1. SOLLICITER UNE AUDIENCE EN URGENCE AUPRES DE SON EXCELLENCE MONSIEUR IDRISS DEBI LE PRESIDENT DU TCHAD POUR LE LUNDI 07 AVRIL 2014. NOUS DEMANDONS INSTAMMENT AU PRESIDENT DU TCHAD, SON EXCELLENCE MONSIEUR IDRISS DEBI DE NE PAS RENONCER A LA NOBLE MISSION DE CONTRIBUER A LA STABILISATION DE LA REP. CENTRAFRICAINE, UNIQUEMENT PARCE QU’UNE CERTAINE PRESSE DIFFUSE LA CONFUSION ENTRE SELEKA ET ARMEE TCHADIENNE: LA MEILLEURE MANIERE POUR LE TCHAD DE DEFENDRE SA REPUTATION, EST NON SEULEMENT DE RESTER EN REP. CENTRAFRICAINE, MAIS D’AJOUTER UN CONTINGENT DE MILLES HOMMES SUPPLEMETAIRES POUR ASSURER LA PROTECTION DES POPULATIONS MUSULMANES DE LA REP. CENTRAFRICAINE…. 2. APPELER LE PRESIDENT SENEGALAIS A AUTORISER EN URGENCE UN VOYAGE POUR LE LUNDI 07 MARS 2014 AU TCHAD AVEC LE MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES DU SENEGAL ET LE CHEF DE L’ARMEE SENEGALAISE, ET MOI L’INITIATRICE DU PROJET  »GOUVERNEMENT MONDIAL’ ET DE CE  »PLAN D’ACTION POUR CLARIFIER LES OBJECTIFS ET COORDONNER LES MANOEUVRES POUR STABILISER LA R.C.A » CI DESSUS. … 3. INVITER LES PAYS MEMBRES DE L’O.C.I. A ENVOYER AU TCHAD UN CHARGE DE MISSION LE 07 AVRIL 2014 POUR ASSISTER A NOTRE AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT IDRISS DEBI; CECI POUR APPUYER MON INITIATIVE POUR EVITER LE RETRAIT DES SOLDATS DU TCHAD QUI DOIVENT IMPERATIVEMENT RESTER EN R.C.A. POUR PROTEGER LES MUSULMANS ABANDONNES

