Quelle solution pour régler les crises qui se répètent en Côte d’Ivoire? Faire abstraction de la politique politicienne et commencer l’application de ma D.C.P.I.

Je tiens à mettre dans « baunblogfr » cet article sur la Côte d’Ivoire qui est menacée par ses hommes politiques qui ne cessent de mettre les populations devant les périls générés par leur amour du pouvoir.

En observant la vie politique en Côte d’Ivoire, depuis la disparition de celui que les Ivoiriens appelaient le « Père de tous les Ivoiriens » le Président Ouphouët Boigny, nous notons le passage à la tête de ce pays de différentes personnalités qui ont tous en commun d’être guidée par les tactiques politiciennes pour se maintenir au pouvoir; et ceci au mépris des règles du jeu démocratiques. Ainsi avons-nous pu mentionner des coups de force, rebellions, assassinats de journalistes,….et une instabilité chronique qui menace la paix chaque jour d’aventage.

L’actuel Président de la Côte d’Ivoire, son Excellence le Président Laurent Gbagbo affiche le profil du politicien au sommet de son art: inattendu, changeant, plein d’assurance dans son jeu,  et exprimant à qui le veut qu’il est « convaincu de gagner les prochaines élections sinon ce sera le chaos« . Quel scénario imaginer pour non seulement permettre que la volonté de la population exprimée dans les urnes soit respectée, mais surtout que l’état de droit continue à régner avant et après les élections qui s’y préparent aussi laborieusement?

J’exhorte tous les hommes politiques de la Côte d’Ivoire à mettre en avant l’intérêt suprême de leur pays, sa stabilité, la sécurité des populations civiles et le maintien de l’état de droit sur place, en acceptant ma proposition salvatrice. Je demande donc à tous les hommes politiques de la Côte d’Ivoire particulièrement ceux qui souhaitaient se présenter aux élections qui étaient prévues, d’accepter le système de la Démocratie Compétitive de la Performance Individuelle dont le fonctionnement est clairement décrit dans ma « Convention pour la Paix et la Sécurité dans le Monde ».

Je sais que je vais déplaire à nombre de politiciens Ivoiriens, mais je rappelle que mon travail n’est pas de plaire à qui que ce soit, mais de travailler non seulement afin que les populations  soient toujours protégées et sécurisées quel que soit le cas de figure qui prévaut dans un pays, mais aussi que la volonté des populations exprimée soit respectée par leurs Dirigeants.

Il y a eu trop de violences en Côte d’Ivoire, trop de morts côté civils et trop de souffrances pour les populations. Il est temps que les hommes politiques de la Côte d’Ivoire commencent à donner la primauté à l’intérêt suprême de leurs populations en acceptant ma proposition d’instaurer la D.C.P.I. en Côte d’Ivoire.

A bientôt pour plus d’informations sur le même sujet.

Madame Ndèye Khady Ba



Laisser un commentaire

actualité et infos décortiq... |
Le chat à neuf queues |
Blog de Jean-Louis Simon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ATTAC Burkina Faso
| Les délibérations du Consei...
| Gouvernance territoriale, d...