELLE EQUIPE INSTALLÉE POUR REMPLACER CES MEMBRES ACTUELS QUI ONT OSÉ VALIDER LES SIGNATURES DE PARRAINAGE FRAUDULEUSES DU CANDIDAT MACKY SALL. APRES CETTE AUTORISATION ILLÉGALE DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL DE PERMETTRE AU CANDIDAT FRAUDEUR DE PARTICIPER AUX PRÉSIDENTIELLES, ALORS QUE LA LOI LE LUI INTERDISAIT VU SES SIGNATURES DE PARRAINAGE, LES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL DEVAIENT ÊTRE ARRÊTES ET LIVRÉS A LA JUSTICE POUR HAUTE TRAHISON: AUCUNE PERSONNE HONNÊTE NE LEUR AURAIT CONFIÉ  A NOUVEAU LA RESPONSABILITÉ DE PUBLIER LES RÉSULTATS DES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES  DE 2019; CAR ILS VONT A NOUVEAU BAFOUER LA LOI AU PROFIT DU CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL. LES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL SONT DES HABITUÉS DES FAITS, RÉCIDIVISTES DE LA HAUTE TRAHISON ET DU MANQUE DE LOYAUTÉ VIS A VIS DES LOIS DE LA RÉPUBLIQUE!

Les-sages-du-Conseil-ConstitutionnelCES MEMBRES ACTUELS QUI ONT OSÉ VALIDER LES SIGNATURES DE PARRAINAGE FRAUDULEUSES DU CANDIDAT MACKY SALL DEVAIENT ETRE ARRÊTES ET LIVRÉS A LA JUSTICE POUR HAUTE TRAHISON.

ARTICLE DU 25-02-2019

DEMANDER A NOS FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ D’ARRÊTER IMMÉDIATEMENT LE CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL POUR  HAUTE TRAHISON PAR ATTEINTE AU FONCTIONNEMENT DES LOIS DE LA RÉPUBLIQUE; ET D’ARRÊTER LES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL POUR COMPLOT AVEC UN HORS LA LOI (LE CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL) POUR  VALIDER SES SIGNATURES DE PARRAINAGE OBTENUES PAR LES CRIME DE CORRUPTION POUR LUI PERMETTRE DE PARTICIPER AUX ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES.

 

MACKY SALLLE CANDIDAT MACKY SALL QUI A ACQUIS SES SIGNATURES DE PARRAINAGE  PAR LE CRIME DE CORRUPTION.

 

A.  ARRÊTER IMMÉDIATEMENT LE CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL POUR  HAUTE TRAHISON PAR ATTEINTE AU FONCTIONNEMENT DES LOIS DE LA RÉPUBLIQUE; 1. VIOLATION DE LA LOI SUR LE PARRAINAGE PAR ACQUISITION DE SIGNATURE PAR LE CRIME DE CORRUPTION; 2.  COUP DE FORCE  ET COMPLOT AVEC LE  CONSEIL CONSTITUTIONNEL POUR PARTICIPER ILLÉGALEMENT AUX   ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES DE 2019, ALORS QUE LA LOI LE LUI INTERDISAIT A CAUSE DE SES SIGNATURES FRAUDULEUSES. 

B. ARRÊTER LES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL POUR COMPLOT AVEC UN HORS LA LOI (LE CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL) POUR  VALIDER SES SIGNATURES DE PARRAINAGE OBTENUES PAR LES CRIME DE CORRUPTION POUR LUI PERMETTRE DE PARTICIPER AUX ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES.  NOUS RAPPELONS ICI QUE LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL N’AYANT PAS LE POUVOIR DE CONVERTIR DES SIGNATURES FRAUDULEUSES EN SIGNATURES LÉGALES, LES SIGNATURES DE PARRAINAGE DU CANDIDAT MACKY SALL OBTENUES PAR LE CRIME DE CORRUPTION LUI INTERDISENT DONC DE PARTICIPER AUX ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES DE 2019.

Les-sages-du-Conseil-ConstitutionnelCES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL QUI ONT VALIDÉ LES SIGNATURES FRAUDULEUSES DU CANDIDAT MACKY SALL QU’IL A ACQUISES PAR LE CRIME DE CORRUPTION.

→ NOUS PRÉCISIONS SUR LE CRIME DE HAUTE TRAHISON COMMIS PAR LE CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL, LA MISE EN DANGER DE LA SÛRETÉ DE L’ETAT  PAR UNE ABSENCE TOTALE DE LOYAUTÉ A L’ÉGARD  DE L’ETAT (EN TANT QU’ORGANE) SÉNÉGALAIS  ET DE SES LOIS PAR SON COUR DE FORCE OU PASSAGE EN FORCE POUR PARTICIPER AUX ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES, ALORS QUE LES LOIS DE LA RÉPUBLIQUE LE LUI INTERDISAIT VU LE CRIME DE CORRUPTION QU’IL A COMMIS POUR ACQUÉRIR SES SIGNATURES DE PARRAINAGE.