1. SOLLICITER UNE AUDIENCE EN URGENCE AUPRES DE SON EXCELLENCE MONSIEUR IDRISS DEBI LE PRESIDENT DU TCHAD POUR LE LUNDI 07 AVRIL 2014. NOUS DEMANDONS INSTAMMENT AU PRESIDENT DU TCHAD, SON EXCELLENCE MONSIEUR IDRISS DEBI DE NE PAS RENONCER A LA NOBLE MISSION DE CONTRIBUER A LA STABILISATION DE LA REP. CENTRAFRICAINE, UNIQUEMENT PARCE QU’UNE CERTAINE PRESSE DIFFUSE LA CONFUSION ENTRE SELEKA ET ARMEE TCHADIENNE: LA MEILLEURE MANIERE POUR LE TCHAD DE DEFENDRE SA REPUTATION, EST NON SEULEMENT DE RESTER EN REP. CENTRAFRICAINE, MAIS D’AJOUTER UN CONTINGENT DE MILLES HOMMES SUPPLEMETAIRES POUR ASSURER LA PROTECTION DES POPULATIONS MUSULMANES DE LA REP. CENTRAFRICAINE.; CECI AFIN DE MONTRER AU MONDE QUE LES SOLDATS TCHADIENS N’ONT RIEN A AVOIR AVEC LES SELEKA. NOUS AVONS OBSERVE QUE DEPUIS LE RETRAIT DES SOLDATS TCHADIENS DE CERTAINES REGIONS DE LA REP. CENTRAFRICAINE, LES ANTI BALAKA ONT PROFITE DE CE VIDE SECURITAIRE POUR MASSACRER SANS PITIE DES MUSULMANS INNOCENTS QUI N’AVAIENT AUCUNE RELATION AVEC LES SELEKAS; NOUS AVONS OBSERVE AUSSI LA  »COURAGEUSE MANOEUVRE DE DEGAGEMENT » DES SOLDATS TCHADIENS PROTEGEANT DES MUSULMANS SANS DEFENSE CONTRE DES ANTI BALAKA SUR-ARMES. ET AU NOM DE LA SECURITE DE LEURS FRERES MUSULMANS QUI RESTERONT SANS PROTECTION [LA MISCA NE VEUT PAS REPRIMER LES CRIMINELS ANTI-BALAKS, LES FORCES SANGARIS EVITENT DE ''FACHER'' LES ANTI BALAKA, ET LA MISSION EUROPEENNE A VENIR SE LIMITERA A BANGUI, D'APRES LEUR COMMUNIQUE ] APRES SI JAMAIS LE TCHAD SE RETIRE, NOUS APPELONS LE PRESIDENT IDRISS DEBI A NE PAS ECOUTER LES CRITIQUES D’UNE CERTAINE PRESSE, MAIS A SUIVRE LES RECOMMANDATIONS DU GOUVERNEMENT MONDIAL QUI LUI APPORTE SON APPUI ET QUI ENTEND DEFENDRE LE TCHAD SUR LE DOSSIER DE LA REP. CENTRAFRICAINE. MEME SI A UN CERTAIN MOMENT LES CIRCONSTANCES POUR UN APAISEMENT AVAIENT NECESSITE UN ELOIGNEMENT STRATEGIQUE DES SOLDATS TCHADIENS, AUJOURD’HUI LES EVENEMENTS ONT DEFINITIVEMENT DEMONTRE QUE SI LES SOLDATS TCHADIENS SE RETIRENT DE LA REP. CENTRAFRICAINE, LES POPULATIONS MUSULMANES SERONT A LA MERCI DES CRIMINELS ANTI-BALAKA: ET LA DIVISION ENTRE MUSULMANS ET CHRETIENS  CULTIVEE PAR MICHEL DIOTODIA ET FRANCOIS BOZIZE,  ENTRAINERA LA DIVISION DU PAYS EN DEUX. ALORS QUE NOUS POULONS EVITER CELA EN TRAVAILLANT AVEC LES TCHAD: IL SUFFIT D’AVOIR UN PLAN D’ACTION BIEN SYNCHRONISE CF CI DESSOUS .

PLAN D’ACTION POUR CLARIFIER LES OBJECTIFS ET COORDONNER LES MANOEUVRES POUR STABILISER LA REP. CENTRAFRAINE 

A. INDIQUER CLAIREMENT QUE MICHEL DIOTODIA ET FRANCOIS BOZIZE SONT DES CRIMINELS QUI DOIVENT ETRE JUGES PAR PAR LA COUR PENALE INTERNATIONALE, ET QUE PAR CONSEQUENT LES SELEKA [CREES PAR MICHEL DIOTODIA DONT ILS EXECUTENT LES ORDRES] ET LES ANTI BALAKA  [CREES PAR FRANCOIS BOZIZE DONT ILS EXECUTENT LES ORDRES] SONT DES CRIINELS AVERES ET NE PEUVENT FAIRE PARTIE D’UN QUELCONQUE GOUVERNEMENT

B. DISSOUDRE L’ACTUEL  GOUVERNEMENT DE TRANSITION DE LA R.C.A. ET INDIQUER CLAIREMENT QUE CE GOUVERNEMET DE TRANSITION DIRIGE PAR CATHERINE SAMBA PANZA UNE EX PROTEGEE DU CRIMINEL MICHEL DIOTODIA,ET  COMPOSE DE CRIMINELS SELEKAS ET DE CRIMINELS ANTI BALAKA EST ILLEGAL CAR C’EST UNE ASSOCIATION DE MALFAITEURS, ET NE PEUT CONDUIRE A LA STABILISATION DE LA R.C.A.CAR LES CRIMINELS QUI LE CONSTITUENT Y DEFENDENT LEURS INTERETS ET NON LES INTERETS DES POPULATIONS D’OU LA POURSUITE DES TUERIES OBESRVEE.

