PROPOSER A L’ONU LA MISE EN PLACE D’UN TRAITE INTERDISANT L’USAGE DE L’ÉNERGIE NUCLÉAIRE A TOUS LES PAYS SUJETS A DES SÉISMES, CAR LA DESTRUCTION DE CES SITES NUCLÉAIRES PAR DES SÉISMES SONT DES MENACES POUR LA SÉCURITÉ DES POPULATIONS DE CES PAYS ET POUR LA SÉCURITÉ DU MONDE . PARMI CES PAYS NOUS CITONS LE JAPON, L’IRAN, … CF CES ARTICLES CI-DESSOUS.

PROPOSER A L’ONU LA MISE EN PLACE D’UN TRAITE INTERDISANT L’USAGE DE L’ÉNERGIE NUCLÉAIRE A TOUS LES PAYS SUJETS A DES SÉISMES, CAR LA DESTRUCTION DE CES SITES NUCLÉAIRES PAR DES SÉISMES SONT DES MENACES POUR LA SÉCURITÉ DES POPULATIONS DE CES PAYS ET POUR LA SÉCURITÉ DU MONDE . PARMI CES PAYS NOUS CITONS LE JAPON, L’IRAN, … CF CES ARTICLES CI-DESSOUS.

 

12-11-2013: APPELER A LA MOBILISATION GÉNÉRALE A L’ONU POUR EMPÊCHER DÉFINITIVEMENT LE JAPON D’UTILISER L’ÉNERGIE NUCLEAIREE, ET D’UTILISER D’AUTRES SOURCES D’ÉNERGIES  CF. HYDRAULIQUES,  CAR CE PAYS EST FRÉQUEMMENT SUJET A DES SÉISMES ET LES RÉPERCUSSIONS DE SES CENTRALES NUCLÉAIRES DÉTRUITES PAR DES SÉISMES PEUVENT NUIRE A L’HUMANITÉ TOUTE ENTIÈRE CF CET ARTICLE CI-DESSOUS.

http://tempsreel.nouvelobs.com

publié le 28-08-2013

FUKUSHIMA: L’EAU CONTAMINÉE SE DÉVERSE TOUJOURS DANS LE PACIFIQUE

 

 

Du liquide accumulé dans le sous-sol de la centrale continue à s’écouler, ce qui fait craindre une importante pollution halieutique.

 ….

L’opérateur de la centrale accidentée de Fukushima avait fini par avouer il y a tout juste un mois que ce liquide qui s’est accumulé au sous-sol après la catastrophe provoquée par le tsunami du 11 mars 2011 ne stagnait pas, comme prétendu auparavant, mais se mélangeait à l’océan au rythme d’environ 300 tonnes par jour.

De surcroît, ces écoulements depuis le sous-sol se poursuivent.

« Il est trop tôt pour estimer l’impact de ces fuites. La seule chose que nous pouvons faire est de continuer à mesurer la radioactivité en mer », a explique le professeur Masashi Kusakabe d’un institut de recherche marine.

Même si nombres d’experts jugent que les dernières fuites ont probablement des effets marginaux par rapport aux émissions radioactives au moment de l’accident, les craintes ont redoublé.

La pêche, qui avait partiellement été relancée, moyennant des contrôles renforcés, depuis juin au large de Fukushima sera de nouveau stoppée début septembre à cause des risques accrus de contamination radioactive, selon l’agence Kyodo citant des associations locales de pêcheurs.

….

(france24) … Un puissant séisme a frappé, mardi 16 avril, une zone reculée du sud-est de l’Iran, blessant 27 personnes, selon un bilan officiel. La secousse a été ressentie jusqu’en Inde. Au Pakistan voisin, au moins 35 personnes.

Le séisme a été évalué à une magnitude de 7,7 par le centre iranien de sismologie, qui l’avait dans un premier temps estimée à 7,5. « C’est la plus forte secousse dans le pays depuis 1957″, a affirmé Mehdi Zareh, un responsable du centre, cité par l’agence de presse Isna. L’épicentre est situé à 95 km de profondeur, à 80 km au nord de la ville de Saravan.



Laisser un commentaire

actualité et infos décortiq... |
Le chat à neuf queues |
Blog de Jean-Louis Simon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ATTAC Burkina Faso
| Les délibérations du Consei...
| Gouvernance territoriale, d...