APPEL RENOUVELE AUX AUTORITES DE LA FEDERATION DE RUSSIE A ACCORDER LA GRACE PRESIDENTIELLE A MIKHAIL KHODORKOVSKY, SURTOUT QUE LA COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L’HOMME A DECLARE SA DETENTION PENDANT PLUSIEURS ANNEES CONTRAIRE A LA CONVENTION

Je tiens à publier ce présent article afin de renouveler mon appel aux autorités de la Fédération de Russie à accorder la grâce présidentielle à Mikhail Khodorkhovsky et à son associé Platon Lebedev.  Je joins ces deux articles ci-dessous pour soutenir ma demande de grâce adréssée aux autorités de la Fédération de Russie.

 1. Dans un arrêt rendu ce mardi 31 mai, la Cour européenne des droits de l’homme a déclaré contraire à la Convention la détention, pendant plusieurs années, de Mikhail Khodorkovsky, l’un des hommes les plus riches de Russie et principal actionnaire de la société pétrolière Ioukos mise en liquidation en 2007. (Par Alfredo Allegra | LexTimes.fr | 31 mai 2011 )  
2.
Amnesty International « a annoncé mardi reconnaître en Mikhaïl Khodorkovski et son associé Platon Lebedev, emprisonnés depuis 2003 en Russie, des prisonniers d’opinion ( www.romandie.com)»J’exhorte les autorités russes à faire preuve d’exemplarité en montrant au monde que le pouvoir russe a évolué, et  ne se limite pas à l’arbitraire. 

Afin d’exprimer au monde leur désir de diriger la Fédération de Russie dans la justice, et étant donné que nombre d’intellectuels et d’ONG de défense des droits de l’homme soupçonnent les autorités de la Fédération de Russie de vouloir « briser politiquement Mikhail Khodorkovsky en l’empêchant de briguer le fauteuil présidentiel », nous demandons aux autorités russes de confier l’intégralité du dossier Khodorkovsky à la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE). C’est uniquement en procédant ainsi que le monde verra le désir honnête des autorités de la Fédération de Russie non seulement de protéger l’économie de leur pays, mais encore de protéger tout citoyen de leur pays contre l’arbitraire.

Mikhail Khodorkovsky

APPEL RENOUVELE AUX AUTORITES DE LA FEDERATION DE RUSSIE A ACCORDER LA GRACE PRESIDENTIELLE A MIKHAIL KHODORKOVSKY, SURTOUT QUE LA COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L’HOMME A DECLARE SA DETENTION PENDANT PLUSIEURS ANNEES CONTRAIRE A LA CONVENTION  khodor

Madame Ndèye Khady Ba



EXHORTER LES PAYS MEMBRES PERMANENTS DU CONSEIL DE SECURITE DE L’ONU A ASSUMER LES RESPONSABILITES QU’ILS SE SONT ATTRIBUES DANS LA DEFENSE DE LA SECURITE DU MONDE, EN DECRETANT LE COLONEL QUADAFFI, ALI ABDALLAH SALEH ET BACHAR AL ASSAD « DIRIGEANTS N’AYANT PLUS DE LEGITIMITE » DU FAIT DES CRIMES QU’ILS ONT COMMIS SUR LEURS PROPRES PEUPLES, ET EN ORGANISANT LEUR EXPULSION DU POUVOIR ET LEUR JUGEMENT PAR LA CPI

Je tiens à publier ce présent article pour rappeler aux pays membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU, qu’ils se sont attribués des responsabilités dans la sauvegarde de la paix et la sécurité du monde, il est donc clair qu’il doivent intervenir de toute urgence en Libye, Syrie et yemen, précisément pour mettre les trois Dirigeants de ces pays (qui assassinent leurs propres citoyens), hors d’état de nuire et organiser leur remplacement cf. le plan présenté dans ma « Convention pour la Paix et la Sécurité dans le Monde », pour démissionner un Chef d’Eat dangereux et le remplacer.

Nous avons observé trop d’hésitation de l’ONU pour « démissioner » ces trois Dirigeants indignes, et pendant ce temps les manfestants désarmés tombent sous les armes lourdes de leurs Dirigeants.

Je peux dire que dans ces cas de figure la tactique prévue par le « Gouvernement Mondial » (OGPSM) est plus pertinente et plus rapide. Une fois que la commission de crimes a été constaté, l’intervention de l’armée mondiale devient immédiate. Je demande donc à l’ONU de s’inspirer de ma rapidité d’action cf « Gouvernement Mondial » (OGPSM); trop d’hésitation tue l’action.

Madame Ndèye Khady Ba



1234

actualité et infos décortiq... |
Le chat à neuf queues |
Blog de Jean-Louis Simon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ATTAC Burkina Faso
| Les délibérations du Consei...
| Gouvernance territoriale, d...