C. METTRE EN PLACE LA NOUVELLE EQUIPE  GOUVERNEMENTALE DE LA R.C.A. CF NOTRE ARTICLE DU JEUDI 03 AVRIL 2014.

D. DEFINIR CLAIREMENT UN PARTAGE DES TACHES TOUT EN SACHANT QUE SELEKA ET ANTI BALAKA SONT DES CRIMINELS QUI NE DOIVENT PAS ETRE PROTEGES MAIS LIVRES A LA JUSTICE; TOUTE ENTITE CONVAINCUE DE PROTEGER DES SELEKA ET / OU ANTI BALAKA SERA CONSIDEREE COMME SA COMPLICE ET POURSUIVIE EN JUSTICE.

a. LES FORCES DE LA MISCA PROTEGENT LES POPULATIONS CHRETIENNES CONTRE LES SELEKA,

b. LES FORCES SANGARIS ASSURENT LA PROTECTION DES STRUCTURES DE L’ETATS ET SES EMPLOYES,

c. LES FORCES TCHADIENNES ASSURENT LA PROTECTION DES POPULATIONS MUSULMANES DE LA R.C.A. CONTRE LES ANTI BALAKAd. FEUILLE DE ROUTE POUR EORGANISER ET REINSTALLER L’ARMEE, LA POLICE ET LA GENDARMERIE DE LA R.C.A

e. UNE FOIS QUE LA STABILISATION DE LA REP. CENTRAFRICAINE SERA EFFECTIVE, ET QUE LA REORGANISATION DE L’ARMEE, LA POLICE  LA GENDARMERIE SERA TERMINEE, LES DISPOSTIFS EN  a., b., c, SERONT REMPLACES PAR LES FORCES DE R.C.A..

2. APPELER LE PRESIDENT SENEGALAIS A AUTORISER EN URGENCE UN VOYAGE POUR LE LUNDI 07 MARS 2014 AU TCHAD AVEC LE MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES DU SENEGAL ET LE CHEF DE L’ARMEE SENEGALAISE, ET MOI MADAME NDEYE KHADY BA [email: ndeyekhadyba@live.fr] L’INITIATRICE DU PROJET  »GOUVERNEMENT MONDIAL’ ET  DE CE  »PLAN D’ACTION POUR CLARIFIER LES OBJECTIFS ET COORDONNER LES MANOEUVRES POUR STABILISER LA R.C.A » CI DESSUS.: AFIN QUE NOUS PUISSIONS RENCONTRER EN URGENCE [AVANT QUE NE DEBUTE LE RETRAIT EFFECTIF DE SES TROUPES DE LA R.C.A] LE PRESIDENT IDRISS DEBI POUR LE CONVAINCRE DE RESTER EN REP. CENTRAFRICAINE POUR L’APPLICATION DE CE PLAN D’ACTION POUR CLARIFIER LES OBJECTIFS ET COORDONNER LES MANOEUVRES POUR STABILISER LA R.C.A.

3. INVITER LES PAYS MEMBRES DE L’O.C.I. A  ENVOYER AU TCHAD UN CHARGE DE MISSION LE 07 AVRIL 2014 POUR ASSISTER A NOTRE AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT IDRISS DEBI; CECI POUR APPUYER MON INITIATIVE POUR EVITER LE RETRAIT DES SOLDATS DU TCHAD QUI DOIVENT IMPERATIVEMENT RESTER EN R.C.A. POUR PROTEGER LES MUSULMANS ABANDONNES [LES EVENEMENT MONTRENT MALHEUREUSEMENT QUE NI LA MISCA, NI LES FORCES SANGARIS NE S’EMPRESSENT POUR PROTEGER LES MUSULMANS: PARCE QU’ILS ONT EN MEMOIRE LES CRIMES DES SELEKAS; POURTANT NOUS AVONS BEAU PEPETER QUE LES POPULATIONS MUSULMANES BIEN MUSULMANES SE SONT PAS MEMBRES DES CRIMINELS SELEKA, MAIS RIEN N’A ETE FAIT POUR SECURISER LES POPULATIONS  MUSULMANES DE LA R.C.A.] AUX MEURTRIERS DES ANTI BALAKA QUI LES MASSACRENT SANS PITIE.

