RAPPELER A TOUS LES PAYS MEMBRES DE L’ONU QUE LE SOUDAN RESTE UN ET INDIVISIBLE; LE REFERENDUM QUI ETAIT VOULU SURTOUT PAR LES USA, N’ETANT PAS CONFORME AUX TEXTES DE L’UNION AFRICANE SUR L’INTANGEBILITE DES TERRITOIRES AFRICAINS AU LENDEMAIN DES INDEPENDANCES

Je tiens a publier ce present article afin de rappeler au monde que le referendum organise au Sud Soudan etait illegal, car non conforme aux textes de l’Union Africaine sur le respect des frontieres de ses pays membres telles qu’elles se presentent au lendemain des independances.

Nous avons vu les pays occidentaux ennemis de la paix en afrique qui se sont acharnes pour organiser a tout prix ce referendum; mais nous leur dison aujourd’hui que force restera a la loi. LE SOUDAN RESTE UN EST INDIVISIBLE CAR CE REFERENDUM ORGANISE POUR LE DETRUIRE ETAIT ILLEGAL; NON CONFORME AUX TEXTES DE L’UNION AFRICAINE SUR L’INTANGEBILITE DES TERRITOIRS AFRICAINS.

Nous avons pu observe que des le lendemain de ce dangereux referendum, les rebelles Senegalais en Casamance, qui etaient dans un semi-coma, se sont brusquement reveilles et ont repris leurs attaques inacceptables sur les civils et les soldats Senegalais; ces rebelles pensent evidemment que les USA et les autres pays membres permanents du Conseil de Securite de l’O.N.U. vont leur apporter leur soutien, comme ils l’ont fait pour le Sud Soudan. Mais je fais confiance aux soldats republicains du Senegal, qui connaissent quel est le devoir du soldat dans un pays, et qui accompliront fermement leur devoir pour proteger l’intregrite territoriale du Senegal.
Je demande solennellement aux pays occidentaux qui se sont proclames membres permanents du Conseil de Securite de l’O.N.U., de cesser de nuire a l’Afrique en usant tous les pretextes pour destabiliser le continent, en utilisant l’O.N.U. pour s’ingerer dans les affaires interieures de nos Etats.

J’appelle a nouveau l’Union Africaine a appliquer mes « Strategies de Developpement par et pour l’Afrique », qui est un tout qui permettra non seulement de proteger l’economie africaine, mais de veiller sur la securite de nos frontieres et sur la stabilite de nos pays.

J’appelle a nouveau a la mise en place de la Force Rapide Action de Protection (F.R.A.P.) dans chaque sous-region afin que les armees de ces pays mises ensemble se protegent mutuellement; c’est uniquement ainsi que nous pourrons mettre un terme a la folie meurtriere de Joseph Koni, le chef de la L.R.A. qui a ete signale ces jours derniers en Republique Democratique du Congo. Il est temps que Joseph Koni soit capture et mis a la disposition de la justice.

Madame Ndeye Khady Ba



EXHORTER TOUS LES PAYS MEMBRES DE L’UNION AFRICAINE A AIDER LE SAHARA OCCIDENTAL A RETROUVER SON AUTONOMIE, ET A OBLIGER LE ROI DU MAROC A SE CONFORMER AU DROIT EN RESTITUANT A CE PAYS SON AUTONOMIE

Je tiens a lancer ce bref appale a l’Union Africaine, afin qu’elle obtienne du Roi du Maroc le respect du droit en restituant au Sahara Occdiental son independance.

Madame Ndeye Khady Ba



PRECISER A L’UNION AFRICAINE ET A L’O.N.U. QUE LAURENT GBAGBO, AL HASSAN WATARA ET GUILLAUME SONT DESORMAIS EXCLUS DE LA VIE POLITIQUE IVOIRIENNE, POUR LEUR AMOUR EFFRENE DU POUVOIR QUI LES A AMENES A COMMETTRE DES VIOLENCES MEURTRIERES SUR LES POPULATIONS CIVILES.

