OBSERVONS LES SENEGALAIS LEGALISTES ET ETERNELS INSOUMIS DEVANT UNE DICTATURE QUI SE PROFILE: ADMIRABLES CHEIKH BAMBA DIEYE DANS LES « CHAINES DE LA REVOLTE », ALIOUNE TINE CHEF DE FIL DES CONTESTATAIRES FACE AU PROJET DE LOI CONSTITUTIONNELLE DEVANT VALIDER LE « TICKET PRESIDENT- VICE PRESIDENT » PROPOSE PAR LE PRESIDENT ABDOULAYE WADE

Je tiens à publier ce présent article dans lequel je reprends des publications de « seneweb.com » et pressafrik.com, afin de rendre compte au monde de la vivacité de la vie politique au Senegal.
Avec la proposition du projet de loi constitutionnelle instituant le ticket présidentiel, l’oppostion sénégalaise et la société civile font bloc face à la nouvelle trouvaille de Wade
cheihkbambadiye.jpg
Le député de L’opposition Cheikh Bamba Dièye s’est enchaîné ce mardi 21 juin 2011 vers les coups de 15h avec les grilles de l’Assemblée nationale. Il a ainsi posé un acte symbolique visant à dénoncer le projet de loi instituant le ticket présidentiel (président, vice-président) au quart de tour qui passe en procédure d’urgence jeudi à l’Assemblée nationale. Il a fait une dizaine de minutes avec ces chaines devant l’Hémicycle avant que les gendarmes lui enlèvent ces chaines et que l’opinion soit alerté (pressafrik.com)
Menacé de liquidation, Alioune Tine ne compte pas reculer (Seneweb NewsLetter source:Pressafrik.com)
Les menaces de liquidations qui seraient en cours contre sa personne n’y font rien. Le président de la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO), Alioune Tine ne compte pas reculer. Il ne compte prendre aucune mesure contre ces menaces. «Je ne cherche même pas, je les ignore totalement. Cela ne me fait ni chaud ni froid. Ce ne sont pas les intimidations qui nous font peur» a-t-il déclaré sur les ondes de la Rfm avant de faire comprendre que «nous avons une détermination face à des gens qui veulent liquider la démocratie sénégalaise, qui veulent nous faire retourner en arrière». Alors, dit-il, «il faut que les sénégalais soient debout, fiers, calmes et déterminés pour dire non à ce projet funeste pour la démocratie».

Ce jeudi 23 Juin 2011, les Sénégalais ont la ferme intention de montrer au Président Abdoulaye Wade que le Sénégal appartient aux Sénégalais, et qu’il n’est pas question de vouloir voter un projet de loi dont les Sénégalais ne veulent pas.
J’invite donc les citoyens du monde à suivre étroitement la contestation des Sénégalais qui ne veulent pas du projet de loi du Président Abdoulaye Wade.
Madame Ndèye Khady Ba



Laisser un commentaire

actualité et infos décortiq... |
Le chat à neuf queues |
Blog de Jean-Louis Simon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ATTAC Burkina Faso
| Les délibérations du Consei...
| Gouvernance territoriale, d...