HONTE A L’AMERIQUE! QUAND LA PREMIÈRE PUISSANCE DU MONDE CONSTRUIT SON AMBASSADE SUR DES TERRES VOLÉES!

HONTE A L’AMERIQUE! QUAND LA PREMIÈRE PUISSANCE DU MONDE CONSTRUIT SON AMBASSADE SUR DES TERRES VOLÉES AUX PALESTINIENS ET QUE L’ONU A CLAIREMENT DÉCRÉTÉS ILLÉGALES AUX ISRAÉLIENS .

L'ONU ET TOUS LES  OCCIDENTAUX  HUMILIES PAR L'ABJECT DONALD TRUMP QUI PROFITE DE LA FAIBLESSE DES PALESTINIENS POUR VOLER LEURS TERRES SUR LESQUELLESIL ETABLIT SON AMBASSSDONALD TRUMP A CONSTRUIT SON AMBASSADE SUR LES TERRES VOLÉES AUX PALESTINIENS PAR ISRAËL ET QUE LES RÉSOLUTIONS DE L’ONU DÉCRÈTENT APPARTENIR AUX PALESTINIENS.

Madame Ndèye Khady Ba



DEMANDER A TOUS LES DIRIGEANTS DU MONDE D’EXIGER L’EXPULSION DE DONALD TRUMP DE L’ONU, VUQUE L’HOMME LE PLUS PUISSANT DU MONDE VIOLE LES RÉSOLUTIONS DE L’ONU ET SOUTIENT LES CRIMES DES ISRAÉLIENS ….

DEMANDER A TOUS LES DIRIGEANTS DES ÉTATS MEMBRES DE L’ONU : 1. A CONSTATER QUE DONALD TRUMP A CONSTRUIT SON AMBASSADE SUR LES TERRES VOLÉES AUX PALESTINIENS PAR ISRAËL ET QUE LES RÉSOLUTIONS DE L’ONU DÉCRÈTENT APPARTENIR AUX PALESTINIENS. 2. PAR CONSÉQUENT VU QUE L’HOMME LE PLUS PUISSANT DU MONDE VIOLE LES RÉSOLUTIONS DE L’ONU ET SOUTIENT LES CRIMES DES ISRAÉLIENS, NOUS DEMANDONS A TOUS LES DIRIGEANTS DU MONDE D’EXIGER L’EXPULSION DE DONALD TRUMP DE L’ONU .

L'ONU ET TOUS LES  OCCIDENTAUX  HUMILIES PAR L'ABJECT DONALD TRUMP QUI PROFITE DE LA FAIBLESSE DES PALESTINIENS POUR VOLER LEURS TERRES SUR LESQUELLESIL ETABLIT SON AMBASSSDONALD TRUMP A CONSTRUIT SON AMBASSADE SUR LES TERRES VOLÉES AUX PALESTINIENS PAR ISRAËL ET QUE LES RÉSOLUTIONS DE L’ONU DÉCRÈTENT APPARTENIR AUX PALESTINIENS.

https://www.monde-diplomatique.fr/2009/02/A/16775

Au mépris du droit. 1947-2009 : une impunité qui perdure

Résolutions de l’ONU non respectées par Israël

Résolutions de l’ONU non respectées par Israël

 

Assemblée générale
(ayant alors fonction d’organe décisionnaire)

Résolution 181 (29 novembre 1947). Adoption du plan de partage : la Palestine est divisée en deux Etats indépendants, l’un arabe, l’autre juif, et Jérusalem est placée sous administration des Nations unies.

Résolution 194 (11 décembre 1948). Les réfugiés qui le souhaitent doivent pouvoir « rentrer dans leurs foyers le plus tôt possible et vivre en paix avec leurs voisins »  ; les autres doivent être indemnisés de leurs biens « à titre de compensation ». Création de la commission de conciliation des Nations unies pour la Palestine.

Résolution 302 (8 décembre 1949). Création de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA).

Conseil de sécurité

Résolution 236 (11 juin 1967). Au lendemain de la guerre de juin 1967, le Conseil de sécurité exige un cessez-le-feu et un arrêt immédiat de toutes les activités militaires dans le conflit opposant l’Egypte, la Jordanie et la Syrie à Israël.

Résolution 237 (14 juin 1967). Le Conseil de sécurité demande à Israël d’assurer « la sûreté, le bien-être et la sécurité des habitants des zones où des opérations militaires ont eu lieu » et de faciliter le retour des réfugiés.

Résolution 242 (22 novembre 1967). Le Conseil de sécurité condamne l’« acquisition de territoire par la guerre » et demande le « retrait des forces armées israéliennes des territoires occupés ». Il affirme « l’inviolabilité territoriale et l’indépendance politique » de chaque Etat de la région.

Résolution 250 (27 avril 1968). Israël est invité à ne pas organiser le défilé militaire prévu à Jérusalem le 2 mai 1968 considérant que cela aggraverait les « tensions dans la région ».

Résolution 251 (2 mai 1968). Le Conseil de sécurité déplore la tenue du défilé militaire de Jérusalem « au mépris » de la résolution 250.

