EXHORTER LE CHEF DE L’ÉTAT CHINOIS, SON EXCELLENCE MONSIEUR HU JINTAO A NE PAS RÉCOMPENSER LES AVEUX HONNÊTES DE WANG LIJUN (SURNOMME L’ELIOT NESS CHINOIS POUR SON AMOUR DE LA JUSTICE), EN LE LAISSANT CONDAMNER A 15 ANNÉES DE RÉCLUSION, ALORS QU’IL A EU LE COURAGE AU NOM DE LA JUSTICE DE FAIRE FACE A SON PUISSANT PATRON BO XILAI QUI NON SEULEMENT DOIT ÊTRE EXCLU DU PARTI COMMUNISTE CHINOIS, MAIS DOIT ÊTRE AUSSI POURSUIVI POUR AVOIR VOULU DISSIMULER LE CRIME DE GU KAILAI, SON ÉPOUSE SUR L’HOMME D’AFFAIRE BRITANNIQUE NEIL HEYWOOD

Je tiens à publier ce présent article afin de rappeler au Président chinois, son Excellence Monsieur  Hu Jintao, que le monde est devenu un village planétaire, où le Gouvernement Mondial veille sur la protection des droits de tous les citoyens, et ceci où qu’ils se trouvent: brandir la protestation d’ingérence dans les affaires intérieurs chinoises sera simplement une perte de temps; car personne ne nous empêchera de jouer notre rôle de protecteurs des droits des citoyens, surtout contre l’abus de pouvoir de leurs Dirigeants qui souvent sous le prétexte scandaleux de « raison d’État » usent et abusent de leurs prérogatives. Car si nous ne faisons pas ce travail, personne ne le fera, et ces pauvres innocents condamnés par abus de pouvoir de leurs États n’auront personne pour les secourir.

Nous avons étudié le parcours (comme nous le faisons pour tous les cas que nous observons dans le monde) de Wang Lijun, et nous avons tout de suite eu une sincère sympathie pour cet amoureux de la justice: en tant que légalistes, nous ne pouvons que saluer le travail de Wang Lijun, comme remarquable homme de loi.

Je reprends ci-dessous, cet article que france24 a consacré à Monsieur Wang Lijun, afin que tous les citoyens du monde épris de justice puissent voir par eux-mêmes l’injustice dont est victime cet homme, afin que tous et surtout les réseaux sociaux se mobilisent pour obliger le Président Chinois Hu Jintao à être un homme juste qui ne récompense pas l’honnêteté d’un policier par une condamnation, précisément parce qu’il a au nom de la loi, fait son travail qui conduira finalement à l’arrestation de Bo Xilai cette figure chinoise qui montait dans le parti communiste.

→Déclencheur du plus gros scandale politico-pénal de ces dernières décennies en Chine, Wang Lijun est passé d’un statut de superpolicier craint et respecté à celui d’un renégat, condamné lundi comme un vulgaire criminel.

Au terme d’un procès très sensible pour le pouvoir, ce haut responsable qui en savait trop s’est vu infliger une peine relativement clémente de 15 ans de réclusion pour défection, corruption et abus de pouvoir, des charges qu’il n’avait pas contestées lors de l’audience.

Tout bascule pour lui un jour de février où, brutalement tombé en disgrâce auprès de son patron Bo Xilai –l’ancien maître absolu de Chongqing–, M. Wang tente de trouver refuge dans un consulat américain proche de cette métropole géante.

Là, devant des diplomates qui n’en croient pas leurs oreilles, il déballe au grand jour les turpitudes qui se sont déroulées à Chongqing. Et notamment l’assassinat d’un Britannique commis par Gu Kailai, l’épouse de M. Bo.

Wang Lijun cherche alors à se protéger, mais de fait il précipite sa chute. Sitôt sorti du consulat, il est transféré à Pékin puis détenu au secret.

Selon la presse chinoise, le chef de l’Etat Hu Jintao, présidant une réunion de hauts responsables communistes, aurait lui-même qualifié de « traître » Wang Lijun.

Digne d’un roman d’espionnage, ce personnage de 52 ans avait jusque-là réussi à s’imposer comme un policier redouté, voire détesté.

Regard d’acier derrière de fines lunettes et visage rarement traversé d’un sourire, Wang Lijun a la tête de l’emploi du « superflic » incorruptible et aux méthodes musclées.

Issu de la minorité mongole, c’est un expert en arts martiaux. Il compterait pas moins de vingt cicatrices sur le corps, souvenirs d’anciennes blessures par balle ou arme blanche.

Il a fait ses classes dans la province du Liaoning, région industrielle du nord-est de la Chine. Simple gardien de la paix au début des années 1980, il grimpe dans la hiérarchie avec déjà un goût particulier pour la lutte anticriminelle.

C’est dans le Liaoning qu’il rencontre Bo Xilai, un apparatchik promis à un bel avenir au sein de l’appareil communiste. M. Bo, quand il se voit confier le poste de secrétaire général de Chongqing, appelle Wang Lijun. Celui-ci devient son bras droit, chargé de la sécurité.

Ensemble les deux hommes vont marquer Chongqing de leur empreinte.

Au charismatique M. Bo de se mettre en lumière et d’endosser le crédit de la spectaculaire transformation de cette ville-laboratoire, qui devient en quelques années un pôle économique majeur.

A l’efficace M. Wang de nettoyer la ville de ses triades. Il lance une croisade contre la corruption, marquée par l’exécution de basses œuvres et de graves accusations de violation des droits de l’Homme.

Cette opération, qui culmine en 2009, débouche sur des milliers d’arrestations, des suspects qui ont relaté d’atroces séances de tortures et des retentissants procès antimafia, dont celui de Wen Qiang, haut responsable chargé de la justice, condamné à mort et exécuté.