Je tiens a publier ce present article afin de preciser que si la majorite des populations ivoiriennes n’a pu voter lors des dernieres elections en Cote d’Ivoire, ni L. Gbagbo, ni Al Hassan Watara ne peut etre considere comme Chef d’Etat.

Nous avons pu voir que Guillaume Soro s’est depeche de proclamer « Forces Republicaines » les rebelles qui ont pendant des annees contribuer a destabiliser la Cote d’Ivoire; cela est tres grave, et nous ne permettrons a personne de manipuler selon ses interets les institutions republicaines d’un pays qui detiennent la force regaliennes.

Les Ivoiriens disent souvent « Laurent Gbagbo est mauvais, mais Al Hassan Watara est pire ».

En ce qui nous concerne nous les avons observes tous les deux a l’oeuvre, et avons note que pour leur amour irrepressible du pouvoir, ils n’hesitent pas a se tirer dessus en pleine zone urbaine aux mepris des victimes collaterales.

Le plan de paix que je propose pour la Cote d’Ivoire a comme premiere etape l’engement de Laurent Gbagbo et  Al Hassan Watara a se retirer definitivement de la vie politique ivoirienne;  car il n’est pas question de confier la Cote d’Ivoire a des gens aussi dangereux pour la Cote d’Ivoire et pour la securite des Ivoiriens, et qui pour leurs interets personnels n’heistent pas a marcher sur les corps de leurs victimes innocentes pour acceder au pouvoir. Aussi bien Laurent Gbagbo, Al Hassan Watara que Guillaume Soro sont impliques dans des violences sur des populations civiles: tous ces trois individus se sont exclus d’eux-memes de la vie politique ivoirienne a cause de la dangereuse menace qu’ils se sont averes etre pour les populations civiles ivoiriennes. Si ces trois individus acceptent de se retirer definitivement et sans resistance de la vie politique ivoirienne,ils neneficieront de mesures d’amnisties pour leurs violences aveugles sur les Ivoiriens.
La Cote d’Ivoire sera reconstruite avec des gens neufs dont les mains ne sont pas souillees du sang de victimes innocentes, des citoyens ivoiriens patriotes qui vont mettre en place un gouvernement de transition, qui  permettra de stabiliser la Cote d’Ivoire, et de l’amener apres vers des elections apaisees.

Nous avons pu voir comment Monsieur Laurent Gbagbo a manoeuvre pendant des annees pour empecher la Cote d’Ivoire d’aller vers des elections, et il n’est pas question qu’il soit implique dans un gouvernement de transition.

Nous avons pu voir que Al Hassan Watara a longtemps travaille pour le F.M.I., une de ces Institutions Internationales a travers lesquelles les Grandes Puissancesont ruinent et continuent de ruiner l’economie africaine: il n’est pas question donc de confier la Cote d’Ivoire a ce Al Hassan Watara, car il ne fera qu’ouvrir largement ce pays a l’exploiation des grandes puissance.

Je renouvelle a l’Union Africaine mon appel pour offir gratitement mon plan de paix pour regler la crise ivoirienne, au nom de la paix et la securite du monde pour lesqielles je travaille sans relache.

Madame Ndeye Khady Ba



DENONCER L’ACHARNEMENT MALADIF DE LA FRANCE ET DES USA CONTRE LA LIBYE AVEC LEUR DANGEREUX PROJETS DE FOURNIR DES ARMES AUX INSURGES LIBYENS.

Je tiens a publier ce present article afin de denoncer et de condamner avec la derniere energie les intentions malveillantes de la France et des USA sur la Libye, avec leur dangereux projet de fournir des armes aux insurges libyens, alors que nous nous battons pour le reglement pacifique de la crise libyenne.