Résolution 252 (21 mai 1968). Le Conseil de sécurité déclare « non valides » les mesures prises par Israël, y compris l’« expropriation de terres et de biens immobiliers », qui visent à « modifier le statut de Jérusalem », et demande à celui-ci de s’abstenir de prendre de telles mesures.

Résolution 267 (3 juillet 1969). Le Conseil de sécurité censure « toutes les mesures prises [par Israël] pour modifier le statut de Jérusalem ».

Résolution 340 (25 octobre 1973). A la suite de la guerre de Ramadan ou de Kippour, création de la deuxième Force d’urgence des Nations unies (FUNU-II) qui vise à « superviser le cessez-le-feu entre les forces égyptiennes et israéliennes » et à assurer le « redéploiement » de ces mêmes forces.

Résolution 446 (22 mars 1979). Le Conseil de sécurité exige l’arrêt des « pratiques israéliennes visant à établir des colonies de peuplement dans les territoires palestiniens et autres territoires arabes occupés depuis 1967 », déclare que ces pratiques « n’ont aucune validité en droit » et demande à Israël de respecter la convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre.

Résolution 468 (8 mai 1980). Le Conseil de sécurité déclare « illégales » les expulsions à l’étranger de notables palestiniens de Hébron et de Halhoul par les autorités militaires israéliennes et demande à Israël de les annuler.

Résolution 592 (8 décembre 1986). Le Conseil de sécurité rappelle que la convention de Genève relative à la protection des civils en temps de guerre « est applicable aux territoires palestiniens et autres territoires arabes occupés par Israël depuis 1967 ». Il condamne « l’armée israélienne qui, ayant ouvert le feu, a tué ou blessé des étudiants » de l’université Bir Zeit.

Résolution 605 (22 décembre 1987). Après le déclenchement de la première Intifada, le Conseil de sécurité condamne les pratiques d’Israël « qui violent les droits de l’homme du peuple palestinien dans les territoires occupés, en particulier le fait que l’armée israélienne a ouvert le feu, tuant ou blessant des civils palestiniens ».

Résolution 607 (5 janvier 1988). Israël doit « s’abstenir d’expulser des civils palestiniens des territoires occupés » et respecter les obligations que lui impose la convention de Genève.

Résolution 608 (14 janvier 1988). Le Conseil de sécurité demande à Israël « d’annuler l’ordre d’expulsion des civils palestiniens et d’assurer le retour immédiat et en toute sécurité » de tous ceux déjà expulsés.

Résolution 636 (6 juillet 1989). Le Conseil de sécurité demande à Israël, en conformité avec ses précédentes résolutions et avec la convention de Genève, de « cesser immédiatement d’expulser d’autres civils palestiniens » et d’assurer le retour en toute sécurité de ceux déjà expulsés.

Résolution 641 (30 août 1989). Le Conseil de sécurité « déplore qu’Israël, puissance occupante, continue d’expulser des civils palestiniens » et lui demande d’assurer le retour de tous les expulsés.

Résolution 672 (12 octobre 1990). Après les violences de l’esplanade des Mosquées - le mont du Temple, le Conseil de sécurité condamne « les actes de violence commis par les forces de sécurité israéliennes » à Al-Haram Al-Charif et dans d’autres lieux saints de Jérusalem et demande à Israël de « s’acquitter scrupuleusement des obligations juridiques et des responsabilités qui lui incombent » vis-à-vis des civils des territoires occupés.

Résolution 673 (24 octobre 1990). Le Conseil de sécurité condamne le refus d’Israël d’appliquer la résolution 672.

Résolution 681 (20 décembre 1990). Israël est sommé d’appliquer la convention de Genève.

Résolution 694 (24 mai 1991). Le Conseil de sécurité déclare que l’expulsion de quatre nouveaux civils palestiniens en mai 1991 par les forces israéliennes constitue une violation de la convention de Genève.

Résolution 799 (18 décembre 1992). Le Conseil de sécurité condamne les quatre cents expulsions de décembre 1992, soulignant qu’elle est contraire aux obligations internationales imposées à Israël par la convention de Genève. Le Conseil réaffirme l’indépendance et l’intégrité territoriale du Liban.

Résolution 904 (18 mars 1994). A la suite du massacre de la mosquée de Hébron, le Conseil de sécurité demande à Israël de prendre les mesures nécessaires « afin de prévenir des actes de violence illégaux de la part des colons israéliens » envers les civils palestiniens.

Résolution 1322 (7 octobre 2000). A la suite du début de la seconde Intifada, le Conseil de sécurité déplore les violences et condamne le « recours à la force excessif contre les Palestiniens ». Il demande à Israël de respecter ses obligations relatives à la convention de Genève.

Résolution 1397 (12 mars 2002). Le Conseil de sécurité demande la « cessation immédiate de tous les actes de violence, y compris tous les actes de terreur et toutes provocations, incitations et destructions », et réclame la coopération des Israéliens et des Palestiniens visant à la reprise des négociations.

Résolution 1402 (30 mars 2002). Après la réoccupation totale de la Cisjordanie, le Conseil de sécurité demande un cessez-le-feu immédiat et le « retrait des troupes israéliennes des villes palestiniennes ».