Wang Lijun, à la tête du Bureau de la sécurité publique (BSP), assoit ainsi sa réputation d’ »Eliot Ness » chinois. Un patron sans scrupule qui inspirera même une série télévisée, Tiexue jinghun (« Police au mental de fer et de sang »).

Devenu maire-adjoint de Chongqing, il semble indéboulonnable et hors d’atteinte des rares critiques, qui relèvent par exemple son penchant pour les montres et les costumes de luxe.

Méthodique, prudent, il ne laisse rien au hasard : n’a-t-il pas enregistré discrètement Gu Kailai quand celle-ci lui a avoué son meurtre? N’a-t-il pas veillé à prélever subrepticement des tissus sur le cadavre de sa victime?

Son hyper-activité le conduit même à dessiner et breveter un imperméable rouge pour les forces de l’ordre de Chongqing.

Wang Lijun est aussi un spécialiste de médecine légale, capable de pratiquer une autopsie. Il a été nommé professeur de recherche honoraire par un organisme américain, le Henry Lee Institute of forensic science.←

EXHORTER LE CHEF DE L'ÉTAT CHINOIS, SON EXCELLENCE MONSIEUR HU JINTAO A NE PAS RÉCOMPENSER LES AVEUX HONNÊTES DE WANG LIJUN  (SURNOMME L'ELIOT NESS CHINOIS POUR SON AMOUR DE LA JUSTICE), EN LE LAISSANT CONDAMNER A 15 ANNÉES DE RÉCLUSION, ALORS QU'IL A EU LE COURAGE AU NOM DE LA JUSTICE DE FAIRE FACE A SON PUISSANT PATRON BO XILAI QUI NON SEULEMENT DOIT ÊTRE EXCLU DU PARTI COMMUNISTE CHINOIS, MAIS DOIT ÊTRE AUSSI POURSUIVI POUR AVOIR VOULU DISSIMULER LE CRIME DE GU KAILAI, SON ÉPOUSE SUR L'HOMME D'AFFAIRE BRITANNIQUE NEIL HEYWOOD Wang-Lijun

Monsieur Wang Lijun, le sympathique policier amoureux de la justice, mais victime du puissant Parti Communiste Chinois. Tous les légalistes seront de votre côté, Monsieur Wang Lijun pour obliger le Président chinois Hu Jintao à vous libérer.

 

Le fait que Wang Lijun soit allé se réfugier dans un consulat occidental, ne doit pas amener le Président Hu Jintao à le qualifier de « traître », car cet acte prouve simplement sa crainte contre les puissantes autorités de son pays qui ont finalement accompli ce qu’il craignait, c’est à dire « protéger l’étoile du parti communiste chinois Bo Xilai, et le condamner lui l’honnête policier Wang Lijun ».

Nous disons au Président Hu Jintao que le monde le regarde, car cette affaire prouvera au monde la qualité des Dirigeants (dans le Parti Commnuniste Chinois) de la Chine qui fait partie des plus puissants pays du monde: sont-ils des gens qui défendent le droit, ou sont-ils des gens qui défendent les intérêts et / ou la réputation du Parti Communiste Chinois au point de condamner un honnête policier qui a révélé le crime de Gu Kalai que son époux Bo Xilai (star montante dans le parti communiste chinois) voulait cacher.

Désormais, Monsieur le Président Hu Jintao le Gouvernement Mondial sera présent pour dénoncer, condamner, saisir la justice internationale, contre les Dirigeants qui persécutent leurs peuples, et / ou qui au nom de sombres intérêts de partis politiques sont prêts à sacrifier d’honnêtes citoyens.

Madame Ndèye Khady Ba



EXHORTER MONSIEUR LAKHDAR BRAHIMI A AVOIR L’HONNÊTETÉ QUE L’ON ATTEND D’UN HOMME DE JUSTICE, QUI REFUSE DE NÉGOCIER AVEC BACHAR AL ASSAD LE PERSÉCUTEUR DE SON PROPRE PEUPLE QU’IL BOMBARDE OUVERTEMENT; CAR TOUTE RENCONTRE AVEC LE CRIMINEL BACHAR AL ASSAD PROUVE QUE LA PERSONNE QUI S’Y ENGAGE NE LE FAIT PAS PAR CONVICTION, MAIS SIMPLEMENT PAR INTÉRÊT: POUR DONNER L’IMPRESSION QU’ELLE TRAVAILLE, TOUT EN SACHANT QUE CE CONTACT NE DONNERA RIEN, ET PERCEVOIR ENSUITE LES FONDS QUE SA MISSION REQUIERT.

Je tiens à publier ce présent article pour dénoncer la rencontre honteuse, de perte de temps entre l’émissaire international, Lakhdar Brahimi et le criminel Bachar Al Assad; tout comme j’ai dénoncé la rencontre du Président de la Croix Rouge Internationale, Monsieur Maurer avec Bachar Al Assad reconnu par le monde entier pour avoir assassiné sciemment des dizaines de milliers de syriens; tout comme j’ai dénoncé la mission inutile de Koffi Annan, qui a quand même eu le courage de reconnaître la vanité de sa démarche.

Je demande solennellement à l’ONU de ne plus dépenser des fonds inutiles pour payer des émissaires aller nuire à la réputation de l’ONU par des rencontres de perte de temps avec Bachar Al Assad que toute l’humanité a vu à l’œuvre bombardant sans gêne sa population.

La solution finale est de sauver le peuple syrien par une intervention militaire: le droit à l’ingérence humanitaire justifie pleinement une intervention militaire pour mettre un terme à la tuerie de Bachar Al Assad.

