FELICITER LE PRESIDENT JUAN MANUEL SANTOS DE LA COLOMBIE POUR AVOIR ENFIN ACCEPTE DE NEGOCIER AVEC LES FARC, COMME NOUS L’Y APPELIONS DANS NOTRE ARTICLE DU 27 NOVEMBRE 2011, CECI POUR METTRE UN TERME A LA LUTTE FRATRICIDE ENTRE FILS DE LA COLOMBIE; ET ENCOURAGER LE CHEF SUPREME DES FARC RODRIGO LONDOGNO A REJOINDRE SANS RETARD LA TABLE DES NÉGOCIATIONS, AU NOM DE L’UNITE DES FILS DE TOUTE LA COLOMBIE ENFIN RETROUVEE.

Je tiens à publier ce présent article pour féliciter l’homme de paix qu’est le Président de la Colombie, son Excellence Monsieur Juan Manuel Santos, pour avoir accepté de mener des négociations de paix comme nous l’y exhortions dans notre article du 27 novembre 2011; nous lui demandons surtout d’être souple afin de ne pas maintenir la Colombie dans un labyrinthe de violences permanentes car l’intransigeance de l’ex Président Alvaro Uribe a porté préjudice à la Colombie.

J’encourage le Chef Suprême de FARC, Monsieur Rodrigo Londogno à accepter la main tendue du Président Juan Manuel Santos, afin de donner à ses fidèles combattants une nouvelle vie dans la fraternité avec tous les fils de la Colombie.

Je reprends ci-dessous mon article du 27 novembre 2011, à titre de rappel.

27/11/2011

EXHORTER LE PRESIDENT JUAN MANUEL SANTOS DE LA COLOMBIE A METTRE EN APPLICATION LE « PLAN DE REDDITION NEGOCIEE DES FARC » QUE NOUS AVIONS FAXE AU S. G. DE L’ONU POUR APPLICATION DEPUIS LE 08 SEPTEMBRE 2009, CAR LA VIOLENCE STERILE QUE NOUS OBSERVONS ENTRE LES MILITAIRES REGULIERS ET LES FARC N’AUGURE PAS D’UN AVENIR STABLE POUR LA COLOMBIE

Je tiens à publier ce présent article afin d’appeler le Président de la Colombie, son Excellence Monsieur Juan Manuel Santos à accepter de permettre l’application de mon plan de paix pour la Colombie, que j’ai dénommé « plan de reddition négociée des FARC ».

Est-il possible que le Président Juan Manuel Santos décident d’exécuter  les milliers de FARC encore dans la brousse en menant des attaques surprises; à la longue cela pourra se rapprocher à des crimes de massacres.

Ces FARC sont des fils de la Colombie, et ils ont le droit de vivre dans leur pays, en citoyens libres; si les FARC acceptent de déposer les armes comme nous l’avons proposé, le Président Juan Manuel Santos n’a pas le droit de rejeter cette opportunité historique qui permettra à tous les fils de la Colombie de se retrouver sous le même drapeau de leur patrie pour participer au développement de leur pays avec la protection du Président de la Colombie qui doit être un vrai père pour la nation de la Colombie.

Si le Gouvernement colombien s’engage dans une guerre d’embuscades, une fois ce sont les FARC qui seront massacrés par militaires de l’armée régulière, et une autre fois ce sont les militaires de l’armée régulière  et / ou les otages qui seront massacrés par les FARC, et ainsi de suite! Mais jusqu’à quand le Président Juan Manuel Santos autorisera les crimes entre fils de la Colombie, alors que nous lui avons proposé un plan de sortie de crise pour mettre un terme à cette guerre fratricide qui est insupportable ?

Madame Ndèye Khady Ba



Laisser un commentaire

actualité et infos décortiq... |
Le chat à neuf queues |
Blog de Jean-Louis Simon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ATTAC Burkina Faso
| Les délibérations du Consei...
| Gouvernance territoriale, d...