Résolution 1405 (19 avril 2002). Le Conseil de sécurité déclare qu’« il est urgent que les organismes médicaux et humanitaires aient accès à la population civile palestinienne ».

Résolution 1435 (24 septembre 2002). Le Conseil de sécurité exige « le retrait rapide des forces d’occupation israéliennes des villes palestiniennes ». Il demande à l’Autorité palestinienne de « faire traduire en justice les auteurs d’actes terroristes ».

Résolution 1515 (19 novembre 2003). Le Conseil de sécurité se déclare « attaché à la vision d’une région dans laquelle deux Etats, Israël et la Palestine, vivent côte à côte, à l’intérieur de frontières sûres et reconnues », et demande en conséquence aux parties en conflit de s’acquitter des obligations relatives à la « feuille de route » du Quartet.

Résolution 1544 (19 mai 2004). Le Conseil de sécurité demande qu’Israël respecte « les obligations que lui impose le droit humanitaire international » et « l’obligation qui lui est faite de ne pas se livrer aux destructions d’habitations ».

Résolution 1850 (16 décembre 2008). Le Conseil de sécurité soutient le processus d’Annapolis, et demande aux parties de « s’abstenir de toute mesure suceptible d’entamer la confiance » et de ne pas « remettre en cause l’issue des négociations ».

Résolution 1860 (8 janvier 2009). Après l’incursion de l’armée israélienne dans la bande de Gaza, le Conseil de sécurité exige « l’instauration immédiate d’un cessez-le-feu durable et pleinement respecté menant au retrait total des forces israéliennes de la bande de Gaza ». Il demande de ne pas entraver l’entrée des organisations médicales dans Gaza et d’empêcher le trafic illégal d’armes.



INFORMER LES MUSULMANS DE TOUS LES PAYS DU MONDE QUE DONALD TRUMP NON CONTENT D’ÊTRE UN ESCROC, EST UN HORS LA LOI ET UN IGNOBLE INDIVIDU , QUI CHERCHE A INSTALLER LE CHAOS DANS LES PAYS MUSULMANS, POUR LES DÉSORGANISER AFIN QU’ILS NE PUISSENT JAMAIS AVOIR UNE POSITION COMMUNE SUR TOUT DOSSIER …

INFORMER LES MUSULMANS DE TOUS LES PAYS DU MONDE QUE DONALD TRUMP NON CONTENT D’ÊTRE UN ESCROC, EST UN HORS LA LOI ET UN IGNOBLE INDIVIDU , QUI CHERCHE A INSTALLER LE CHAOS DANS LES PAYS MUSULMANS, POUR LES DÉSORGANISER AFIN QU’ILS NE PUISSENT JAMAIS AVOIR UNE POSITION COMMUNE SUR TOUT DOSSIER; CAR CETTE POSITION COMMUNE DES PAYS MUSULMANS DANS LE RÈGLEMENT DE TOUT DOSSIER DONNERA UNE FORCE POLITIQUE ET DIPLOMATIQUE AU MONDE MUSULMAN QUI LUI PERMETTRA D’IMPOSER LEUR POSITION ET DÉFENDRE AVEC SUCCÈS TOUS LES MUSULMANS VICTIMES DE CRIME DANS LE MONDE.. EN EFFET NOUS AVONS NOTÉ QUE L’ABSENCE DE VOIX FORTE DANS LE MONDE MUSULMAN FAIT QUE NI LES PALESTINIENS, NI LES ROHINGYAS NE BÉNÉFICIENT DE LA PROTECTION DE LA JUSTICE TOUT EN ÉTANT VICTIMES DE GRAVES CRIMES!

AUSSI DES AUJOURD’HUI JE DEMANDE A TOUS LES DIRIGEANTS DES PAYS MUSULMANS AINSI QU’A TOUS LES CITOYENS MUSULMANS EN ACCORD AVEC MOI DE SOMMER DONALD TRUMP DE SE CONFORMER AU DROIT DANS LE RÈGLEMENT DU DOSSIER PALESTINIEN ET A CESSER IMMÉDIATEMENT CES MANŒUVRES MACHIAVÉLIQUES AUPRÈS DU ROI SALMAN MALADE POUR LE MANIPULER…..

DonaldTrumpTortionnaire en Arabie Saoudite

→ JE DEMANDE SOLENNELLEMENT A TOUS LES DIRIGEANTS DES PAYS MUSULMANS DE SUIVRE A LA LETTRE MON PLAN D’ACTION POUR NEUTRALISER L’ACTION DE DÉSTABILISATION RAMPANTE ENGAGÉE PAR DONALD TRUMP POUR DÉTRUIRE LE MONDE MUSULMAN.

1. TOUS LES DIRIGEANTS DES PAYS MUSULMANS PORTENT PLAINTE CONTRE DONALD TRUMP POUR:

a. ASSOCIATION DE MALFAITEURS AVEC BENJAMIN NETANYAHU, POUR S’APPROPRIER LES TERRES DES PALESTINIENS.

b. POUR VOL ET COMPLICITÉ DE VOL DE TERRE EN PALESTINE POUR Y CONSTRUIRE SON AMBASSADE.

c. POUR VIOLATION DES RÉSOLUTIONS DE L’ONU QUI CONSIDÈRENT COMME ILLÉGALES LES TERRES VOLÉES EN PALESTINE PAR ISRAËL APRÈS 1967.