Définition du droit à l’ingérence humanitaire:

Etymologie : du latin ingerere, porter dans.

L’ingérence humanitaire est une doctrine qui prône la possibilité d’envoyer des secours humanitaires ou des forces armées internationales pour venir en aide à des populations victimes de catastrophes naturelles ou de violations des droits de l’Homme, sans l’assentiment de l’Etat concerné. L’objectif est de porter secours, d’assister, d’aider et de protéger les populations en danger.

Madame Ndèye Khady Ba



EXHORTER LA PROCUREURE DE LA COUR PENALE INTERNATIONALE A ENGAGER LES MESURES REQUISES POUR L’ARRESTATION DE PAUL KAGAME, SUITE A NOTRE PLAINTE POUR SES CRIMES EN R. D. CONGO, ET QUE NOUS AVONS PUBLIEE DANS NOTRE ARTICLE DU 14 JUILLET 2012

Je tiens à publier ce présent article afin d’exhorter Madame Fatou Ben Souda, Procureure de la Cour Pénale Internationale (C.P.I.) à prendre les mesures adéquates pour l’arrestation de Paul Kagame, suite à notre plainte pour tous les crimes qu’il a commis en R. D. Congo.

La C.P.I. dispose de tous les éléments de preuve pour inculper Paul Kagame aussi bien dans les rapports de l’ONU, qu’auprès des populations congolaises victimes des crimes de Paul Kagamé.

Madame Ndèye Khady Ba



FELICITER LA MONUSCO POUR AVOIR ENFIN DÉCIDÉ DE SOUTENIR LES FARDC DANS LEUR LUTTE CONTRE LE M23 (MANDATE PAR LE CRIMINEL DU SIÈCLE PAUL KAGAME QII A ASSASSINE PRES DE CINQ MILLIONS DE CONGOLAIS DE 1998 A 2012) QUI A COMMIS DES CRIMES DE GUERRE DANS LE KIVU, A L’EST DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO.

Je tiens à publier ce présent article afin de féliciter la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en R. D. Congo (MONUSCO), pour avoir pris la décision de soutenir les forces régulières de la R. D. Congo que sont les F.A.R.D.C. dans leur lutte contre le mouvement rebelle M23 responsable de crimes de guerre dans le Kivu.

Je publie ces belles images de la fraternité universelle des peuples réunis pour défendre le pays ami qu’est la R. D. Congo, victime  des agressions incessantes de Paul Kagame qui a assassine près de cinq millions de Congolais de 1998 à 2012.

D’ailleurs nous avons saisi la Cour Pénale Internationale pour capturer et faire juger Paul Kagame qui empêche de toutes ses régions de vivre en paix.

FELICITER LA MONUSCO POUR AVOIR ENFIN DÉCIDÉ DE SOUTENIR LES FARDC DANS LEUR  LUTTE CONTRE LE M23 (MANDATE PAR LE CRIMINEL DU SIÈCLE PAUL KAGAME QII A ASSASSINE PRES DE  CINQ MILLIONS DE CONGOLAIS DE 1998 A 2012) QUI A COMMIS DES CRIMES DE GUERRE DANS LE KIVU, A L'EST DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO. Photo-1-300x199

FARDC et Casques bleus en préparation pour une patrouille à Kibumba, province du Nord Kivu, à l’Est de la RDC. (Photo de Sylvain Liechti).

………………………………………………………..

Photo-12-300x199

RSSG de la MONUSCO, Roger Meece en pleine conversation avec un casque bleu sur un char des Nations Unies, Goma (photo de Sylvain Liechti)

…………………………………………………………….

Photo-5-300x199

Casques bleus en appui aux FARDC pour contrer le mouvement rebelle M23 à Kiwanja, Nord Kivu (photo par la Brigade du Nord Kivu).

Madame Ndèye Khady Ba

 

 

 



EXHORTER LES MUSULMANS ET LES AMÉRICAINS A NE PAS S’ENTREDÉCHIRER A CAUSE DU « FAUX-ÉTAT ISRAËL » QUI UTILISE LA VIEILLE ET VILE MÉTHODE DU « DIVISER POUR RÉGNER » POUR ENTRETENIR LA HAINE ENTRE MUSULMANS ET AMÉRICAINS, ET AFIN DE CONTINUER A JOUIR DE LA PROTECTION DES AMÉRICAINS A QUI ILS FONT COMPRENDRE PAR DES MENSONGES ÉHONTÉS QUE LES MUSULMANS SONT LEURS ENNEMIS, CE QUI EST ABSOLUMENT FAUX

Je tiens à publier ce présent article afin d’appeler les Musulmans et les Américains a avoir la lucidité de comprendre qu’ils doivent être des alliés qui se concertent à tout moment, afin de ne plus laisser au « faux-État Israël » et à certains de ses ressortissants le moindre vide à exploiter pour attiser la haine entre eux, par la vieille, vile et veule méthode du « diviser pour régner ».

Je présente mes sincères condoléances au Président américain, son Excellence Monsieur Barack Obama, pour le décès de son Ambassadeur en Libye, J. Christopher Stevens et les trois autres fonctionnaires américains qui ont trouvé la mort dans l’attaque du Consulat américain à Benghazi.

Ce déchainement de violences des Musulmans contre les USA, en Égypte et Libye a été provoqué par un ressortissant du « faux-État Israël » qui aurait aussi la nationalité américaine, qui a profité du 11 septembre pour sortir un long-métrage jugé  « offensant par les Musulmans ».

