EXHORTER LE PRÉSIDENT SÉNÉGALAIS MACKY SALL A FAIRE LA DIFFÉRENCE ENTRE LES TROIS MILLIARDS DE FRANCS CFA DE LA FORTUNE QU’IL DÉTIENT, AVEC LES TROIS CENT QUATRE VINGT MILLIONS QUI REPRÉSENTENT LE MONTANT GLOBAL DES SALAIRES QU’IL A EUS A GAGNER (TOUTE DEPENSE EXCLUE), AFIN DE RESTITUER LES DEUX MILLIARDS SIX CENT VINGT MILLIONS AUX SÉNÉGALAIS A QUI CES FONDS APPARTIENNENT; CAR LES SÉNÉGALAIS EN ONT SINCÈREMENT BESOIN SURTOUT EN CETTE PÉRIODE D’INONDATION OU TOUS LES GÉNÉREUX SÉNÉGALAIS SE MOBILISENT POUR AIDER LES PERSONNES EXPULSÉES DE LEURS MAISONS PAR LES EAUX: CELA EST MIEUX QUE LA SUPPRESSION DU SÉNAT, OU LA TENTATIVE DE SUPPRIMER LES DROITS ACQUIS DES MAGISTRATS, OU D’ARRACHER LES VÉHICULES DES CHEFS DE VILLAGES ET DE QUARTIERS.

Je tiens à publier ce présent article afin d’exhorter le Président Macky Sall à restituer aux Sénégalais les deux milliards six cent vingt millions de francs cfa dans ses comtes bancaires, car le montant global de tous ses salaires est estimé à trois quatre vingt millions de francs (toute dépense exclue), et non pas à trois milliards de francs cfa.

Avec les inondations qui ont expulsé nombre de Sénégalais de leurs maisons, tous les généreux Sénégalais se mobilisent, organisent des télé-thons pour soutenir ces personnes en difficulté. C’est pourquoi j’interpelle le premier citoyen Sénégalais qu’est le Président Macky Sall pour lui demander par pitié de rendre à ces pauvres sénégalais en difficulté ces deux milliards six cent vingt millions de francs cfa, qu’il détient grâce à l’exercice du pouvoir mais qui ne représentent pas la rémunération légitime gagnée à la sueur de son front.

Je suis vraiment indignée de voir qu’au lieu de restituer ces deux milliards six cent vingt millions de francs cfa, le Président Macky Sall tapent sur d’autres Sénégalais, parmi lesquels les sénateurs, les magistrats,….: son Excellence préfère puiser dans l’argent des autres Sénégalais qui gagnent honnêtement leur vie, plutôt que de toucher à ces deux milliards six cent vingt millions de francs cfa, dont nous exigeons la restitution au peuple sénégalais.

Aujourd’hui la plus part des Sénégalais se demandent comment Macky Sall dont les parents étaient pauvres, comment  Macky Sall dont l’ensemble des salaires (toute dépense exclue) représentent trois quatre vingt millions de francs cfa, comment un tel homme peut affirmer sans gêne qu’il possède trois milliards de francs cfa, ses 35 véhicules, ses biens immobiliers (dont le plus étonnant est cette maison abritant le siège de l’APR qui appartiendrait à l’épouse du Président qui n’a jamais été salariée, qui n’est pas héritière et dont l’époux a des origines modestes!).

A titre illustratif, je reprends cet article de Georges Nesta Diop ci dessous.

Contrairement à son prédécesseur qui est arrivé au pouvoir en 2000 avec une santé financière pas très reluisante, le président Macky Sall ne se plaint pas. Le nouvel homme du Sénégal pèse, au bas mot, 3 milliards selon les estimations de ses biens publiés dans sa déclaration de patrimoine. Ce, sans tenir compte de ses comptes bancaires qu’il n’a pas déclarés et de ses 35 véhicules. Ceci précisément alors qu’il est issu d’une famille très très modeste et n’a donc pas pu recevoir ces 3 milliards en héritage! (mon commentaire)

 • Ces oublis volontaires du chef de l’Etat qui font désordre

 Contrairement à son prédécesseur, Me Abdoulaye Wade, qui est arrivé au pouvoir en 2000 avec une santé financière pas très reluisante, le président Macky Sall ne se plaint pas. Celui qui est devenu le nouvel homme fort du Sénégal depuis le 25 mars dernier pèse, au bas mot, 3 milliards de francs Cfa, selon les estimations de ses biens publiés dans sa déclaration de patrimoine faite le 20 avril dernier devant notaire et parvenue le lundi 23 avril au Conseil constitutionnel par le biais du ministre de la Justice, Garde des Sceaux. Ce, sans tenir compte de ses comptes bancaires qu’il n’a pas déclarés et de ses 35 véhicules.