2. TOUS LES DIRIGEANTS DES PAYS MUSULMANS PORTENT PLAINTE CONTRE DONALD TRUMP POUR:

a. APOLOGIE DU GÉNOCIDE PALESTINIEN PERPÉTRÉ PAR BENJAMIN NETANYAHU ET OBSTRUCTION A L’ACTION DE L’ONU POUR METTRE UN TERME AU MASSACRE DES MANIFESTANTS PALESTINIENS DÉSARMÉS PAR BENJAMIN NETANYHU.

b. ASSOCIATION DE MALFAITEURS AVEC BENJAMIN NETANYAHU, POUR MASSACRER LES PALESTINIENS.

c. MANŒUVRES DILATOIRES POUR PARALYSER L’ONU POUR METRE UN TERME AU MASSACRE DES PALESTINIENS PAR BENJAMIN NETANYAH ET FAIRE JUGER BENJAMIN NETANYAHU.

3. TOUS LES DIRIGEANTS DES PAYS MUSULMANS EXPULSENT LES AMBASSADEURS DE DONALD TRUMP S’IL CONTINUE DE DÉSTABILISER LE MONDE MUSULMAN ET DE FAIRE MASSACRER LES PALESTINIENS.

Madame Ndèye Khady BA



LE GOUVERNEMENT MONDIAL PROUVE A NOUVEAU PAR SON SOUTIEN SANS FAILLE A LA RESTITUTION DE TOUTES LES TERRES VOLEES AUX PALESTINIENS PAR L’ONU … QU’IL EST LE SEUL ORGANE CAPABLE DE VEILLER SUR LA PAIX ET LA SECURITE DU MONDE: CAR LE GOUVERNEMENT DIT LE DROIT, ET STRICTEMENT LE DROIT ET REJETTE TOUTE COLLUSION HORS LA LOI AVEC QUICONQUE EST UNE GRANDE PUISSANCE….

LE GOUVERNEMENT MONDIAL PROUVE A NOUVEAU PAR SON

SOUTIEN SANS FAILLE A LA RESTITUTION DE TOUTES LES TERRES

VOLEES AUX PALESTINIENS PAR L’ONU, LES USA ET LES

EUROPEENS JUIFS EX PRISONNIERS D’ADOLF HITLER ET LEURS

DESCENDANTS ENTRE 1947 ET 2018, LE GOUVERNEMENT MONDIAL

PROUVE QU’IL EST LE SEUL ORGANE CAPABLE DE VEILLER SUR LA

PAIX ET LA SÉCURITÉ DU MONDE: CAR LE GOUVERNEMENT

MONDIAL DIT LE DROIT, ET STRICTEMENT LE DROIT ET REJETTE

TOUTE COLLUSION HORS LA LOI AVEC QUICONQUE EST UNE

GRANDE PUISSANCE.

 » LUX  MEA LEX »

 

PALESTINIEN

AUJOURD’HUI LE MONDE EST  TERRORISÉ PAR LES PRATIQUES

HORS LA LOI EXERCÉES A L’ONU  PAR LES USA POUR CRÉER ISRAËL

SUR DES BASES CRIMINELLES ET POUR  PROTEGER LES CRIMINELS

ISRAÉLIENS DE LA JUSTICE ÉQUILIBRÉE. C’EST POURQUOI LE

MONDE CHERCHANT UNE ALTERNATIVE A L’ONU POUR SA PAIX ET

SA SÉCURITÉ,

LE MONDE CHOISIT LE GOUVERNEMENT MONDIAL!  CAR AU PLUS

DÉSESPÉRÉ DE LA SITUATION EN PALESTINE, LE GOUVERNEMENT

MONDIAL EST LE SEUL ORGANE DANS LE MONDE, A RÉCLAMER LE

RÈGLEMENT DU DOSSIER PALESTINIEN DANS LA VÉRITÉ ET LE

RETOUR AU DROIT;  AVEC LA RESTITUTION DE TOUTES LES

TERRES VOLÉES EN PALESTINE ENTRE 1947 ET 2018, LE RETOUR EN

EUROPE DE TOUS LES IMMIGRANTS ILLÉGAUX EUROPÉENS JUIFS

EX PRISONNIERS D’ADOLF HITLER AINSI QUE TOUS LEURS

DESCENDANTS, LE RETOUR EN PALESTINE DE TOUS LES

PALESTINIENS EXILES DANS LE MONDE.

Madame Ndèye Khady BA

 

 

 



# L’ONU ET TOUS LES OCCIDENTAUX DEFENSEURS DES VALEURS HUMANITAIRES, SONT HUMILIES PAR L’ ESCROC DONALD TRUMP: CET HOMME EST SI NAUSEABOND, QUE MEME SA FILLE IVANKA TRUMP DEGAGE LES MEMES ODEURS INFERNALES MALGRE SES EFFORTS POUR PLAIRE AU MONDE …….