FORCE DE DEFENSE ET DE SECURITE DU SENEGAL

C’EST POURQUOI NOUS EXIGEONS DES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DU SÉNÉGAL, QU’ELLES CESSENT D’ÊTRE DES FIGURANTES PASSIVES AUX MAINS DU CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL, ET QU’ELLES ASSURENT SANS RETARD LEUR DEVOIR DE PROTÉGER L’ETAT DU SÉNÉGAL, ET DE RÉCUPÉRER LE POUVOIR DES MAINS DU CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL, POUR RESTAURER LES LOIS DE LA RÉPUBLIQUE, ET L’ETAT DE DROIT ; AFIN QU’IL N’Y AIT PAS VACANCE DE POUVOIR ET QUE LE PAYS PUISSE ORGANISER UNE TRANSITION D’UNE ANNÉE POUR RÉPARER LES DOMMAGES QUE LE CANDIDAT FRAUDEUR A INFLIGÉS A L’ETAT DU SÉNÉGAL EN  EMPÊCHANT LE FONCTIONNEMENT DE LA JUSTICE PAR SON TERRORISME SUR LES MAGISTRATS, EN INSTALLANT LA CORRUPTION DANS TOUTES LES SPHÈRES DE LA SOCIÉTÉ.

NB: LE CANDIDAT FRAUDEUR MACKY SALL SAVAIT PERTINEMMENT QUE SES SIGNATURES OBTENUES PAR LE CRIME DE CORRUPTION LUI  INTERDISAIENT DE PARTICIPER AUX ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES, MAIS IL A VOULU FAIRE UN COUP DE FORCE;  LA CONSÉQUENCE EST IMMÉDIATE: COMME NOUS L’AVIONS DIT A MAÎTRE ABDOULYAYE WADE, NOUS NE PRÔNONS PAS LA VIOLENCE ET NOUS UTILISERONS LES LOIS POUR NEUTRALISER LE HORS LA LOI MACKY SALL.

Madame Ndèye Khady Ba



SUIVEZ CET EXTRAIT DE MA CONFÉRENCE DE PRESSE DU JEUDI 04 JUILLET 2019 SUR DTV POUR APPELER LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ A ARRÊTER MACKY SALL QUI EST UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME , PRÉCISÉMENT PARCE QU’IL A COMMIS LE CRIME DE CORRUPTION EN ACHETANT SES SIGNATURES DE PARRAINAGE (SURTOUT CF MAÎTRE DJIBRIL WAR ET MAME BOYE DIAO DE L’APR) ….

SUIVEZ CET EXTRAIT DE MA CONFÉRENCE DE PRESSE DU JEUDI 04 JUILLET 2019 SUR DTV POUR APPELER LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ A ARRÊTER MACKY SALL QUI EST UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME , PRÉCISÉMENT PARCE QU’IL A COMMIS LE CRIME DE CORRUPTION EN ACHETANT SES SIGNATURES DE PARRAINAGE (SURTOUT CF MAÎTRE DJIBRIL WAR ET MAME BOYE DIAO DE L’APR) QUI LUI ONT PERMIS AVEC LA COMPLICITÉ DES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL (QUI ONT OSÉ VALIDÉ SES SIGNATURES DE PARRAINAGE ACQUISE PAR LE CRIME DE CORRUPTION) DE PARTICIPER AUX ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES DE 2019; ALORS QUE SES SIGNATURES DE PARRAINAGE ACQUISES PAR LE CRIME DE CORRUPTION LUI INTERDISAIENT DE PARTICIPER AUX ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES DE 2019.

http://dtv.sn/home/player/15450

MACKY SALLMACKY SALL LE  PRÉSIDENT ILLÉGITIME

MAME BOYE DIAOMAME BOYE DIAO

Me-War-1MAÎTRE DJIBRIL WAR 

 

Les-sages-du-Conseil-Constitutionnel

 

CES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL QUI ONT OSÉ VALIDÉ LES SIGNATURES DE PARRAINAGE DU CANDIDAT MACKY SALL, ACQUISES PAR LE CRIME DE CORRUPTION.

FORCE DE DEFENSE ET DE SECURITE DU SENEGAL

 

LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ QUE NOUS AVONS APPELÉES A FAIRE LEUR DEVOIR ET A PROCÉDER A L’ARRESTATION  DE MACKY SALL QUI EST UN PRÉSIDENT ILLÉGITIME , PRÉCISÉMENT PARCE QU’IL A COMMIS LE CRIME DE CORRUPTION EN ACHETANT SES SIGNATURES DE PARRAINAGE (SURTOUT CF MAÎTRE DJIBRIL WAR ET MAME BOYE DIAO DE L’APR)

 



12

actualité et infos décortiq... |
Le chat à neuf queues |
Blog de Jean-Louis Simon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ATTAC Burkina Faso
| Les délibérations du Consei...
| Gouvernance territoriale, d...