Les USA doivent cesser de se laisser manipuler par le Malins du « faux-État Israël »:

1. après avoir poussé les USA à leur créer un État sur les terres des Palestiniens, les Européens Juifs  immigrants illégaux et ex prisonniers d’Adolphe Hitler  ont continué à manipulé les USA par le canal de lobbies juifs prétendus puissants qui auraient une grande influence sur les élections; ce qui est faux car ce prétendu groupe puissant AIPAC ne compte que « 100 000 membre, il a pour but de veiller à maintenir intacte l’alliance stratégique qui lie, depuis 1948, l’État hébreu aux États-Unis », tout en travaillant à détruire les relations des Américains et des Musulmans sur qui le « faux-Etat Israël commet des crimes depuis 1948″: afin de continuer à jouir de la protection des Américains les ressortissants du « faux-Etat Israël » manipulent et combinent en permanence pour entretenir la haine entre Américains et Musulmans.

2. ainsi de 1948 à 2012, les USA ont usé de leur droit de veto au Conseil de Sécurité de l’ONU pour empêcher la justice de juger les Dirigeants du « faux-État Israël » pour les crimes de vols de terres et de massacres sur les Palestiniens.

Résultat:  certains Musulmans comme Oussama Ben Laden, excédés par les crimes dont étaient victimes leurs frères en Palestine, Syrie et Liban par les Dirigeants du « faux-État Israël » que la justice ne sanctionnait jamais grâce au veto américain, ces Musulmans donc ont décidé de se venger sur les Américains car si le « faux-Etat Israël » jouit d’une scandaleuse impunité c’est précisément grâce au veto américain.

Aujourd’hui j’appelle les USA à une nouvelle politique de la « sincérité » dans leurs relations avec les Musulmans; cela leur permettra non seulement d’être conformes au droit international, mais aussi de protéger leurs ressortissants en cessant hic et nunc de soutenir les criminels du « faux-Etat Israël ».

Toujours à l’attention des USA, je leur dis que les Musulmans sont des légalistes, car l’Islam les y oblige: aucun Musulman convaincu ne prendra les armes contre quelqu’un pour se venger, s’il n’est pas victime d’une injustice que la justice officielle refuse de gérer.

Aux Musulmans et aux Américains, je dis que la vérité finit toujours par triompher, et il n’est pas loin le jour où les USA conscients que le « faux-État Israël » détruit non seulement leurs relations avec les Musulmans, mais expose aussi  leurs ressortissants américains à la vindicte des Musulmans, il n’est pas loin  le jour où les USA lâcheront le « faux-Etat Israël » au nom de leur propre sécurité intérieure et au nom de la sécurité de leurs ressortissants.

J’appelle les USA à réfléchir avec intelligence sur le sens et la justesse de mes propos, car ni les USA, ni les ressortissants du « faux-État Israël » ne seront lésés par l’application de la justice équilibrée, et cela renforcera l’image des USA dans le monde pour avoir accepté de regarder la vérité en face, et de respecter les Musulmans: les responsables de crimes dans le « faux-État Israël » seront sanctionnés, mais pas les citoyens du « faux- État Israël » qui n’ont commis aucun crime;  les citoyens américains seront mis en sécurité par la décision responsable du Gouvernement Américain de mettre un terme à cette dangereuse protection des criminels du « faux-État Israël » qui le compromet depuis 1948, qui a mis ses ressortissants dans l’insécurité, depuis cette fameuse date et qui a détruit la crédibilité des USA par son action irrationnelle au Conseil de Sécurité de l’ONU en faveur du « faux-Etat Isaraël »; cette dangereuse protection des criminels du « faux-État Israël » qui a poussé les Musulmans à se révolter contre les USA.

Madame Ndèye Khady Ba

 

 

 



DEMANDER A L’ONU DE VOTER UNE RÉSOLUTION POUR INTERDIRE LES BOMBARDEMENTS A L’ARTILLERIE LOURDE ET POUR METTRE EN PLACE UNE ZONE D’EXCLUSION AÉRIENNE EN SYRIE AFIN DE METTRE UN TERME A LA TUERIE MONSTRUEUSE DE BACHAR AL ASSAD; LE MONDE NE PEUT PAS CONTINUER A SE CROISER LES BRAS DEVANT LES MEURTRES AU GRAND JOUR DE BACHAR AL ASSAD, SOUS PRÉTEXTE DE BLOCAGE PAR LA RUSSIE ET / OU LA CHINE; LE PRÉSIDENT AMERICAIN A DIT QUE LA LIGNE ROUGE SERAIT POUR LUI L’UTILISATION D’ARMES CHIMIQUES PAR BACHAR AL ASSAD, NOUS DISONS QUE LES BOMBARDEMENTS DE BACHAR AL ASSAD A L’ARTILLERIE LOURDE OU PAR L’AVIATION FONT AUTANT DE RAVAGE QUE LES ARMES CHIMIQUES, AUSSI NOUS DEMANDONS SOLENNELLEMENT A LA PLUS GRANDE PUISSANCE MILITAIRE QUE SONT LES USA DE SAUVER LE PEUPLE SYRIEN CAR CES BOMBARDEMENTS A L’ARTILLERIE LOURDE ET PAR L’AVIATION CONSTITUENT ÉGALEMENT UNE LIGNE ROUGE POUR TOUS LES HUMANISTES.