RAPPELER AU MONDE QUE DONALD TRUMP EST  UN ESCROC (CF MON ARIICLE  DU 27-07-2016), ET IL LE PROUVE EN TANT QUE CHEF D’ETAT EN VOLANT DES TERRES AUX PALESTINIENS A JERUSALEM EST POUR Y INSTALLER SON AMBASSADE  NOUS RAPPELONS AUSSI AU MONDE QUE LE PRINCIPAL RESPONSABLE DE LA MORT DE PLUS DE CINQUANTE MANIFESTANTS PALESTINIENS DÉSARMÉS  ET DES 1800 BLESSÉS, EST DONALD TRUMP QUI VEUT PAR SES TUERIES IMPUNIES TERRORISER LES PALESTINIENS ET A LES RÉDUIRE AU SILENCE POUR PERMETTRE AUX CRIMINELS DU « FAUX-ETAT ISRAEL » DE CONTINUER A VOLER TOUTES LES TERRES DES PALESTINIENS.

L'ONU ET TOUS LES  OCCIDENTAUX  HUMILIES PAR L'ABJECT DONALD TRUMP QUI PROFITE DE LA FAIBLESSE DES PALESTINIENS POUR VOLER LEURS TERRES SUR LESQUELLESIL ETABLIT SON AMBASSSL’ONU ET TOUS LES OCCIDENTAUX DÉFENSEURS DES VALEURS HUMANITAIRES, SONT  HUMILIÉS PAR L’ ESCROC  DONALD TRUMP: CET HOMME EST SI NAUSÉABOND, QUE MÈME SA FILLE IVANKA TRUMP DÉGAGE LES MÈMES ODEURS INFERNALES MALGRÉ SES EFFORTS POUR PLAIRE AU MONDE.

→ IL EST TEMPS QUE LES HOMMES BONS SE RÉVOLTENT A L’ONU POUR EXIGER DES USA LE RESPECT DU DROIT INTERNATIONAL.

Madame Ndèye Khady BA



DEMANDER EN URGENCE LES DIRIGEANTS DES PAYS MEMBRES DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ONU DE FAIRE LEUR DEVOIR EN CONFORMITÉ AVEC LE DROIT, AFIN DE VOTER UNE RÉSOLUTION EMPÊCHANT DONALD TRUMP DE VIOLER LES RÉSOLUTIONS DE L’ONU EN VOULANT INSTALLER L’AMBASSADE DES USA POUR L’ENTITÉ ILLÉGITIME DÉNOMMÉE ISRAËL …

DEMANDER EN URGENCE LES DIRIGEANTS DES PAYS MEMBRES DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ONU DE FAIRE LEUR DEVOIR EN CONFORMITÉ AVEC LE DROIT, AFIN DE VOTER UNE RÉSOLUTION EMPÊCHANT DONALD TRUMP DE VIOLER LES RÉSOLUTIONS DE L’ONU EN VOULANT INSTALLER L’AMBASSADE DES USA POUR L’ENTITÉ ILLÉGITIME DÉNOMMÉE ISRAËL, SUR LES TERRES PALESTINIENNES A JÉRUSALEM OBTENUES PAR LE CRIME DE VOL PERPÉTRÉ PAR LES CRIMINELS DU « FAUX-ETAT ISRAËL.

http://www.un.org/french/

Occupation israélienne de Jérusalem-Est (1967)

La guerre de juin 1967 a radicalement modifié cette situation. A la suite de la guerre, Israël a occupé Jérusalem-Est et la Cisjordanie. Depuis lors, un certain nombre de changements démographiques et physiques ont été introduits, et aussi bien l’Assemblée générale que le Conseil de sécurité ont adopté plusieurs résolutions déclarant nulles et non avenues les mesures prises par Israël pour  modifier le statut de Jérusalem. La résolution 252 (1968) du Conseil de sécurité est particulièrement explicite à cet égard. Aux termes de cette résolution :

  • le Conseil considérait « que toutes les mesures et dispositions législatives et administratives prises par Israël, y compris l’expropriation de terres et de biens immobiliers, qui tendent à modifier le statut juridique de Jérusalem sont non valides et ne peuvent modifier ce statut ».
  • Il était demandé d’urgence à Israël « de rapporter toutes les mesures de cette nature déjà prises et de s’abstenir immédiatement de toutes nouvelles actions qui tendent à modifier le statut de Jérusalem ».

Le Conseil de sécurité a souvent réaffirmé ces deux prises de position.

Lorsqu’Israël a adopté des mesures en vue de faire de Jérusalem unifiée sa capitale, le Conseil de sécurité a adopté, le 30 juin 1980, sa résolution 476 (1980) demandant instamment à Israël, la puissance occupante, « de se conformer à la présente résolution et aux résolutions précédentes du Conseil de sécurité et de cesser immédiatement de poursuivre la mise en œuvre de la politique et des mesures affectant le caractère et le statut de la ville sainte de Jérusalem ».