Nous voyons un reel banditisme dans les intentions affichees de la France et des USA de fournir des armes aux insurges libyens, car cela plongera la Libye dans une guerre civile qui pourra destabiliser toute la region; cela permettra a Aqmi de mieux s’installer  dans toute la zone qui deviendra un territoir de non droit.

Nous appelons l’Union Africaine a se prononcer sur ces intentions destructrices de la France et des USA, qui ont largement depasse le mandat de la pretendue resolution de l’O.N.U. sur la zone d’exclusion aerienne, et qui veulent armer les insurges libyens.

Mais que dirait la France si le Colonel Quaddafi armait les rebelles de l’ETA? Que dirait donc les USA si le Colonel Quaddafi armait Oussama Ben Laden.

J’appelle la France et les USA a la retenue. Il est imperatif que les Occidentaux mettent un terme a leurs bombardements sur la Libye, afin que leurs actions soient conformes a la pretendue resolution de l’O.N.U. qui voulait empecher les avions de Quaddafi de decoller; nous avons note que les avions de Quaddafi ne decollent plus donc ces bombardements sur la Libye deviennent illegaux: en cas de refus de mettre un termes a leurs bombardements non conformes a la pretendue resolution de l’O.N.U. nous engagerons des poursuites judiciaires contre la France, les USA et la Grande Bretagne, pour ces bombardements gratuits  sur des sites militaires, sur des sites civils pour detruire la Libye.

M’adressant a l’Union Africaine, je lui exprime ma disponiblite a offrir gratuitement mon plan de sortie de crise pacifique pour la Libye, au nom de la paix et de la securite dans le monde pour lesquelles j’ai consacre ma vie; et je lui demande de convoquer une reunion en Afrique, au siege de l’Union Africaine,  avec les representants du Colonel Quaddafi, et les Representants des insurges, afin que je puisse leur soumettre mon plan de paix pour la Libye.

Madame Ndeye Khady Ba



RAPPELER QUE LES ELECTIONS IVOIRIENNES ORGANISEES PAR L’O.N.U DANS UN CONTEXTE D’INSTABILITE NE REFLETENT PAS LA VOLONTE DU PEUPLE IVOIRIEN, CAR LES PERSONNES QUI ONT EU A VOTER NE CONSTITUENT MEME PAS LE TIERS DE LA POPULATION DE CE PAYS: CES ELECTIONS SONT DONC NULLES.

Je tiens à publier ce présent article afin de rappeler que si des élections sont organisées, cela doit se faire uniquement si la stabilité est garantie dans ce pays. Et je dénonce la légéreté de l’O.N.U. qui a commis des erreurs monumentales en organisant des élections en Afghanistan dans un contexte de guerre, en Haiti alors que ce pays était doublement ébranlé par un séisme et par le choléra, et en Côte d’Ivoire alors que ce pays n’était pas totalement stable avec pour le prouver la présence de l’O.N.U.C.I. sur place.
Ni Laurent Gbagbo, ni Al Hassan Watara ne peut être désigné Président, précisément parce que la majorité des Ivoiriens n’ont pas pu voter pour la raison qu’ils n’avaient ni pièce d’identité, ni carte d’électeur.
Aujourd’hui si la Côte d’Ivoire est dans une situation de quasi-guerre civile, c’est précisément à cause de ces élections organisées dans ce contexte « hors sécurité » car le pays n’était pas encore stable, et donc n’avait aucune garantie de faire respecter les institutions républicaines.
J’appelle à nouveau Laurent Gbagbo, Al Hassan Watara et Guillaume Soro à déposer les armes et à accepeter l’application de mon plan de sortie de crise au nom de l’intérêt suprême du peuple ivoirien.
Nous avons noté des bombardements irresponsables de la part de ces trois protagonistes, et dans des sites civils: cela ne restera pas impuni.
Encore une fois j’appelle l’Union Africaine à prendre ses responsabilités dans le règlement des problèmes africains, et à ne permettre aucune ingérence hors Afrique dans les affaires de nos Etats. Si l’Union Africaine n’a aucune solution, je lui rappelle que j’ai mon plan de sortie de crise sur le dossier ivoirien: l’Union africaine ne doit pas avoir honte de se faire assister par une fille de l’Afrique; ce qui serait honteux c’est que l’Union Africaine accepte se dicte sa conduite par les Occidentaux. J’ajoute que si certaines dispositions de l’Union Africaine, qui veulent que ce soient uniquement d’anciens Chefs d’Etat qui gèrent certaines crises du continent, je dis qu’elles sont obsolètes et doivent être modifiées pour permettre à tout citoyen africain qui en a les compétences, de diriger l’exécution de son ou ses plans de sortie de crise.
Madame Ndèye Khady Ba



