….. NB DANS LES DEUX CAS DE FIGURE AL ASSANE WATARA A USÉ DE SON STATUT DE CHEF D’ETAT POUR EMPÊCHER LA JUSTICE FRANÇAISE DE FAIRE SON TRAVAIL. ET AUJOURD’HUI , VOILA QUE LE MEME AL ASSANE WATARA USE DE CON STATUT DE CHEF D’ETAT POUR DONNER LA NATIONALITÉ IVOIRIENNE AU CRIMINEL BLAISE COMPAORE, L’EX CHEF D’ÉTAT DU BURKINA FASO. CECI EST UN SCANDALE INACCEPTABLE, ET NOUS EXIGEONS DE LA C.E.D.E.A.O. ET DE L’UNION AFRICAINE DE RAPPELER A L’ORDRE AL ASSANE WATARA, AFIN QUE JUSTICE SOIT RENDU AUX VICTIMES DE GUILLAUME SORO ET AUX VICTIMES DE BLAISE COMPAORE!

EXHORTER LA C.E.D.E.A.O. ET L’UNION AFRICAINE A METTRE UN TERME AU GANGSTÉRISME DE AL ASSANE WATARA,  QUI APRÈS AVOIR  PASSE DES ANNÉES  A DÉSTABILISER LA COTE D’IVOIRE PENDANT LA  GOUVERNANCE GBAGBO, AUJOURD’HUI QU’IL EST A LA TÊTE DE LA COTE CONTINUE SES MÉTHODES DE HORS LA LOI POUR L’ÉTENDRE EN AFRIQUE.

EN EFFET TOUS LES PEUPLES ET TOUS LES CHEFS D’ÉTATS DU MONDE ONT ÉTÉ TÉMOIN QUE ALORS AL ASSANE WATARA A USÉ DE SON STATUT DE CHEF D’ÉTAT POUR EMPÊCHER QUE LE CHEF REBELLE GUILLAUME SOIT ENTENDU:

1. PAR LA JUSTICE FRANÇAISE QUI L’AVAIT CONVOQUÉ SUITE A LA PLAINTE DÉPOSÉE DEVANT LA JUSTICE FRANÇAISE PAR MICHEL GBAGBO  CF CI DESSOUS:

wwwlemonde.fr

10+12-2015

Lundi 7 décembre au matin, après trois convocations ignorées ou reportées, des policiers français se rendent au domicile de son épouse dans le Val-d’Oise, dans la banlieue parisienne. La juge d’instruction Sabine Khéris qui a émis le mandat d’amener souhaite alors entendre le deuxième personnage de l’Etat ivoirien en tant que témoin assisté suite à une plainte déposée en 2012 par Michel Gbagbo.

Le fils de l’ancien président, français par sa mère, accuse M. Soro et dix « com’zones », les chefs militaires de l’ex-rébellion devenus officiers de la nouvelle armée, d’« enlèvement, séquestration, traitement inhumain et dégradant. » ….

2. PAR LA JUSTICE DU BURKI?A FASO CF CI DESSOUS:

www.lemonde.fr

15-01-2016

Un mandat d’arrêt a été lancé par la justice militaire du Burkina Faso contre le président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro, ancien chef de la rébellion, dans le cadre du coup d’Etat raté du 17 septembre 2015 au Burkina Faso, a affirmé, vendredi 15 janvier, une source judiciaire à l’AFP…

« Un mandat d’arrêt international a été lancé contre M. Soro dans le cadre de l’enquête sur le putsch [raté] et les écoutes téléphoniques », selon cette source. Des enregistrements téléphoniques attribués à Djibrill Bassolé, ancien ministre des affaires étrangères burkinabé (sous le régime du président déchu Blaise Compaoré), et à M. Soro ont été évoqués dans la presse en novembre. ..
NB DANS LES DEUX CAS DE FIGURE AL ASSANE WATARA A USÉ DE SON STATUT DE CHEF D’ETAT POUR EMPÊCHER LA JUSTICE FRANÇAISE DE FAIRE SON TRAVAIL. ET AUJOURD’HUI , VOILA QUE LE MEME AL ASSANE WATARA USE DE CON STATUT DE CHEF D’ETAT POUR DONNER LA NATIONALITÉ IVOIRIENNE AU CRIMINEL BLAISE COMPAORE, L’EX CHEF D’ÉTAT  DU BURKINA FASO. CECI EST UN SCANDALE INACCEPTABLE, ET NOUS EXIGEONS DE LA C.E.D.E.A.O. ET DE L’UNION AFRICAINE DE RAPPELER A L’ORDRE AL ASSANE WATARA, AFIN QUE JUSTICE SOIT RENDU AUX VICTIMES DE GUILLAUME SORO ET AUX VICTIMES DE BLAISE COMPAORE!

Madame Ndèye Khady BA

 



Laisser un commentaire

actualité et infos décortiq... |
Le chat à neuf queues |
Blog de Jean-Louis Simon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ATTAC Burkina Faso
| Les délibérations du Consei...
| Gouvernance territoriale, d...