Israël ne s’étant pas conformé à cette résolution, le Conseil a adopté, le 20 août, la résolution 478 (1980), dans laquelle il a réaffirmé que toutes les mesures prises pour modifier le statut de la ville étaient « nulles et non avenues » et demandait aux États qui avaient établi des missions diplomatiques à Jérusalem de les retirer. L’Assemblée générale a également estimé que les mesures prises par Israël constituaient une violation du droit international et n’affectaient pas le maintien en application de la quatrième Convention de Genève. Cette position, définie par l’Assemblée générale en décembre 1980, a été réaffirmée au cours des années ultérieures.

as-gen-onuASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ONU.

NOUS SOMMONS DONALD TRUMP DE RESPECTER LES RÉSOLUTIONS DE L’ONU QUI STATUENT COMME ILLÉGALE L’OCCUPATION DE JÉRUSALEM EST PAR LE FAUX- ÉTAT ISRAËL.

NB: SI LES LOIS AMÉRICAINES SONT ASSEZ DÉFAILLANTES POUR PERMETTRE A UN ESCROC COMME DONALD TRUMP D’ACCÉDER A LA MAGISTRATURE SUPRÊME DES USA APRÈS AVOIR ESCROQUE DES MILLIERS D’ÉTUDIANTS AMÉRICAINS, LES LOIS INTERNATIONALES NE PERMETTRONT PAS A DONALD TRUMP D’INSTALLER A JÉRUSALEM EST L’AMBASSADE DES USA SUR LES TERRES DES PALESTINIENS QUE LES CRIMINELS DU FAUX ÉTAT ISRAËL ONT VOLÉES!

C’EST POURQUOI NOUS APPELONS TOUS LES DIRIGEANTS DES PAYS MEMBRES DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ONU, A SAVOIR QUE L’HISTOIRE LES REGARDE AFIN QU’ILS NE COMMETTENT PAS LA STUPIDITÉ DE NE PAS S’OPPOSER A UN VAURIEN COMME DONALD TRUMP QUI CHERCHE A INSTALLER LE CHAOS DANS LE MONDE PAR SES VIOLATIONS DU DROIT INTERNATIONAL.

Madame Ndèye Khady Ba

 

 



ACCUSER LE PRÉSIDENT DONALD TRUMP D’ETRE LE RESPONSABLE DES CRIMES COMMIS PAR LE « FAUX-ETAT ISRAËL » SUR LES MANIFESTANTS PALESTINIENS DÉSARMÉS QUI RÉCLAMENT EN TOUTE LÉGITIMITÉ LA RESTITUTION DE LEURS TERRES VOLÉES PAR LES EUROPÉENS JUIFS EX PRISONNIERS D’ADOLF HITLER ET LEURS DESCENDANTS, CAR IL LES ENCOURAGE A CONTINUER A VOLER LES TERRES DES PALESTINIENS ET A LES MASSACRER VU QU’IL LEUR GARANTIT L’IMPUNITÉ. …

ACCUSER LE PRÉSIDENT DONALD TRUMP D’ETRE LE RESPONSABLE DES CRIMES COMMIS PAR LE « FAUX-ETAT ISRAËL » SUR LES MANIFESTANTS PALESTINIENS DÉSARMÉS QUI RÉCLAMENT EN TOUTE LÉGITIMITÉ  LA RESTITUTION DE LEURS TERRES VOLÉES PAR LES EUROPÉENS JUIFS EX PRISONNIERS D’ADOLF HITLER ET LEURS DESCENDANTS, CAR IL LES ENCOURAGE A CONTINUER A VOLER LES TERRES DES PALESTINIENS ET A LES MASSACRER VU QU’IL LEUR GARANTIT L’IMPUNITÉ.

NB IL EST EVIDENT QUE PERSONNE N’EST SURPRIS QUE DONALD TRUMP L’ESCROC QUI AVAIENT DÉPOUILLÉ DES MILLIERS D’ETUDIANTS AMÉRICAINS, SOUTIENNE ET ENCOURAGE LES CRIMINELS DU FAUX- ETAT ISRAËL A VOLER LES TERRES DES PALESTINIENS POUR Y INSTALLER L’AMBASSADE DES USA.

CF MON ARTICLE DU 27-07-2016  DANS LEQUEL JE METTAIS EN GARDE CONTRE LA GOUVERNANCE DE LA PREMIÈRE ARMÉE DU MONDE PAR UN ESCROC, UN VOLEUR COMME DONALD TRUMP.

→ ARTICLE DU 27-07-2016 

# NON! LA PREMIÈRE ARMÉE DU MONDE NE DOIT JAMAIS ÊTRE ENTRE LES MAINS DE L’ESCROC AVÉRÉ DONALD TRUMP. (PRIÈRE A TOUS DE REJETER LA MENACE DE LA PREMIÈRE ARMÉE DU MONDE ENTRE LES MAINS DE L’ESCROC AVÉRÉ DONALD TRUMP).

