1. ACCUSER LE CRIMINEL BLAISE COMPAORE DE DÉSTABILISER LE BURKINA FASO AVEC LA BIENVEILLANCE DU CHEF DE GUERRE AL ASSANE WATARA, QUI LUI PERMET DE TÉLÉGUIDER CES POLITIQUES MEURTRIÈRES PAR SON HABITUEL HOMME DES « TÂCHES SALES », GILBERT DIENDERE QUI A ÉTÉ CITE A MAINTES REPRISES DANS L’ASSASSINAT DE THOMAS SANKARA. … 2. … 3. …

1. ACCUSER LE CRIMINEL BLAISE COMPAORE DE DÉSTABILISER LE BURKINA FASO AVEC LA BIENVEILLANCE DU CHEF DE GUERRE AL ASSANE WATARA, QUI LUI PERMET DE TÉLÉGUIDER CES POLITIQUES MEURTRIÈRES PAR SON HABITUEL HOMME DES  »TÂCHES SALES », GILBERT DIENDERE QUI A ÉTÉ CITE A MAINTES REPRISES DANS L’ASSASSINAT DE THOMAS SANKARA.

NOUS SALUONS LE COURAGE DE DE MICHEL KAFANDO QUI A EU LA CLAIRVOYANCE D’EXCLURE TOUS LES COMPLICES DU CRIMINEL BLAISE COMPAORE DES PROCHAINES ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES: CECI D’ABORD POUR RESPECTER LA VOLONTÉ DU PEUPLE BURKUNABE QUI A DESTITUÉ LE CRIMINEL BLAISE COMPAORE, ENSUITE POUR POUVOIR MENER LES ENQUÊTES SUR LES CRIMES DE BLAISE COMPAORE ET SES COMPLICES; ET PARCE QUE C’ÉTAIT LE SEUL MOYEN DE MENER CETTE DÉLICATE MISSION SANS ETRE ENTRAVÉ PAR LES MANŒUVRES DU CRIMINEL BAISE COMPAORE POUR INSÉRER SES COMPLICES DANS LA FUTURE ADMINISTRATION AFIN QU’ILS PUISSENT ENTERRER TOUS LES DOSSIERS JUDICIAIRES CONTRE BLAISE COMPAORE PAR SEUL POIDS DE LEUR SEULE PRÉSENCE DANS UN GOUVERNEMENT QUI AURAIT INFLUENCE NÉGATIVEMENT CES DOSSIERS JUDICIAIRES. LA SEULE ERREUR COMMISE PAR LES MEMBRES DU CONSEIL NATIONAL DE TRANSITION C’EST DE NE PAS AVOIR DISSOLU LE RÉGIMENT DE LA SÉCURITÉ PRÉSIDENTIELLE QUI A TOUT FAIT POUR PERTURBER LA TRANSITION EN APPLIQUANT LES DIRECTIVES DU CRIMINEL BLAISE COMPAORE.

2. EXIGER DU CRIMINEL BLAISE COMPAORE ET DU CHEF DE GUERRE AL ASSANE WATARA LA LIBÉRATION IMMÉDIATE DU SEUL PRÉSIDENT LÉGITIME DE LA TRANSITION DÉNOMMÉ MICHEL KAFANDO ET TOUS SES COLLABORATEURS PRIS EN OTAGE; FAUTE DE QUOI NOUS DEMANDERONS DES SANCTIONS DE L’UNION AFRICAINE ET DE L’ONU CONTRE LE CRIMINEL BLAISE COMPAORE (DEJA GRAVEMENT ACCUSE DE NOMBREUX CRIMES DONT IL DEVRA RÉPONDRE NÉCESSAIREMENT)  ET LE CHEF DE GUERRE AL ASSANE WATARA.

3. DEMANDER A L’ONU ET A L’UNION AFRICAINE DE LANCER DES MANDATS D’ARRÊTS CONTRE LE CRIMINEL BLAISE COMPAORE POUR QU’IL SOIT DÉFINITIVEMENT MIS HORS D’ÉTAT DE NUIRE, AFIN QUE LE BURKINA FASO PUISSE PROGRESSER SEREINEMENT VERS LA LIBERTÉ ET LA DÉMOCRATIE.

Madame Ndèye Khady BA



Laisser un commentaire

actualité et infos décortiq... |
Le chat à neuf queues |
Blog de Jean-Louis Simon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ATTAC Burkina Faso
| Les délibérations du Consei...
| Gouvernance territoriale, d...