EXHORTER LE PRESIDENT ABDOULAYE WADE A REPONDRE AUX QUESTIONS LEGITIMES QUE SE POSENT LES SENEGALAIS, EN LEUR ADRESSANT UN MESSAGE AFIN QUE CESSENT LES EMEUTES ET QUE REVIENNE LE CALME

Je tiens à publier ce présent article afin d’exhorter le Président Abdoulaye Wade à s’adresser aux Sénégalais par un message en tant que Chef d’Etat qui a entendu les revendications de son peuple, et qui compte y répondre.
Les Sénégalais veulent le respect de la Constitution et exigent du Président Abdoulaye Wade qu’il se limite à deux mandats présidentiels; et étant donné qu’il a déjà effectué deux mandats les Sénégalais attendent du Président Abdoulaye Wade qu’il fasse une déclaration officielle dans laquelle il s’engagera à respecter la constitution en se limitant aux deux mandats autorisés par la Constitution, et en ne se présentant pas comme candidat aux elections présidentielles de 2012.
Le second point concerne les coupures d’électricité qui empirent de jours en jours: en effet en 2000 à la fin du mandat de Abdou Diouf, et au début du mandat de Abdoulaye Wade, les coupures d’electricté n’avaient pas cette ampleur. Aussi tous les Sénégalais exigent du Président Abdoulaye Wade qu’il sorte de son silence et explique aux Sénégalais comment cela se fait-il qu’avant 2000 et en 2000 à son arrivée au pouvoir les coupures de courant étaient moins fréquentes qu’en 2012: qu’est-ce qui s’est passé? Le matériel laissé par l’administration Diouf pour la fourniture de l’electricité a-t-il été détruit ou remplacé par d’autres moins performants?
Pourquoi le Président Abdoulaye Wade garde-t-il le silence au lieu d’expliquer clairement aux Sénégalais les faits?!
Il est évident que si les Sénégalais n’ont aucune réponse ils ne se calmeront pas, aussi nous appelons le Président Abdoulaye Wade à répondre aux questions des Sénégalais qui l’avaient élu comme Président.
Madame Ndèye Khady Ba



Laisser un commentaire

actualité et infos décortiq... |
Le chat à neuf queues |
Blog de Jean-Louis Simon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ATTAC Burkina Faso
| Les délibérations du Consei...
| Gouvernance territoriale, d...