→ NOUS DEMANDONS A TOUS LES CITOYENS AMÉRICAINS PATRIOTES DE SE MOBILISER POUR VOTER CONTRE L’ESCROC DONALD TRUMP,  POUR PROTÉGER LA RÉPUTATION DES USA, AFIN QUE CE PAYS NE SOIT JAMAIS LA RISÉE DU MONDE AVEC COMME PRÉSIDENT UN ESCROC AVÉRÉ QUI A VOLÉ PRES DE 35.000 DOLLARS A CHACUN DES CINQ MILLES ÉTUDIANTS QUI SE SONT INSCRITS DANS SA FAUSSE UNIVERSITÉ!

http://etudiant.lefigaro.fr/i

 L’affaire «Trump University», le procès qui met Donald Trump dans l’embarras
 

L’établissement créé par le milliardaire est accusé par un groupe de 5000 étudiants d’être une arnaque. Le procès à venir pourrait mettre en péril la campagne du candidat républicain à la présidence des États-Unis.

«À l’université Trump, on vous enseigne le succès, rien que le succès, et ça va vous arriver» clamait fièrement Donald Trump dans une publicité pour vanter les mérites de la Trump University, il y a quelques années. Créée en 2005, spécialisée dans l’enseignement de l’immobilier, la Trump University devait permettre à ses étudiants de rencontrer la même réussite que son fondateur. Mais l’université est désormais fermée, et ses anciens étudiants contestent l’efficacité, voire l’existence même des enseignements donnés. Réunis en class action (recours collectif, ndlr), 5000 anciens étudiants dénoncent une arnaque et ont intenté un procès au milliardaire.

Les anciens étudiants de la Trump University s’insurgent contre la pauvreté de l’enseignement reçu en échange des frais d’inscription de 35.000 dollars déboursés pour un accompagnement complet, ou des 1500 dollars versés pour des séminaires de trois jours. Ces cours étaient dispensés dans tous les États-Unis, dans des salles de réunion louées pour l’occasion, l’université ne possédant pas de locaux propres.

«Pour quel résultat a-t-on payé 35.000 dollars? C’était juste zéro. Aucune promesse ne s’est concrétisée», s’énerve Sherri Simpson, avocate et ancienne étudiante de la «Trump University», au journal de France 2 . Les 5000 anciens étudiants s’estimant floués lui réclament plus de 40 millions de dollars de dédommagement.

http://www.lemonde.fr/

Les anciens étudiants de l’université Trump demandent des comptes
image: http://s2.lemde.fr/image/2016/05/18
Donald Trump se justifie dans une vidéo intitulée « La vérité sur l’Université Trump »

Donald Trump se justifie dans une vidéo intitulée « La vérité sur l’Université Trump » Capture d’écran https://www.youtube.com/watch?v=QqfsbQGPLAE

« Vous voulez le secret pour vous faire de l’argent ? »« Le temps est venu de faire des affaires incroyables sur le vrai marché ! » : telles étaient les promesses de l’université Trump, qui, entre 2005 et 2010, prétendait enseigner les secrets du millionnaire en matière de transactions immobilières.

Mais n’est pas Donald Trump qui veut. Loin d’avoir fait ériger des tours géantes à leurs noms, une partie des 10 000 anciens étudiants de l’établissement crient à l’arnaque, demandant le remboursement de leurs frais de scolarité, qui s’élèvent jusqu’à 35 000 dollars (31 000 euros) par tête. Ce qui vaut au magnat de l’immobilier d’être poursuivi en justice dans quatre Etats, alors qu’il est en passe d’obtenir l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle de novembre.

Alors que Donald Trump faisait miroiter à ses futurs étudiants d’alléchantes « visites surprises », « la plupart des étudiants n’ont jamais vu Trump de près ou de loin », rapportait la chaîne de télévision américaine CNN en septembre 2015. Les plus chanceux ont pu s’offrir une photographie épaule contre épaule avec… une photo géante à l’effigie de « Donald ».

Quant aux « experts » annoncés pour enseigner, peu d’entre eux étaient en réalité spécialistes du domaine, explique le journal britannique The Telegraph. Et les séminaires de trois jours, coûtant la bagatelle de 1 495 dollars (1 319 euros), n’étaient que des appâts pour convaincre les étudiants de s’inscrire dans des programmes plus onéreux encore.

De plus, l’université Trump n’a jamais eu de localisation définie, les cours ayant eu lieu dans la Trump Tower ou dans des salles louées pour l’occasion.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/campus/article/2016/05/18/les-anciens-etudiants-de-l-universite-trump-demandent-des-comptes_4921662_4401467.html#OVoUse9ZBkhhp3J5.99

ent.

 

 



DEMANDER A L’ONU UNE RESOLUTION POUR LE RETRAIT DE TOUTES LES FORCES ETRANGERES AU YEMEN (IRANIENNE ET COALITION PRO SAOUDIENNE), CAR ELLES N’ONT FAIT QUE CREUSER LES DIVISIONS ENTRE LES FILS DU YEMEN, ET EXHORTER LE SECRETAIRE GENERAL DE L’ONU ANTONIO GUTERRES DE TRAVAILLER A UNE RECONCILLIATION INTER-YEMENITE (ABD RABO MANSOUR HADI ET ABDEL MALEK AL HOUTHI) POUR METTRE FIN AU DRAME QUE VIT CE PAYS

DEMANDER A L’ONU UNE RÉSOLUTION POUR LE RETRAIT DE TOUTES LES FORCES ÉTRANGERES AU YÉMEN (IRANIENNE ET COALITION PRO SAOUDIENNE), CAR ELLES N’ONT FAIT QUE CREUSER LES DIVISIONS ENTRE LES FILS DU YÉMEN,  ET  EXHORTER LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU MONSIEUR ANTONIO GUTERRES A TRAVAILLER A UNE RÉCONCILIATION INTER-YEMENITE (ABD RABO MANSOUR HADI ET ABDEL MALEK AL HOUTHI) POUR METTRE FIN AU DRAME QUE VIT CE PAYS 

yémenLA CARTE DU YÉMEN

A.GuterresLE SECRETAIRE GENERAL DE L’ONU MONSIEUR ANTONIO GUTERRES.