Madame Ndeye Khady Ba



EXHORTER LA FRANCE A INTERDIRE LES PARTIS POLITIQUES ET / OU MOUVEMENTS QUI PRONENT LA HAINE RACIALE ET / OU RELIGIEUSE EN TRAVAILLANT ETROITEMENT AVEC LA COMMISSION DE L’ONU CONTRE LE RACISME. CF CI DESSOUS LE TRAVAIL REMARQUABLE DU SENEGALAIS DOUDOU DIENE, RAPPORTEUR DE L’ONU SUR LA LUTTE CONTRE LE RACISME

EXHORTER LA FRANCE A INTERDIRE LES PARTIS POLITIQUES ET / OU MOUVEMENTS QUI PRONENT LA HAINE RACIALE ET / OU RELIGIEUSE  EN TRAVAILLANT ETROITEMENT  AVEC LA COMMISSION DE L’ONU CONTRE LE RACISME.

CF CI DESSOUS LE TRAVAIL REMARQUABLE DU SENEGALAIS DOUDOU DIENE, RAPPORTEUR DE L’ONU SUR LA LUTTE CONTRE LE RACISME

http://www.humanrights.ch/« 

Rapport définitif sur le racisme en Suisse par l’expert onusien

Le Rapporteur spécial sur les formes contemporaines de racisme, de discrimination racial, de xénophobie et de l’intolérance qui y est associée, M. Doudou Diène a soumis au Conseil des droits de l’homme (CDH) à Genève son rapport définitif sur la situation en Suisse. L’expert sénégalais, qui est venu en Suisse du 9 au 13 janvier 2006, y dénonce le manque de stratégie politique pour lutter contre la xénophobie en Suisse. La place croissante, dans les discours politiques et les médias, de la rhétorique de défense de l’identité nationale et de la menace de la présence allogène est très inquiétante : les Suisses semblent ainsi résister au processus du multiculturalisme en stigmatisant les immigrés extra-européens. Les abus fréquents constatés lors des contrôles de police et l’existence de plateformes politiques qui utilisent un langage raciste et xénophobes sont à déplorer.

Recommandations

Outre la reconnaissance de cette dynamique de racisme et de xénophobie – et l’expression de la volonté politique pour la combattre – Doudou Diène recommande dans son rapport « un programme national d’action contre le racisme et la xénophobie comprenant une législation nationale ». Ainsi, une stratégie culturelle et éthique permettra « la construction à long terme d’une société multiculturelle, basée à la fois sur la reconnaissance et la promotion de la diversité culturelle, ethnique, et religieuse de la société ».

Réaction du Conseil fédéral

Dans sa séance du 16 mars 2007, le Conseil fédéral a pris note du rapport. Dans sa réponse, il note que le racisme est malheureusement aussi présent en Suisse; cependant, on ne peut pas, à partir de cas particuliers, que le Conseil fédéral déplore, tirer des conclusions générales quant à l’existence d’une dynamique de racisme et de xénophobie en Suisse. La proportion élevée d’étrangers en Suisse et l’intégration généralement réussie de la population résidante étrangère témoignent de l’ouverture du pays.

La Conseil fédéral prend très au sérieux les questions soulevées par le Rapporteur spécial Diène et les suggestions de ce dernier. Elle entend également poursuivre l’intensification de son engagement contre le racisme et la discrimination dans le dialogue avec les instances de l’ONU.