DEMANDER A L’ONU DE VOTER UNE RÉSOLUTION POUR INTERDIRE LES BOMBARDEMENTS A L’ARTILLERIE LOURDE ET POUR METTRE EN PLACE UNE ZONE D’EXCLUSION AÉRIENNE EN SYRIE AFIN DE METTRE UN TERME A LA TUERIE MONSTRUEUSE DE BACHAR AL ASSAD; LE MONDE NE PEUT PAS CONTINUER A SE CROISER LES BRAS DEVANT LES MEURTRES AU GRAND JOUR  DE BACHAR AL ASSAD, SOUS PRÉTEXTE DE BLOCAGE PAR LA RUSSIE ET / OU LA CHINE; LE PRÉSIDENT AMERICAIN A DIT QUE LA LIGNE ROUGE SERAIT POUR LUI L’UTILISATION D’ARMES CHIMIQUES PAR BACHAR AL ASSAD, NOUS DISONS QUE LES BOMBARDEMENTS DE BACHAR AL ASSAD A L’ARTILLERIE LOURDE OU PAR L’AVIATION FONT AUTANT DE RAVAGE QUE LES ARMES CHIMIQUES, AUSSI NOUS DEMANDONS SOLENNELLEMENT A LA PLUS GRANDE PUISSANCE MILITAIRE QUE SONT LES USA DE SAUVER LE PEUPLE SYRIEN CAR CES BOMBARDEMENTS A L’ARTILLERIE LOURDE ET PAR L’AVIATION CONSTITUENT ÉGALEMENT UNE LIGNE ROUGE POUR TOUS LES HUMANISTES.

Madame Ndeye Khady Ba



DÉNONCER LA RENCONTRE HONTEUSE ET INUTILE DU PRÉSIDENT DE LA CROIX ROUGE INTERNATIONALE, M. MAURER AVEC LE CRIMINEL BACHAR AL ASSAD QUI A ASSASSINE DES DIZAINES DE MILLIERS DE CIVILS SYRIENS, ET QUI BOMBARDE TOUS LES SITES CIVILS DE LA SYRIE: LE FAIT QUE LE PRÉSIDENT DE LA CROIX ROUGE AIT DÉCLARE QUE « LE PRÉSIDENT ASSAD EST CONVENU QU’IL EST NÉCESSAIRE D’ACCROITRE D’URGENCE L’AIDE HUMANITAIRE (….) », ALORS QUE C’EST PRÉCISÉMENT CE CRIMINEL INAMOVIBLE BACHAR AL ASSAD QUI A ENTRAINE LA SYRIE DANS CE DÉSASTRE HUMANITAIRE, CELA AFFICHE SA (DE M. MAURER) DANGEREUSE COMPLAISANCE DANS UNE SITUATION OU TOUS DOIVENT PRENDRE POSITION ET DIRE LA VÉRITÉ SANS AMBAGES NI CIRCONLOCUTIONS AU CRIMINEL BACHAR AL ASSAD, AFIN QU’IL ACCEPTE DE SE LIVRER A LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE AVANT QU’IL NE SOIT CAPTURE PAR SON PEUPLE QU’IL MARTYRISE, CAR ALORS SON SORT SERA TRÈS PEU ENVIABLE.

DÉNONCER LA RENCONTRE HONTEUSE ET INUTILE DU PRÉSIDENT DE LA CROIX ROUGE INTERNATIONALE,  M. MAURER AVEC LE CRIMINEL BACHAR AL ASSAD QUI A ASSASSINE DES DIZAINES DE MILLIERS DE CIVILS SYRIENS, ET QUI BOMBARDE TOUS LES  SITES CIVILS DE LA SYRIE: LE FAIT QUE LE PRÉSIDENT DE LA CROIX ROUGE AIT DÉCLARE QUE « LE PRÉSIDENT ASSAD EST CONVENU QU’IL EST NÉCESSAIRE D’ACCROITRE D’URGENCE L’AIDE HUMANITAIRE (….) », ALORS QUE C’EST PRÉCISÉMENT CE CRIMINEL INAMOVIBLE BACHAR AL ASSAD QUI A ENTRAINE LA SYRIE DANS CE DÉSASTRE HUMANITAIRE, CELA AFFICHE SA (DE M. MAURER) DANGEREUSE COMPLAISANCE DANS UNE SITUATION OU TOUS DOIVENT PRENDRE POSITION ET DIRE LA VÉRITÉ SANS AMBAGES NI CIRCONLOCUTIONS AU CRIMINEL BACHAR AL ASSAD, AFIN QU’IL ACCEPTE DE SE LIVRER A LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE AVANT QU’IL NE SOIT CAPTURE PAR SON PEUPLE QU’IL MARTYRISE, CAR ALORS SON SORT SERA TRÈS PEU ENVIABLE.

Madame Ndèye Khady Ba



EXHORTER LE PRÉSIDENT SÉNÉGALAIS MACKY SALL A FAIRE LA DIFFÉRENCE ENTRE LES TROIS MILLIARDS DE FRANCS CFA DE LA FORTUNE QU’IL DÉTIENT, AVEC LES TROIS CENT QUATRE VINGT MILLIONS QUI REPRÉSENTENT LE MONTANT GLOBAL DES SALAIRES QU’IL A EUS A GAGNER (TOUTE DEPENSE EXCLUE), AFIN DE RESTITUER LES DEUX MILLIARDS SIX CENT VINGT MILLIONS AUX SÉNÉGALAIS A QUI CES FONDS APPARTIENNENT; CAR LES SÉNÉGALAIS EN ONT SINCÈREMENT BESOIN SURTOUT EN CETTE PÉRIODE D’INONDATION OU TOUS LES GÉNÉREUX SÉNÉGALAIS SE MOBILISENT POUR AIDER LES PERSONNES EXPULSÉES DE LEURS MAISONS PAR LES EAUX: CELA EST MIEUX QUE LA SUPPRESSION DU SÉNAT, OU LA TENTATIVE DE SUPPRIMER LES DROITS ACQUIS DES MAGISTRATS, OU D’ARRACHER LES VÉHICULES DES CHEFS DE VILLAGES ET DE QUARTIERS.