Les Sénégalais ont élu, le 25 mars dernier, un milliardaire à la tête du Sénégal. Une lecture très poussée de sa déclaration de patrimoine faite le 20 avril dernier devant notaire et déposée devant le Conseil constitutionnel trois jours plus tard par le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Mme Aminata Touré, accompagnée du secrétaire général de ce département, permet d’y voir clair. En effet, l’estimation des biens immobiliers de Macky Sall est impressionnante avec un terrain aux Almadies qui peut lui rapporter aujourd’hui 1 034 520 000 F Cfa, selon un expert immobilier agréé. «La valeur marchande du mètre carré aux Almadies varie entre 300 et 500 000 francs. Tout dépend donc de l’emplacement du terrain du président de la République. S’il est situé aux environs du Méridien Président ou de l’ancien Club Med, le mètre carré revient à 500 000 F, voire même 600 000 F», explique l’expert immobilier. Ce qui peut donc rapporter, au bas mot, 1 034 500 000 francs pour une superficie de 2 069 mètres carrés.

Une somme largement au-dessus de la valeur des 200 millions, ainsi que l’estime le président nouvellement élu dans sa déclaration de patrimoine.  Le président Macky Sall semble donc sous-évaluer ses biens. Comme en attestent ces 9 hectares (90 000 mètres carrés) pour une exploitation agricole à Sébikotane où  le mètre carré varie de 6500 à 15 000 francs selon l’emplacement (en bordure de route ou l’intérieur des terres ?). Une superficie qui peut lui rapporter jusqu’à 1 350 000 000 francs.

Les autres villas comme celles de Fenêtre Mermoz (350 000 000 francs Cfa), de la Patte d’Oie (250 000 000 francs Cfa), de Niague (12 000 000 Cfa), de Saly (300 000 000), l’appartement à Houston (109 000 000) valent au bas mot 1 021 000 000 de francs Cfa. Si on y ajoute les deux  terrains (aux Almadies et à Sébikotane) qui valent 2 384 000 000 de francs, les biens immobiliers de Macky Sall seront estimés à 3 405 000 000 de francs. Compte non tenu de son parc automobile riche de 35 véhicules (estimés à 600 000 000 francs), de son terrain nu à Fatick (1 200 mètres carrés) et de sa société Sci Bilbassy dont le capital est de un million. Mais également de l’argent dans ses comptes bancaires qu’il n’a jugé utile de déclarer (lire «Ces oublis volontaires de Macky qui font désordre»). Ce qui fait un pactole de plus de 4 milliards de francs Cfa.

Mais ce qui est intéressant dans ses biens immobiliers, c’est que le nouveau président les a acquis en grande partie entre 2002 et 2007, c’est-à-dire en cinq ans. A l’exception bien sûr de sa villa de la Patte d’Oie acquise en octobre 2001 alors qu’il était conseiller spécial du président de la République chargé de l’Energie et des Mines. Macky Sall devenu ministre, ses biens montent en flèche, au point de battre certains records.  Et pour justifier l’origine de tous ces biens cités dans la déclaration de patrimoine, le président de la République jure : «Je déclare sur l’honneur que la présente déclaration de patrimoine est sincère et véritable et que les fonds ayant servi à l’acquisition desdits biens proviennent pour partie de mes gains et salaires, de prêts contractés auprès d’organismes financiers et de dons d’amis, de militants et sympathisants sénégalais».

Georges Nesta DIOP

Je demande à tous les Sénégalais d’exiger de Macky Sall de nous expliquer en détail l’origine de tous ces fonds, et de restituer au peuple sénégalais l’argent qu’il n’a jamais pu gagner par son salaire i.e. ces deux milliards six cent vingt millions de francs cfa.