SALUER LA POSITION HONNETE DE LA FEDERATION DE RUSSIE SUR LA CRISE LIBYENNE, DENONCER LA POURSUITE DES FRAPPES OCCIDENTALES (A L’ORIGINE POUR EMPECHER LES AVIONS LIBYENNES DE DECOLLER) QUI DETRSUISENT LES INFRASTRUCTURES CIVILES ET MILITAIRES DE LA LIBYE: NOUS AVONS NOTE QUE LES AVIONS LIBYENS NE BOMBARDENT PLUS.

Je tiens à publier ce présent article pour dénoncer d’abord la participation de M. Jean Ping à la conférence de Londres organisée par des pays non africains: je rappelle à  l’Union Africaine que c’est aux Africains de convoquer une conférence pour régler les crises africaines; cette réunion de Londres convoquée par les anciennes puissances coloniales, nostalgiques de la colonisation n’aura aucune portée sur le continent, car nous les Africains n’avons pass besoin des Occidentaux pour nous montrer la voie.
Je salue la position de la Fédération de Russie sur la crise libyenne, car elle a tenu à se démarquer des dérapages des pays coalisés au sein de l’O.T.A.N., qui ne se conforment plus au texte de la résolution de l’O.N.U. sur la zone d’exclusion aérienne.
Dès le début de ces bombardements illégaux, nous avons précisément qu’ils n’étaient pas ordonnés par l’O.N.U. (car les 187 Etats membres n’ont pas voté sa mise à exécution) mais par la France, les USA et la Grande Bretagne.
Je tiens aussi à  dire à la France, à la Grande Bretagne et aux USA que même si le Colonel Quaddaffi doit partir ce n’est pas à leur trois pays de le lui ordonner, car ils sortent complètement de cette prétendue résolution: le départ de Quaddaffi doit être géré par les Africains et dans un pays africain.
Je rappelle à  l’Union Africaine que ma proposition de sortie de crise pour la Libye est toujours valable, même si la réunion que je proposais à  la date du 28 mars 2011 n’a pas eu lieu. J’appelle l’Union Africaine à un sursaut de patriotisme, afin qu’elle se fasse respecter par les pays occidentaux: pourquoi M. Jean Ping se précipite-t-il au sommet de Londres organisé par des Occidentaux qui osent avoir la prétention de nous dicter notre conduite, alors qu’ici en Afrique j’ai proposé une solution par l’Afrique et pour l’Afrique
J’exhorte la France, les USA et la Grande Bretagne à la lucidité et au réalisme dans la résolution de la crise libyene: les insurgés sont désorganisés et n’ont aucune coordination d’action, et toutes ces actions désordonnées mêlés aux bombardements qui se poursuivent alors que les avions de Qaddaffi ne volent plus, ne peuvent que conduire la Libye aux chaos. Il faut impérativement un cadre au sein duquel organiser le départ apaisé du Colonel Quaddaffi (avec des garanties sur sa sécurité comme contrepartie s’il accepte de partir et de mettre son armée à  la disposition de sa population. Je dénonce l’impertinence de l’Italie qui se permet non seulement de vouloir présenter son plan de sortie de crise sur un dossier africain, mais qui ose organiser la prétendue exil du Colonel Quaddaffi. Même si le Colonel Quaddaffi a commis des erreurs en bombardant des civils, il n’en reste pas moins un Africain très patriote qui a aidé nombre de pays africains à sortir de leurs difficultés financières.
IL N’EST PAS QUESTION DONC QU’UN SILVIO BERLUSCONI DONT LE MONDE A VU LES FRASQUES IRRESPONSABLES (AVEC DES FEMMES QUI POURRAIENT ETRE SES PETITES FILLES), SE PERMETTE DE TOUCHER DE SES MAINS SOUILLEES UN DOSSIER AFRICAIN.
Cette réunion de Londres sur la Libye n’a donc pas sa raison d’être, car nous les Africains avons la capacité de gérer nos propres problèmes sans ingérences étrangères.
Madame Ndèye Khady Ba
J