Je tiens à publier ce présent article afin d’exhorter le Président Macky Sall à restituer aux Sénégalais les deux milliards six cent vingt millions de francs cfa dans ses comtes bancaires, car le montant global de tous ses salaires est estimé à trois quatre vingt millions de francs (toute dépense exclue), et non pas à trois milliards de francs cfa.

Avec les inondations qui ont expulsé nombre de Sénégalais de leurs maisons, tous les généreux Sénégalais se mobilisent, organisent des télé-thons pour soutenir ces personnes en difficulté. C’est pourquoi j’interpelle le premier citoyen Sénégalais qu’est le Président Macky Sall pour lui demander par pitié de rendre à ces pauvres sénégalais en difficulté ces deux milliards six cent vingt millions de francs cfa, qu’il détient grâce à l’exercice du pouvoir mais qui ne représentent pas la rémunération légitime gagnée à la sueur de son front.

Je suis vraiment indignée de voir qu’au lieu de restituer ces deux milliards six cent vingt millions de francs cfa, le Président Macky Sall tapent sur d’autres Sénégalais, parmi lesquels les sénateurs, les magistrats,….: son Excellence préfère puiser dans l’argent des autres Sénégalais qui gagnent honnêtement leur vie, plutôt que de toucher à ces deux milliards six cent vingt millions de francs cfa, dont nous exigeons la restitution au peuple sénégalais.

Aujourd’hui la plus part des Sénégalais se demandent comment Macky Sall dont les parents étaient pauvres, comment  Macky Sall dont l’ensemble des salaires (toute dépense exclue) représentent trois quatre vingt millions de francs cfa, comment un tel homme peut affirmer sans gêne qu’il possède trois milliards de francs cfa, ses 35 véhicules, ses biens immobiliers (dont le plus étonnant est cette maison abritant le siège de l’APR qui appartiendrait à l’épouse du Président qui n’a jamais été salariée, qui n’est pas héritière et dont l’époux a des origines modestes!).

A titre illustratif, je reprends cet article de Georges Nesta Diop ci dessous.

Contrairement à son prédécesseur qui est arrivé au pouvoir en 2000 avec une santé financière pas très reluisante, le président Macky Sall ne se plaint pas. Le nouvel homme du Sénégal pèse, au bas mot, 3 milliards selon les estimations de ses biens publiés dans sa déclaration de patrimoine. Ce, sans tenir compte de ses comptes bancaires qu’il n’a pas déclarés et de ses 35 véhicules. Ceci précisément alors qu’il est issu d’une famille très très modeste et n’a donc pas pu recevoir ces 3 milliards en héritage! (mon commentaire)

 • Ces oublis volontaires du chef de l’Etat qui font désordre

 Contrairement à son prédécesseur, Me Abdoulaye Wade, qui est arrivé au pouvoir en 2000 avec une santé financière pas très reluisante, le président Macky Sall ne se plaint pas. Celui qui est devenu le nouvel homme fort du Sénégal depuis le 25 mars dernier pèse, au bas mot, 3 milliards de francs Cfa, selon les estimations de ses biens publiés dans sa déclaration de patrimoine faite le 20 avril dernier devant notaire et parvenue le lundi 23 avril au Conseil constitutionnel par le biais du ministre de la Justice, Garde des Sceaux. Ce, sans tenir compte de ses comptes bancaires qu’il n’a pas déclarés et de ses 35 véhicules.

Les Sénégalais ont élu, le 25 mars dernier, un milliardaire à la tête du Sénégal. Une lecture très poussée de sa déclaration de patrimoine faite le 20 avril dernier devant notaire et déposée devant le Conseil constitutionnel trois jours plus tard par le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Mme Aminata Touré, accompagnée du secrétaire général de ce département, permet d’y voir clair. En effet, l’estimation des biens immobiliers de Macky Sall est impressionnante avec un terrain aux Almadies qui peut lui rapporter aujourd’hui 1 034 520 000 F Cfa, selon un expert immobilier agréé. «La valeur marchande du mètre carré aux Almadies varie entre 300 et 500 000 francs. Tout dépend donc de l’emplacement du terrain du président de la République. S’il est situé aux environs du Méridien Président ou de l’ancien Club Med, le mètre carré revient à 500 000 F, voire même 600 000 F», explique l’expert immobilier. Ce qui peut donc rapporter, au bas mot, 1 034 500 000 francs pour une superficie de 2 069 mètres carrés.

Une somme largement au-dessus de la valeur des 200 millions, ainsi que l’estime le président nouvellement élu dans sa déclaration de patrimoine.  Le président Macky Sall semble donc sous-évaluer ses biens. Comme en attestent ces 9 hectares (90 000 mètres carrés) pour une exploitation agricole à Sébikotane où  le mètre carré varie de 6500 à 15 000 francs selon l’emplacement (en bordure de route ou l’intérieur des terres ?). Une superficie qui peut lui rapporter jusqu’à 1 350 000 000 francs.

Les autres villas comme celles de Fenêtre Mermoz (350 000 000 francs Cfa), de la Patte d’Oie (250 000 000 francs Cfa), de Niague (12 000 000 Cfa), de Saly (300 000 000), l’appartement à Houston (109 000 000) valent au bas mot 1 021 000 000 de francs Cfa. Si on y ajoute les deux  terrains (aux Almadies et à Sébikotane) qui valent 2 384 000 000 de francs, les biens immobiliers de Macky Sall seront estimés à 3 405 000 000 de francs. Compte non tenu de son parc automobile riche de 35 véhicules (estimés à 600 000 000 francs), de son terrain nu à Fatick (1 200 mètres carrés) et de sa société Sci Bilbassy dont le capital est de un million. Mais également de l’argent dans ses comptes bancaires qu’il n’a jugé utile de déclarer (lire «Ces oublis volontaires de Macky qui font désordre»). Ce qui fait un pactole de plus de 4 milliards de francs Cfa.