Madame Ndeye Khady Ba



1. LECTURE DE LA SITUATION EN REPUBLLIQUE CENTRAFRICAINE PAR RAPPORT AU DROIT…. 2. CRITIQUE DE CETTE DEMARCHE QUI MANQUE DE RIGUEUR D’OU LA POURSUITE DES CRIMES CAR LES RESPONSABBLES SONT ENCOURAGES PAR L’INACTION DE LA COUR PENALE INTERNATIONALE, ET PAR LA PRESENCE DE LEUR COMAMDITAIRES DANS LE GOUVERNEMENT DE TRANSITION …. 3. SOLUTION DE REMPLACEMENT A APPLIQUER SANS LA BACLER, CAR A QUAND NOUS AVONS PROPOSE DE METTRE LA R.C.A. SOUS TUTELLE ONUSIENNE, ON NOUS A BACLE TOUT NOTRE PLAN DE SORTIE DE CRISE [CE QUI A CONDUIT A L'ABSENCE D'ETAT ACTUELLE QUE NOUS OBSERVONS EN R.C.A.]

1. LECTURE DE LA SITUATION EN REPUBLLIQUE CENTRAFRICAINE PAR RAPPORT AU DROIT…. 2. CRITIQUE DE CETTE DEMARCHE QUI MANQUE DE RIGUEUR D’OU LA POURSUITE DES CRIMES CAR LES RESPONSABBLES SONT ENCOURAGES PAR L’INACTION DE LA COUR PENALE INTERNATIONALE, ET PAR LA PRESENCE DE LEUR COMAMDITAIRES DANS LE GOUVERNEMENT DE TRANSITION  …. 3. SOLUTION DE REMPLACEMENT  A APPLIQUER SANS LA BACLER, CAR A QUAND NOUS AVONS PROPOSE DE METTRE LA R.C.A. SOUS TUTELLE ONUSIENNE, ON NOUS A BACLE TOUT NOTRE PLAN DE SORTIE DE CRISE [CE QUI A CONDUIT A L'ABSENCE D'ETAT ACTUELLE QUE NOUS OBSERVONS EN R.C.A.]

1. LECTURE DE LA SITUATION EN REPUBLLIQUE CENTRAFRICAINE PAR RAPPORT AU DROIT… : A . NOUS OBSERVONS ACTUELLEMENT QUE LA TRANSITON EST DIRIGEE PAR UNE EX PROTEGEE DU CRIMINEL MICHEL DIOTODIA QUI AVAIT NOMME MADAME CATHERINE SAMAB PANZA  MAIRE DE BANGUI. CE QUI BIEN ENTENDU SUSCITE DES INQUIETUDES LEGITIMES SUR LA DIRECTION DE LA R.C.A. PAR MICHEL DIOTODIA DEPUIS SON EXIL D’OU IL DONNE SES DIRECTIVES A LA PRESIDENTE DE LA TRANSITION. B. NOUS OBSERVONS AUSSI QUE LES CRIMINELS QUE SONT LES CHEFS DES SELEKA SONT DANS CE GOUVERNEMENT DE TRANSITION. C. NOUS OBSERVONS QUE LES CRIMINELS QUE SONT LES CHEFS DES ANTI BALAKA SONT AUSSI DANS CE GOUVERNEMENT DE TRANSITION. D. NOUS OBSERVONS QUE CE GOUVERNEMENT DE TRANSITION NE SERT A RIEN VU QUE DEPUIS QU’IL EST INSTALLE IL N’Y A PAS D’ETAT EN R.C.A. NI MEME AMBRION D’ETAT SUCEPTIBLE FAIRE REGNER L’ORDRE GRACE A UNE POLICE… E. NOUS AVONS OBSERVE QUE LES FORCES SANGARIS ET LA MISCA MALGRE LEUR BONNE VOLONTE ET LEUR COURAGE N’ARRIVENT PAS A EMPECHER LA POURSUITE DES MASSACRES DES MUSULMANS PAR LES ANTI BALAKA . F. NOUS AVONS NOTE QUE LA FORCE DE L’UNION EUROPEENE QUI DOIT ETRE DEPLOYEE EN REP. CENTRAFRICAINE SERA LIMITEE A BANGUI .