APPELER SOLENNELLEMENT LE COLONEL QUADAFI ET LES INSURGES LIBYENS A DEPOSER LES ARMES POUR EVITER A LA LIBYE DE SOMBRER DANS LE CHAOS, ET POUR PERMETTRE L’APPLICATION DE MON PLAN DE SORTIE DE CRISE .

Je tiens à publier ce présent article pour appeler solenellement aussi bien le Colonel Qaddafi que les insurgés libyens à déposer les armes.
M’adressant au Colonel Qaddafi, je lui dis qu’après avoir dirigé la Libye sans partage pendant une quarantaine d’années, il est temps qu’il aille faire valoir ses droits à la retraite. Je demande instamment au Colonel Qaddafi d’accepter de démissionner, et de rompre définitivement lui et les siens, toute activité dans l’Etat libyen, et de mettre son armée qui lui est restée fidèle à la disposition de sa population. Si le Colonel Quaddaffi accepte ma proposition et évite ainsi le chaos à son peuple, nous veillerons particulièrement en contrepartie à ce que lui et les siens bénéficient de mesures d’amnisties.
Je rappelle au Colonel Qaddafi que la Libye appartient au peuple libyen, et si aujourd’hui le peuple libyen ne veut plus du Colonel comme Dirigeant, même si cela est dur il doit l’accepter dans son propre intérêt, et dans l’intérêt de ses proches. Autrement s’il mène ses soldats à leur perte en refusant ce plan de dernière chance, et conduit son pays dans le chaos, nous engagerons des poursuites judiciaires contre lui pour crimes de guerre: et son sort ne sera guère meilleur que celui de Saddam Hussein.
Il est plus que temps pour le Colonel Quaddafi, de sortir de sa fuite en avant. Les citoyens libyens ont le droit de réclamer la liberté et la démocratie: il est absurde de vouloir baillonner les aspirations légitimes de son peuple.
J’invite donc le Colonel Quaddafi et le Chef des insurgés à un cessez-le-feu immédiat, et à se rendre le lundi 28 mars 2011 au siège de l’Union Africaine, où je compte dérouler mon plan de sortie de crise pour la Libye.
M’adressant à l’Union Africaine, je lui demande de ne pas faire barrage à mes initiatives de paix pour éviter que la Libye et la Côte d’Ivoire ne sombre dans le chaos. Au nom de la sauvegarde de la paix et de la sécurité en Côte d’Ivoire et en Libye, j’exhorte donc l’Union Africaine à accepter d’accueillir le Lundi 28 mars 2011, à son siège d’Addis Abeba, les rencontres que j’annonce ici pour résoudre de façon pacifique les conflits ivoirien et libyen.
Comme je l’ai dit dans article sur la Côte d’Ivoire, je demande solenellement à l’Union Africaine de sortir de sa léthargie inacceptable, et de me contacter en urgence à mon adresse email (ndeyekhadyba@live.fr) pour m’envoyant sa lettre d’invitation et mes frais de voyage.
Madame Ndèye Khady BA



EXHORTER MONSIEUR LAURENT GBAGBO, AL HASSANE WATARA ET GUILLAUME SORO QUI ONT TOUS LES TROIS ETE IMPLIQUES DANS DES VIOLENCES CONTRE DES CIVILS A ACCEPTER DE SE RETIRER DEFINITIVEMENT DE LA VIE POLITIQUE IVOIRIENNE ET A ACCEPTER L’APPLICATION DE MON PLAN DE SORTIE DE CRISE.