Mais ce qui est intéressant dans ses biens immobiliers, c’est que le nouveau président les a acquis en grande partie entre 2002 et 2007, c’est-à-dire en cinq ans. A l’exception bien sûr de sa villa de la Patte d’Oie acquise en octobre 2001 alors qu’il était conseiller spécial du président de la République chargé de l’Energie et des Mines. Macky Sall devenu ministre, ses biens montent en flèche, au point de battre certains records.  Et pour justifier l’origine de tous ces biens cités dans la déclaration de patrimoine, le président de la République jure : «Je déclare sur l’honneur que la présente déclaration de patrimoine est sincère et véritable et que les fonds ayant servi à l’acquisition desdits biens proviennent pour partie de mes gains et salaires, de prêts contractés auprès d’organismes financiers et de dons d’amis, de militants et sympathisants sénégalais».

Georges Nesta DIOP

Je demande à tous les Sénégalais d’exiger de Macky Sall de nous expliquer en détail l’origine de tous ces fonds, et de restituer au peuple sénégalais l’argent qu’il n’a jamais pu gagner par son salaire i.e. ces deux milliards six cent vingt millions de francs cfa.

Je dis solennellement au Président Macky Sall que le Sénégal produit assez de fonds pour financer les épreuves des inondations (en plus des fonds qui dorment dans les caisses noires!), et son développement par l’ouverture de chantiers partout dans le pays pour électrifier les zones qui n’en disposent pas en utilisant l’énergie solaire, pour réfectionner les vieilles routes, moderniser les infrastructures dans tout le pays, et construire de nouvelles industries créatrices d’emploi,…. Il n’est donc pas question de tolérer que le Chef de l’État s’engage dans des politiques restrictives qui vont appauvrir les fonctionnaires, qui sont tous des soutiens de familles; il n’est pas question de supporter que le Chef de l’État élu récemment pour améliorer le niveau de vie des Sénégalais, que ce Chef d’État se mette à  suffoquer les Sénégalais rudement éprouvés par la cherté des produits de première nécessité en leur imposant des réductions de salaires, ou en supprimant certaines structures. Nous n’accepterons pas d’être appauvris et de retourner à l’âge de la pierre, après avoir enregistré des avancées significatives dans le domaine de nos revenus, dans le domaine des innovations infra-structurelles avec Abdoulaye Wade.

Je demande sans ambages, ni circonlocutions au Président Macky Sall de démissionner hic et nunc,  s’il est incapable d ‘engager le Sénégal dans la voie de la croissance, car vouloir réduire des salaires, supprimer  certaines institutions sont la révélation de la décroissance économique du Sénégal: nous n’accepterons pas de  régresser après avoir connu la croissance avec Abdoulaye Wade. Mais enfin Monsieur Macky Sall pourquoi avez-vous pris la place du Président Abdoulaye Wade en ayant fait croire aux Sénégalais que vous ferez mieux que lui, alors que actuellement que vous êtes à la tête de l’exécutif sénégalais vos politiques restrictives révèlent que vous faites moins que lui? Pourquoi est-ce que vous occupez le siège de Chef d’État si c’est pour mener des politiques de facilité en coupant dans les salaires pour rafistoler là où vous voulez.

Les Sénégalais n’ont pas élu Macky Sall comme Chef d’État pour qu’il bloque tous les projets ambitieux que Abdoulaye wade avait déjà présenté aux Sénégalais.

Je peux vous assurer, Monsieur Macky Sall que les Sénégalais ne vous laisseront pas les appauvrir, en coupant des salaires, en supprimant certaines institutions, et en empêchant l’exécution des ambitieux projets de Abdoulaye Wade pour le pays: vous ne pouvez pas occuper la place de Président et vous contenter de continuer à prendre de l’embonpoint au lieu de réfléchir et travailler à augmenter le niveau de vie des Sénégalais.

J’invite tous les Sénégalais à lancer un avertissement solennel au Président Macky Sall, afin qu’il comprenne que s’il a été élu c’est pour travailler à augmenter le niveau de vie des Sénégalais, en augmentant leurs salaires, et non pas à les appauvrir en coupant des salaires et / ou en supprimant certaines institutions; et ceci alors que lui ne fait aucune coupe sur ses propres revenus:  afin qu’il sache qu’il a été élu pour faire mieux que Abdoulaye Wade, et non pas à faire moins que lui.

Concernant les Chefs de villages et de quartiers dont le Président Macky Sall a trouvé intelligent d’arracher les véhicules, que l’ex Président Maître Abdoulaye Wade leur avait attribués pour leur donner un certain statut en tant que représentant de l’État dans leurs quartiers ou villages, je dénonce cet acte indécent, et déplorable qui ne grandit pas le Président Macky Sall.  Car en général ces dignitaires et notables des villages et quartiers sont souvent des personnes à la retraite et qui donc n’ont pas une situation financière assez confortable pour leur permettre de disposer d’un véhicule, qui non seulement leur facilite les déplacements vu leur âge (il était fréquent de voir des Chefs de quartiers dans les cars rapides!), mais leur confère un certain prestige légitime en tant que représentant de l’État dans leurs quartiers, ou leurs villages; aussi le fait que Macky Sall leur ait retiré ces véhicules prouve son manque de finesse et d’élégance et montre aux Sénégalais que nous avons en Macky Sall un Chef d’État avare (cf. larousse; avare adj. et n.: Qui se plaît à accumuler l’argent en restreignant ses dépenses) pour le peuple sénégalais et le Sénégal, mais très généreux pour sa propre personne.