Je dis solennellement au Président Macky Sall que le Sénégal produit assez de fonds pour financer les épreuves des inondations (en plus des fonds qui dorment dans les caisses noires!), et son développement par l’ouverture de chantiers partout dans le pays pour électrifier les zones qui n’en disposent pas en utilisant l’énergie solaire, pour réfectionner les vieilles routes, moderniser les infrastructures dans tout le pays, et construire de nouvelles industries créatrices d’emploi,…. Il n’est donc pas question de tolérer que le Chef de l’État s’engage dans des politiques restrictives qui vont appauvrir les fonctionnaires, qui sont tous des soutiens de familles; il n’est pas question de supporter que le Chef de l’État élu récemment pour améliorer le niveau de vie des Sénégalais, que ce Chef d’État se mette à  suffoquer les Sénégalais rudement éprouvés par la cherté des produits de première nécessité en leur imposant des réductions de salaires, ou en supprimant certaines structures. Nous n’accepterons pas d’être appauvris et de retourner à l’âge de la pierre, après avoir enregistré des avancées significatives dans le domaine de nos revenus, dans le domaine des innovations infra-structurelles avec Abdoulaye Wade.

Je demande sans ambages, ni circonlocutions au Président Macky Sall de démissionner hic et nunc,  s’il est incapable d ‘engager le Sénégal dans la voie de la croissance, car vouloir réduire des salaires, supprimer  certaines institutions sont la révélation de la décroissance économique du Sénégal: nous n’accepterons pas de  régresser après avoir connu la croissance avec Abdoulaye Wade. Mais enfin Monsieur Macky Sall pourquoi avez-vous pris la place du Président Abdoulaye Wade en ayant fait croire aux Sénégalais que vous ferez mieux que lui, alors que actuellement que vous êtes à la tête de l’exécutif sénégalais vos politiques restrictives révèlent que vous faites moins que lui? Pourquoi est-ce que vous occupez le siège de Chef d’État si c’est pour mener des politiques de facilité en coupant dans les salaires pour rafistoler là où vous voulez.

Les Sénégalais n’ont pas élu Macky Sall comme Chef d’État pour qu’il bloque tous les projets ambitieux que Abdoulaye wade avait déjà présenté aux Sénégalais.

Je peux vous assurer, Monsieur Macky Sall que les Sénégalais ne vous laisseront pas les appauvrir, en coupant des salaires, en supprimant certaines institutions, et en empêchant l’exécution des ambitieux projets de Abdoulaye Wade pour le pays: vous ne pouvez pas occuper la place de Président et vous contenter de continuer à prendre de l’embonpoint au lieu de réfléchir et travailler à augmenter le niveau de vie des Sénégalais.

J’invite tous les Sénégalais à lancer un avertissement solennel au Président Macky Sall, afin qu’il comprenne que s’il a été élu c’est pour travailler à augmenter le niveau de vie des Sénégalais, en augmentant leurs salaires, et non pas à les appauvrir en coupant des salaires et / ou en supprimant certaines institutions; et ceci alors que lui ne fait aucune coupe sur ses propres revenus:  afin qu’il sache qu’il a été élu pour faire mieux que Abdoulaye Wade, et non pas à faire moins que lui.

Concernant les Chefs de villages et de quartiers dont le Président Macky Sall a trouvé intelligent d’arracher les véhicules, que l’ex Président Maître Abdoulaye Wade leur avait attribués pour leur donner un certain statut en tant que représentant de l’État dans leurs quartiers ou villages, je dénonce cet acte indécent, et déplorable qui ne grandit pas le Président Macky Sall.  Car en général ces dignitaires et notables des villages et quartiers sont souvent des personnes à la retraite et qui donc n’ont pas une situation financière assez confortable pour leur permettre de disposer d’un véhicule, qui non seulement leur facilite les déplacements vu leur âge (il était fréquent de voir des Chefs de quartiers dans les cars rapides!), mais leur confère un certain prestige légitime en tant que représentant de l’État dans leurs quartiers, ou leurs villages; aussi le fait que Macky Sall leur ait retiré ces véhicules prouve son manque de finesse et d’élégance et montre aux Sénégalais que nous avons en Macky Sall un Chef d’État avare (cf. larousse; avare adj. et n.: Qui se plaît à accumuler l’argent en restreignant ses dépenses) pour le peuple sénégalais et le Sénégal, mais très généreux pour sa propre personne.

A titre de rappel, je dis au Président Macky Sall que s’il ne rompt pas avec cette politique de restrictions des revenus des Sénégalais, le peuple sénégalais qui a assez de maturité saura comment se libérer d’un Chef d’Etat qui les appauvrit au lieu d’améliorer leurs revenus et leurs conditions de vie.

 

Madame Ndèye Khady Ba.



Laisser un commentaire

actualité et infos décortiq... |
Le chat à neuf queues |
Blog de Jean-Louis Simon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ATTAC Burkina Faso
| Les délibérations du Consei...
| Gouvernance territoriale, d...