Je tiens à publier ce présent article afin d’abord de critiquer l’Union Africaine, partisane du moindre effort et qui à chaque fois qu’il ya une crise en Afrique s’en remet à l’O.N.U.
Je dénonce cette attitude qui n’honore pas l’Afrique: résultat les pays occidentaux sous prétexte de « Membre Permanent du Conseil de Sécurité de l’O.N.U. » dirigent les réglements des crises en Afrique, et se permettent des ingérences inacceptables dans les affaires intérieures des pays africains
; ce qu’aucun autre pays d’un autre continent ne tolère. Simplement pour le cas de la Libye la France a souverainement ignoré l’Union Africaine et a lancé son attaque sur ce pays africain.
Je veux que le monde sache que si l’Union Africaine refuse d’assumer ses responsabilités en Afrique, ce n’est pas le cas des citoyens africains qui sont des gens patriotes et prompts à aider le continent à jouer pleinement son rôle dans le concert des Nations.
Prenant simplement mon cas: je suis Africaine, et je suis à l’origine du projet dénommé « Stratégies de Développement par et pour l’Afrique »: j’ai financé et conçu entre 1990 et 2000 ce projet toute seule, je l’ai envoyé à l’Union Africaine, et l’Union Africaine l’a simplement rangé dans ses tiroirs.

Ce document comprend trois projets liés chronologiquement: – le premier doit aider l’Afrique à fixer les cours de ses produits et à organiser le commerce intra africain et hors continent. – Le second programme investit les bénéfices réalisés sur les ventes du marché africain dans cinq secteurs (agriculture, industrie, santé, dette et science) – Le troisième programme organise et gère l’union économique et monétaire du continent.
J’ai pour ainsi dire « mâché » le travail à l’Union Africaine, et il ne lui restait qu’à l’appliquer, mais l’Union Africaine préfère ne rien faire et laisser dormir dans ses tiroirs un travail aussi bénéfique, qui doit permettre à l’Afrique de gérér sa vie économique, politique et d’assurer sa sécurité par une armée commune à tous les cinquante trois Etats membres.
Je demande solenellement à l’Union Africaine d’expliquer aux citoyens du monde qui suivent mon travail, de quel droit elle empêche l’application des « Stratégies de Développement par et pour l’Afrique ».
Nous avons proposé à l’Union Africaine de créer la Force Rapide d’Action de Protection (F.R.A.P.) pour sécuriser le Sahara occidental une fois son indépendance proclaméé (au passage j’appelle le Roi du Maroc à restituer au Sahara Occidental son indépendance qu’il veut anihiler) et toute l’Afrique du Nord;
cette force aurait permis d’intervenir en Libye et de protéger les civils désarmés des bombardements irresponsables du Colonel Quadaffi! Mais l’Union Africaine a préféré se croiser les bras.
Aujourd’hui pour le règlement du dossier ivoirien, voilà que L’Union Africaine demande à l’O.N.U. d’intervenir: en d’autre terme c’est précisément l’Union Africaine qui permet aux pays occidentaux d’interferer dans les affaires africaines
.
Je dénonce avec la dernière énergie la paresse intellectuelle de l’Union Africaine, qui veut se croiser les bras, et ouvrir l’Afrique aux intrusions des pays occidentaux.
Pour le réglement de la crise ivoirienne, je commence par dire que les élections qui sont à l’origine de la crise ivoirienne sont nulles, car les citoyens qui ont pu voter ne représentent même pas le tiers de la population ivoirienne: étant donné que ceux qui ont voté ne sont pas majoritaires comparativement à la population ivoirienne, ces élections ne sont pas représentatives de l’expression légitime de la volonté du peuple ivoirien.
Je demande donc solenellement à Laurent Gbagbo d’accepter de démissionner sans résistance, en contrepartie s’il évite ainsi le chaos et la guerre civile à son peuple, nous veillerons à ce que lui et ses proches bénéficient d’amnisties. Je lance le même appel à Guilaume Soro à qui je demande d’entrer dans la légalité et de rompre définitivement avec la rébellion; s’il évite ainsi le chaos et la guerre civile aux ivoiriens lui et ses proches bénéficieront d’amnisties. M’adressant à Al Hassan Watara, nous lui disons que les élections étant nulles, il doit se conformer au plan de sortie de crise dans l’intérêt suprême du peuple ivoirien.
Etape préliminaire de mon plan de paix pour la Côte d’Ivoire:
1. J’invite donc solennellement Laurent et les siens à déposer les armes. J’invite Guillaume Soro et Al Hassan Watara à déposer les armes.
2. J’invite solennellement Laurent Gbagbo, Al Hassan Watara et Guillaume Soro à exprimer publiquement et par la presse, qu’ils acceptent de déposer les armes et de venir examiner en détails le plan de sortie de crise pour la Côte d’Ivoire que je compte dérouler au siège de l’Union Africaine à Addis Abeba le Lundi 28 Mars 2011.
Je demande à nouveau à l’Union Africaine de sortir de sa léthargie inacceptable, et de me contacter en urgence à mon adresse email (ndeyekhadyba@live.fr), pour m’envoyant sa lettre d’invitation et mes frais de voyage.
Madame Ndèye Khady BA



