HONTE AUX PRÉSIDENTS MACKY SALL ET YAYI BONI, QUI ONT OSE INSULTE LA MÉMOIRE DES VICTIMES BURKINABÉ QUI SONT TOMBE POUR DÉFENDRE LEUR CONSTITUTION ET METTRE UN TERME AU RÈGNE DU CRIMINEL BLAISE COMPAORE; EN EFFET LE FAIT QUE CES DEUX CHEFS D’ÉTATS AIENT OSE DONNER L’AMNISTIE AUX PRO-COMPAORE RESPONSABLES DE CRIMES ET QUI ONT ORGANISE UN PUTCHE POUR BRISER LA TRANSITION DÉJÀ BIEN ENGAGÉ AU BURKINA FASO, CELA PROUVE QU’ILS YAYI BONI ET MACKY SALL) QU’ILS ONT VOULU APPLIQUER LA « MÉTHODE -OBAMA » QUI CONSISTE A METTRE EN ORBITE DE CRIMINELS EN POSITION DE FORCE QUITTE EN PIÉTINER LA LOI, UNIQUEMENT POUR SE FACILITER LA TACHE! ……

HONTE AUX PRÉSIDENTS MACKY SALL ET YAYI BONI, QUI ONT OSE INSULTE LA MÉMOIRE DES VICTIMES BURKINABÉ QUI SONT TOMBE POUR DÉFENDRE LEUR CONSTITUTION ET METTRE UN TERME AU RÈGNE DU CRIMINEL BLAISE COMPAORE; EN EFFET LE FAIT QUE CES DEUX CHEFS D’ÉTATS AIENT OSE DONNER L’AMNISTIE AUX PRO-COMPAORE RESPONSABLES DE CRIMES ET QUI ONT ORGANISE UN PUTCHE POUR BRISER LA TRANSITION DÉJÀ BIEN ENGAGÉ AU BURKINA FASO, CELA PROUVE QU’ILS YAYI BONI ET MACKY SALL) QU’ILS ONT VOULU APPLIQUER LA « MÉTHODE -OBAMA » QUI CONSISTE A METTRE EN ORBITE DE CRIMINELS EN POSITION DE FORCE QUITTE EN PIÉTINER LA LOI, UNIQUEMENT POUR SE FACILITER LA TACHE!

http://www.tele50.com/fr/i

Projet de protocole d'accord de la CEDEAO : Frustration et Indignation à Bobo Projet de protocole d’accord de la CEDEAO : Frustration et Indignation à Bobo www.lefaso.net

Les médiateurs de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) réuni le dimanche 20 septembre soir, à Ouagadougou ont conseillé au Burkina Faso un «  projet d’accord politique de sortie de crise  » prévoyant de restaurer le président Kafando, renversé jeudi dernier par un coup d’État militaire, et d’amnistier les putschistes. Sur place, les réactions sont plutôt négatives du côté de la société civile par exemple ….

NB BLAISE COMAPORE ET SES HOMMES DE MAIS SONT RESPONSABLES DE CRIMES ET: 1.  IL N’EST PAS QUESTION DE LES AMNISTIER AU NOM DE LA DÉFENSE DE VICTIMES A QUI JUSTICE DOIT ÊTRE RENDUE. 2. IL N’EST PAS QUESTION QU’ILS PARTICIPENT A DES ÉLECTIONS ALORS QU’EN TANT QUE CRIMINELS ILS NE DOIVENT PLUS JOUIR DE LEURS DROITS CIVIQUES ET PAR CONSÉQUENT NE PEUVENT PARTICIPER A DES ÉLECTIONS.3. IL N’EST PAS QUESTION QUE LES PRO-COMPAORE ENTRE DANS UN GOUVERNEMENT POUR AVOIR LES MAINS LIBRES ET BLOQUER TOUS LES DOSSIERS JUDICIAIRES RELATIFS AUX CRIMES DE BLAISE COMPAORE.

→ NOUS DEMANDONS A LA C.E.D.E.A.O., A L’UNION AFRICAINE ET A L’ONU DE SUIVRE NOS RECOMMANDATIONS CONTENUES DANS L’ARTICLE DU 18-0902015, AFIN QUE LA LOI ET LA VOLONTÉ DU BRAVE PEUPLE BURKINABÉ SOIENT RESPECTÉES

 



Laisser un commentaire

actualité et infos décortiq... |
Le chat à neuf queues |
Blog de Jean-Louis Simon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ATTAC Burkina Faso
| Les délibérations du Consei...
| Gouvernance territoriale, d...