2. CRITIQUE DE CETTE DEMARCHE QUI MANQUE DE RIGUEUR D’OU LA POURSUITE DES CRIMES CAR LES RESPONSABBLES SONT ENCOURAGES PAR L’INACTION DE LA COUR PENALE INTERNATIONALE, ET PAR LA PRESENCE DE LEUR COMAMDITAIRES DANS LE GOUVERNEMENT DE TRANSITION  …

LA DEMARCHE ACTUELLE DE L’UNION AFRICANE, LA FRANCE, L’ONU ET L’UNION EUROPENNE DOIT ETRE MODIFIEE; ET LA COUR PENALE INTERNATIONALE DOIT SORTIR DE SON IBERNATION ET TRAVAILLER A LANCER DES MANDATS D’ARRETS CONTRE  FRNCOIS BOZIZE LE COMMANDITAIIRE DES ANTI BALAKA, ET CONTRE MICHEL DIOTODIA LE COMMANDITAIRE DES SELEKAS: CAR ETANT DONNE QUE LA REP. CENTARFRICAINE N’A PLUS D’ETAT POUR ASSURER SA MISSION REGALIENNE DANS CE PAYS, LA COUR PENALE INTERNATIONALE DOIT Y PRENDRE LA RELEVE EN TRAVAILLANT AVEC LES FORCES INTERNATIONALES SUR PLACE ET CECI  JUSQU’A CE QUE L’ETAT SOIT RESTAURE EN R.C.A.: MAIS QUE VOYONS-NOUS AVEC INDIGNATION; UNE COUR PENALE INTERNATIONALE COMPLETEMT ABSENTE: JE ME DEMANDE MEME A QUOI EST-CE QUE LES EMPLOYES DE LA COUR PENALE INTERNATIONALE PASSENT LEURS JOURNEES, SI CE N’EST A SOMNONLER ASSOUPIS SUR LEURS BUREAUX. JE RAPPELLE QUE SI DES MANDATS D’ARRETS SONT ACTUELLEMENT LANCES CONTRE FRANCOIS BOZIZE ET MICHEL DIOTODIA, CELA AURA UN EFFET DISSUASIF SUR LES SELEKA ET LES ANTI BALAKA, QUI N’OSERONT PLUS ATTAQUER QUI QUE CE SOIT: CES MANDATS D’ARRET DOIVENT MACHER EN PARALLELE AVEC LA MISSION DES FORCES INTERNATIONALES SUR PLACES: CAR D’UN COTE LA LOI SEVIT PAR LA COUR PENALE INTERNATIONALE, ET POUR ACCOMPAGNER L’ACTION DE LA LOI, LES FORCES INTERNATIONALES REPRIMENT SEVEREMENT TOUT CONTREVENANT AUX LIMITES FIXEES PAR LA COUR PENALE INTERNATIONALE.

3. SOLUTION DE REMPLACEMENT  A APPLIQUER SANS LA BACLER, CAR A QUAND NOUS AVONS PROPOSE DE METTRE LA R.C.A. SOUS TUTELLE ONUSIENNE, ON NOUS A BACLE TOUT NOTRE PLAN DE SORTIE DE CRISE [CE QUI A CONDUIT A L'ABSENCE D'ETAT ACTUELLE QUE NOUS OBSERVONS EN R.C.A.]

PRESENTATION DE NOTRE SOLUTION DE REMPLACEMENT POUR RESTAURER L’ETAT EN REP. CENTRAFRICAINE

A. REMPLACER L’ACTUELLE  PRESIDENTE DE LA TRANSITION EN CHOISISSANT UNE PERSONNE INDEPENDANTE SANS RELATION DIRECTE ET / OU INDIRECTE AVEC FRANCOIS BOZIE ET / OU MICHEL DIOTODIA: CECI AFIN QU’IL N’Y AIT PAS DE BLOCAGE ET LE MAINTIEN D’UN STATU QUO, DICTE PAR CEUX QUI SONT DERRIERE LA PERSONNE CHOISIE, ET QUI AURAIENT PEUR QUE LEURS INTERETS SOIENT MENACES ET / OU QU’EUX-MEMES SOIENT POURSUIVIS ET SANCTIONNES PAR LA LOI. IL FAUT AUSSI IMPERATIVEMENT QUE LES SELEKAS ET LES ANTI BALAKA SOIENT EXCLUS DE TOUT GOUVERNEMENT ET SANCTIONNES, CAR LEUR MAINTIEN DANS CE GOUVERNEMENT SAMBA PANZA EST L’IMPUNITE QUI ENCOURAGE LES CRIMINELS  ANTI BALAKA A REDOUBLER D’EFFORT DANS LEURS CRIMES