APPELER LES PALESTINIENS A PROFITER DE LA REVOLUTION CITOYENNE ARABE POUR EXPULSER MAHMOUD ABBAS (DONT LE MANDAT A EXPIRE DEPUIS LONGTEMPS) QUI EMPECHE LA PALESTINE DE RECUPERER TOUTES SES TERRES VOLEES, ET D’ACCEDER A L’INDEPENDANCE SUR TOUTES SES TERRES LEGITIMES.

Je tiens à publier ce présent article pour d’abord exprimer ma satisafaction aux citoyens arabes qui ont pris la responsabilité de se débarrasser de Dirigeants corrompus et inutiles pour leur peuple. Ensuite je veux lancer un appel solennel au peuple palestinien pour leur dire que le droit est de leur côté, et qu’ils doivent profiter de la révolution citoyenne arabe pour se débarrasser de leurs Dirigeants nuisibles qui travaillent pour le « faux-Etat Israël » et pour les USA.
Je rappelle aux Palestiniens que la « Déclaration de l’Indépendance de la Palestine » sur toutes ses terres légitimes est en conformité avec les lois universelles: il ne s’agit donc pas de fermer les yeux sur l’application du droit par peur des Occidentaux, mais d’exiger des Occidentaux le respect des lois universelles, et surtout son application pour résoudre le dossier palestinien.
Le monde a pu voir que le Président Barack Obama déploie des trésors d’énergie pour m’empêcher d’aider les Palestiniens à avoir l’application de la loi sur le réglement du dossier palestinien; en effet nous avons pu observer qu’à chaque fois que je prenais une initiative pour saisir la CPI ou pour la proclamation de l’indépendance de la Palestine, le Président Barack Obama engageait une manoeuvre de diversion en envoyant soit Mme H. Clinton, soit M. Mitchel en tournée dans les pays arabes. Et depuis que j’avais menacé de « me croiser les bras », tous les émissaires de M. Obama se sont aussi croisés les bras.
Excellence, Monsieur Le Président Barack Obama je vous demande solennellement prendre vos initiatives selon votre calendrier, et de cesser de me suivre à la trace.
Je profite de ce présent article pour demander au Président Bachar Al Assad de se retirer si son peuple ne veut plus de lui car la Syrie appartient au peuple de la Syrie. De plus Monsieur Bachar Al Assad n’a été d’aucune utilité pour aider à la proclamation de l’indépendance de la Palestine sur toutes ses terres légitimes.
M’adressant aux Dirigeants du « faux-Etat Israel », je leur dis que les citoyens arabes veulent la justice, et c’est précisément pourquoi ils se sont débarrassés de leurs Dirigeants qui nuisaient à leurs intérêts. Les citoyens arabes veulent la justice et c’est pourquoi ils soutiennent le réglement du dossier palestinien en stricte conformité avec la loi.
Madame Ndèye Khady BA