A titre de rappel, je dis au Président Macky Sall que s’il ne rompt pas avec cette politique de restrictions des revenus des Sénégalais, le peuple sénégalais qui a assez de maturité saura comment se libérer d’un Chef d’Etat qui les appauvrit au lieu d’améliorer leurs revenus et leurs conditions de vie.

 

Madame Ndèye Khady Ba.



FELICITER LE PRESIDENT JUAN MANUEL SANTOS DE LA COLOMBIE POUR AVOIR ENFIN ACCEPTE DE NEGOCIER AVEC LES FARC, COMME NOUS L’Y APPELIONS DANS NOTRE ARTICLE DU 27 NOVEMBRE 2011, CECI POUR METTRE UN TERME A LA LUTTE FRATRICIDE ENTRE FILS DE LA COLOMBIE; ET ENCOURAGER LE CHEF SUPREME DES FARC RODRIGO LONDOGNO A REJOINDRE SANS RETARD LA TABLE DES NÉGOCIATIONS, AU NOM DE L’UNITE DES FILS DE TOUTE LA COLOMBIE ENFIN RETROUVEE.

Je tiens à publier ce présent article pour féliciter l’homme de paix qu’est le Président de la Colombie, son Excellence Monsieur Juan Manuel Santos, pour avoir accepté de mener des négociations de paix comme nous l’y exhortions dans notre article du 27 novembre 2011; nous lui demandons surtout d’être souple afin de ne pas maintenir la Colombie dans un labyrinthe de violences permanentes car l’intransigeance de l’ex Président Alvaro Uribe a porté préjudice à la Colombie.

J’encourage le Chef Suprême de FARC, Monsieur Rodrigo Londogno à accepter la main tendue du Président Juan Manuel Santos, afin de donner à ses fidèles combattants une nouvelle vie dans la fraternité avec tous les fils de la Colombie.

Je reprends ci-dessous mon article du 27 novembre 2011, à titre de rappel.

27/11/2011

EXHORTER LE PRESIDENT JUAN MANUEL SANTOS DE LA COLOMBIE A METTRE EN APPLICATION LE « PLAN DE REDDITION NEGOCIEE DES FARC » QUE NOUS AVIONS FAXE AU S. G. DE L’ONU POUR APPLICATION DEPUIS LE 08 SEPTEMBRE 2009, CAR LA VIOLENCE STERILE QUE NOUS OBSERVONS ENTRE LES MILITAIRES REGULIERS ET LES FARC N’AUGURE PAS D’UN AVENIR STABLE POUR LA COLOMBIE

Je tiens à publier ce présent article afin d’appeler le Président de la Colombie, son Excellence Monsieur Juan Manuel Santos à accepter de permettre l’application de mon plan de paix pour la Colombie, que j’ai dénommé « plan de reddition négociée des FARC ».

Est-il possible que le Président Juan Manuel Santos décident d’exécuter  les milliers de FARC encore dans la brousse en menant des attaques surprises; à la longue cela pourra se rapprocher à des crimes de massacres.

Ces FARC sont des fils de la Colombie, et ils ont le droit de vivre dans leur pays, en citoyens libres; si les FARC acceptent de déposer les armes comme nous l’avons proposé, le Président Juan Manuel Santos n’a pas le droit de rejeter cette opportunité historique qui permettra à tous les fils de la Colombie de se retrouver sous le même drapeau de leur patrie pour participer au développement de leur pays avec la protection du Président de la Colombie qui doit être un vrai père pour la nation de la Colombie.

Si le Gouvernement colombien s’engage dans une guerre d’embuscades, une fois ce sont les FARC qui seront massacrés par militaires de l’armée régulière, et une autre fois ce sont les militaires de l’armée régulière  et / ou les otages qui seront massacrés par les FARC, et ainsi de suite! Mais jusqu’à quand le Président Juan Manuel Santos autorisera les crimes entre fils de la Colombie, alors que nous lui avons proposé un plan de sortie de crise pour mettre un terme à cette guerre fratricide qui est insupportable ?

Madame Ndèye Khady Ba



APPORTER MON SOUTIEN AUX MAGISTRATS SÉNÉGALAIS REGROUPES AU SEIN DE L’UMS, POUR EXIGER DU PRÉSIDENT SÉNÉGALAIS MACKY SALL, LE RESPECT DE LEURS DROITS ACQUIS; ET EXHORTER LE PRÉSIDENT MACKY SALL A ROMPRE AVEC LA POLITIQUE D’APPAUVRISSEMENT DES SÉNÉGALAIS, ET A TRAVAILLER PLUTÔT A AUGMENTER LEURS NIVEAUX DE VIE I. E. LEURS SALAIRES.

APPORTER MON SOUTIEN AUX MAGISTRATS SÉNÉGALAIS REGROUPES AU SEIN DE L’UMS, POUR EXIGER DU PRÉSIDENT SÉNÉGALAIS  MACKY SALL, LE RESPECT DE LEURS DROITS ACQUIS; ET EXHORTER LE PRÉSIDENT MACKY SALL A ROMPRE AVEC LA POLITIQUE D’APPAUVRISSEMENT DES SÉNÉGALAIS, ET A TRAVAILLER PLUTÔT A AUGMENTER LEURS NIVEAUX DE VIE I. E. LEURS SALAIRES.

Madame Ndèye Khady Ba



12

actualité et infos décortiq... |
Le chat à neuf queues |
Blog de Jean-Louis Simon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ATTAC Burkina Faso
| Les délibérations du Consei...
| Gouvernance territoriale, d...