B.  RECRUTER LES MEMBRES DU NOUVEAU GOUVERNEMENT A TRAVERS DES APPELS D’OFFRE DIFFUSER PAR LA PRESSE RADIO-TELEVISEE ET ECRITE; SERONT ADMIS DANS LE NOUVEAU GOUVERNEMENT LES HOMMES ET LES FEMMES QUI AURONT SOUMIS LEUR DEMANDE, QUI AURONT UN C.V. PERTINENT ET N’AYANT AUCUNE RELATION AVEC FRNCOIS BOZIZE ET / OU MICHEL DIOTODIA,

C. LA COUR PENALE INTERNATIONALE SERA INVITEE A DELEGUER UN  »CHARGE DE MISSION EN REP. CENTRAFRICAINE », ET QUI DIRIGERA LE MINISTERE DE LA JUSTICE: IL TRAVAILLERA DANS LE GOUVERNEMENT DE TRANSITION COMME MEMBRE DE L’EQUIPE ET RENDRA COMPTE FIDELEMENT DE SON ACTION AU PROCUREUR DE LA COUR PENALE INTERNATIONALE; CETTE COORDINATION D’ACTION ENTRE LE COUR PENALE INTERNATIONALE ET LE NOUVEAU GOUVERNEMENT DE TRANSITION, SERA SOUTENUE SUR LE TERRAIN PAR L’ACTION DES FORCES INTERNATIONALES.

D. APPELER LE PRESIDENT DU TCHAD, SON EXCELLENCE MONSIEUR IDRISS DEBI, A REVENIR [SANS LES SELEKAS] EN REP. CENTRAFRICAINE  POUR ASSURER LA PROTECTION DES MUSULMANS, ETANT DONNE QUE LES FORCES DEPLOYEES ACTUELLEMENT [ET LA FORCE EUROPEENE A VENIR ] NE SONT PAS SUFFISANTES POUR EMPECHER LES ANTI BALAKA DE CONTINUER A MASSACRER LES MUSLMANS. A  CE TITRE NOUS EXHORTONS LE PRESIDENT TCHADIEN A NE PAS REFUSER; CE NOUVEL APPEL QUE NOUS LUI ADRESSONS APRES SON RETRAIT, EST LA PREUVE QUE NOUS AVONS CLAIREMENT NOTE L’EFFICACITE DE SES SOLDATS AGUERRIS. IL EST VRAI QU’AU MOMENT DES MASSACRES PERPETRES PAR LES SELEKAS, LA CONFUSION ENTRE FORCE TCHADIENNE ET LES SELEKAS ETAIT ENTRETENUE PAR FRANCOIS BOZIZE.

E. CONCLUSION DE NOTRE DISPOSITIF:

a. MISE EN PLACE EN R.C.A.  D’ UN NOUVEAU GOUVERNEMENT DE TRANSITION  TECHNOCCRATE ET A-POLITIQUE SANS RELATION AVEC FRANCOIS BOZIZE ET SANS RELATION AVEC MICHEL DIOTODIA .

b. ENCADREMENT DE CE GOUVERNEMENT PAR LA COUR PENALE INERNATIONALE ET LES FORCES INTERNATIONALES APPUYEES PAR RETOUR DES SOLDATS TCHADIENS.

Madame Ndeye Khady Ba



123

actualité et infos décortiq... |
Le chat à neuf queues |
Blog de Jean-Louis Simon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ATTAC Burkina Faso
| Les délibérations du Consei...
| Gouvernance territoriale, d...