EXHORTER LA FRANCE, GRANDE BRETAGNE ET LES USA A CESSER DE PROFITER DE LA MOINDRE OCCASION POUR AGRESSER LES PAYS MUSULMANS: APRES LES VOLS DES TERRES ET LES MASSACRES DE CIVILS EN LA PALESTINE POUR Y INSTALLER DES OCCIDENTAUX PRETENDUS JUIFS, APRES L’AGRESSION SUR L’IRAK, L’ AFGHANISTAN ET LE PAKISTAN, VOILA L’AGRESSION SUR LA LIBYE DIRIGEE PAR LEUR INSTRUMENT DE DESTRUCTION QU’EST L’O.T.A.N.

Je tiens à publier ce présent article pour dénoncer la poursuite de la persécution des pays Musulmans par la France, les USA et la Grande Bretagne, sous les prétextes les plus divers.
Après les différents prétextes qui ont permis aux Occidentaux d’investir les pays musulmans cités ci-dessus, voilà aujourd’hui que nous vivons une agression inacceptable de la France, les USA et la Grande Bretagne sur la Libye.
Alors que l’Union Africaine s’apprêtait à se rendre en Libye, le Président Sarkozy (qui nourrit une haine farouche pour le Colonel Quaddafi, et qui qui depuis son élection a contribué à l’adoption de « n » lois en France pour empêcher les musulmans de France de vivre sereinement leur foi) s’est simplement précipité pour attaquer la Libye en compagnie des USA et de la Grande Bretagne.
Je tiens à souligner ici que cette attaque en Libye n’a pas été autorisée par l’O.N.U. parce que ses 187 Etats membres souverains n’ont jamais voté une résolution pour attaquer la Libye: l’attaque de la Libye a été autorisée par la France, les USA et la Grande Bretagne. Le prétendu réglement du Conseil de Sécurité de l’O.N.U. qui empêche un vote démocratique des 187 Etats souverains de l’O.N.U. n’a aucune validité légale: ce n’est qu’une dictature ouverte que nous rejettons sous toutes ses formes.
Le Secrétaire Général de l’O.N.U. Monsieur Ban-Ki Moon depuis sa nomination n’a jamais été capable d’avoir une opinion personnelle sur les affaires du monde, ou d’exprimer une pensée propre: Monsieur Ban Ki Moon se contente d’approuver sans réfléchir les positions des pays occidentaux. Monsieur le Secrétaire Général, je vous rappelle que l’O.N.U. appartient à ses 187 Etats souverains, vous ne risquez donc pas d’être « déménagé » par les pays occidentaux pour avoir émis une protestion pour les crimes que les pays occidentaux ont commis et continuent de commettre en Palestine par le canal des Dirigeants du « faux-Etat Israel »; les crimes que les Occidentaux ont commis en Irak, en Afghanistan, au Pakistan et en Libye.
Pour revenir au Président Sarkozy, je lui demande d’avoir pour le peuple palestinien, la même sollicitude qu’il manifeste pour les citoyens de la Libye.
Madame Ndèye Khady Ba



12

actualité et infos décortiq... |
Le chat à neuf queues |
Blog de Jean-Louis Simon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ATTAC Burkina Faso
| Les délibérations du Consei...
| Gouvernance territoriale, d...