3Yemen-yesen

lLE PRESIDENT DU YEMEN ABD RABBO MANSOUR HADI LE PRÉSIDENT ABD RABO MANSOUR HADI

ABDEL MALEK AL-HOUTHIABDEL MALEK AL HOUTHI

Madame Ndeye Khady Ba



MESSAGE ADRESSÉ AU ROI SALMAN BEN ABDEL AZIZ: AUJOURD’HUI QUE VOUS AVEZ VOUS MÊME DÉTRUIT VOTRE PROPRE RÉPUTATION PAR VOTRE SOUTIEN AUX CRIMINELS DU FAUX-ETAT ISRAËL «  », ET ENTACHÉ LE NOM DE L’ARABIE SAOUDITE TERRE SAINTE DE L’ISLAM PAR VOS ACTIONS HORS DE L’ISLAM, LA SEULE FAÇON DE RESTAURER LA RÉPUTATION DE L’ARABIE SAOUDITE EST DE …..

ROI SALMAN-MBS

MESSAGE ADRESSÉ AU ROI SALMAN BEN ABDEL AZIZ: AUJOURD’HUI QUE VOUS AVEZ VOUS MÊME DÉTRUIT VOTRE PROPRE RÉPUTATION PAR VOTRE SOUTIEN AUX CRIMINELS DU FAUX-ETAT ISRAËL «  », ET ENTACHÉ LE NOM DE L’ARABIE SAOUDITE TERRE SAINTE DE L’ISLAM PAR VOS ACTIONS HORS DE L’ISLAM, LA SEULE FAÇON DE RESTAURER LA RÉPUTATION DE L’ARABIE SAOUDITE EST DE LAISSER LE PRINCE AL WALID TRAVAILLER AVEC MOI POUR APPORTER LA PAIX ET LA SÉCURITÉ DANS LE MONDE. CI DESSOUS LE MESSAGE QUE J’AI ADRESSÉ AU PRINCE AL WALID BEN TALAL.

walid ben talal

Altesse Prince Al Walid, Nous devons mettre nos efforts en commun pour améliorer la paix et la sécurité du monde.
Moi Ndèye Khady BA j’ai créé de bons projets pour une meilleure gestion de la paix et la sécurité du monde et pour régler le réchauffement  climatique.
Vous Prince Al Walid vous avez les moyens financiers pour appliquer mes projets au bénéfice de l’humanité et de la planète terre.
C’est pourquoi vous et moi nous devons travailler ensemble pour offrir une meilleure sécurité au monde, mais aussi un environnement plus sain et debarrassee de la pollution qui rechauffe la planete terre avec toutes les dangereuses consequences qui s’en suivront si nous ne faisons rien.
Je vous invite à venir me rencontrer au Sénégal afin que je vous présente le Plan d’Action pour la Paix et la Sécurité du monde dans un Environnement Stabilisé.
Mme Ndèye Khady BA



PRÉSENTER A TOUT LE PEUPLE SÉNÉGALAIS LE PROGRAMME DE REFORME POUR LE SÉNÉGAL QUE JE PRÉVOIS D’APPLIQUER, UNE FOIS ÉLUE CHEF DE L’ÉTAT DU SÉNÉGAL, POUR DÉBARRASSER LE PAYS DU SYSTÈME MIS EN PLACE PAR LES POLITICIENS POUR SE PARTAGER LES RESSOURCES DU PAYS AU LIEU DE ….

PRÉSENTER A TOUT LE PEUPLE SÉNÉGALAIS LE PROGRAMME DE REFORME POUR LE SÉNÉGAL QUE JE PRÉVOIS D’APPLIQUER, UNE FOIS ÉLUE CHEF DE L’ÉTAT DU SÉNÉGAL, POUR DÉBARRASSER LE PAYS DU SYSTÈME MIS EN PLACE PAR LES POLITICIENS POUR SE PARTAGER LES RESSOURCES DU PAYS AU LIEU DE LES INVESTIR POUR LE DÉVELOPPEMENT DU PAYS ET L’AUGMENTATION DU NIVEAU DE VIE DU PEUPLE SÉNÉGALAIS.

LES ACTEURS RESPONSABLES ET ENGAGÉS

Madame Ndèye Khady BA



12

actualité et infos décortiq... |
Le chat à neuf queues |
Blog de Jean-Louis Simon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ATTAC Burkina Faso
| Les délibérations du Consei...
| Gouvernance territoriale, d...