Série de quelques lettres adréssées au Secrétaire Général de l’O.N.U. et choisies en fonction de l’urgence de leur application.

Je tiens à mettre dans baunblogfr certaine de mes lettres adréssées au S.G. de l’O.N.U. afin que les citoyens du monde qui suivent mon travail soient informés de chacune de mes démarches dans le sens de la gestion du monde par les règles équitables que sont les lois universelles.

Le jeudi 18 Février 2010: Exhorter l’O.N.U. à remettre les conclusions du rapport Goldstone sur la guerre de Gaza à la Cour Pénale Internationale.

→Monsieur le Secrétaire Général, Je vous adresse cette présente afin de vous demander instamment de remettre les conclusions du « Rapport Goldstone sur la guerre de Gaza » à la Cour Pénale Internationale. Il est évident que la loi ne peut accepter qu’une entité illégitme (création du « faux-Etat Israël » bâti sur la base de crimes de vols de teerres, d’expulsion et de massacres de leurs propriétaires légitimes), que le mode opératoire (cf. vols de teerres, d’expulsion et de massacres de leurs propriétaires légitimes) classe comme une organisation criminelle, puisse effectuer une enquête que le droit pourra considérer comme légale et donc crédible. Aussi au nom de la loi, au nom de la crédibilité de l’O.N.U. j’exige que le droit soit respecté, et que plus jamais ne soit confiée une enquête judiciare quelle qu’elle soit à une entité illégale devant la loi? Il est inacceptable que le « faux-Etat Israël » puisse mener une quelconque enquête crédible sur laquelle pourra s’appuyer le droit à la Cour Pénale Internationale.

Je dénonce le laxisme manifesté par les structures judiciaires internationales devant les crimes perpétrés par l’entité illégitime dénommée Israël, depuis sa création illégale en 1948. J’ai demandé à plusieurs reprises des enquêtes à l’O.N.U. et à la Cour Pénale Internationale afin que la justice statue sur les crimes perpétrés par le « faux-Etat Israël » en Orient, en Afrique du Nord et son implication dans les trafics des diamants de la guerre en Afrique (cf. 30% du PIB du « faux-Etat Israël » provient de l’industrie du diamant alors que le territoire sur lequel il est installé n’a pas la moindre parcelle de diamant); et nous n’accepterons plus que ces crimes soient noyés dans le silence avec le temps. Pour des résutats plus pertinents, au nom de la loi je sollicite la mise en place d’une commission d’enquête internationale spéciale (sans influence des membres permanents du Conseil de Sécurité de l’O.N.U.) pour : 1. répertorier tous les crimes perpétrés par le « faux-Etat Israël » en Palestine (cf. bombardements et massacres notons en particulier à Sabra et Shatilla), en Syrie, au Liban, et bombardements en Afrique du nord par le « faux-Etat Israël », implication du « faux-Etat Israël » dans le trafic des diamants de la guerre en Afrique, ventes des organes de Palestiniens décédés par le « faux-Etat Israël » et révélées par la presse suédoise, et assassinats ciblés des résistants palestiniens par le « faux-Etat Israël » cf. ces derniers jours à Doubaï. 2. indiquer les complicités des pays dont le « faux-Etat Israël » a bénéficié et qui lui ont permis à ce jour d’échapper à la justice à ce jour, afin de juger ces politiciens occidentaux qui ont les mains aussi entâchées de sang que les criminels qui dirigent le « faux-Etat Israël » depuis 1948.

L’objectif est que cette commission spéciale puisse non seulement arrêter et faire juger les responsables politiques et militaires qui ont dirigé ou qui dirigent actuellement cette entité illégitime dénommée Israël, que le mode opératoire (cf. crimes de vols de terres, d’expulsion et de massacres de leurs propriétaires légitimes) classe comme une organisation criminelle, mais surtout que cette commission d’enquête spéciale puisse arrêter et faire juger les politiciens occidentaux qui ont permis la prolifération des crimes du « faux-Etat Israël », en utilisant leur siège de membre permanent au Conseil de Sécurité de l’O.N.U. pour empêcher la justice de s’appliquer sur les criminels qui depuis 1948 ont mis l’Orient et une partie du monde à feu et à sang.

Il est inacceptable que nous ayons des Institutions Judiciaires capables de protéger les citoyens de tous les pays du monde, et qu’une entité illégitime dénommée Israël, se permette de commettre des crimes partout dans le monde, sans jamais être sanctionnée par la loi. Nous avons décidé de poursuivre en justice pour complicité de crimes avec le « faux-Etat Israël » tout pays qui tenterait de faire obstructio, à la justice par des manoeuvres politiciennes au niveau du Conseil de Sécurité de l’O.N.U. et / ou en usant de son droit de veto pour empêcher la justice de faire son travail.

Je profite de votre tribune pour demander solenellement au Président de la Cour Pénale Internationale, le juge Louis Moreno Ocampo, de m’écrire dès qu’il aura rassemblé les preuves que constituent les obstructions dont son Institution est victime sur ce dossier, afin de me les communique dans l’immédiat. Je saurai en faire un usage utile: j’ai la ferme intention de faire juger les criminels que sont les Dirigeants militaires et politiques qui ont dirigé, ou qui dirigent le « faux-Etat Israël » depuis 1948; de faire juger tout politicien qui au niveau du Conseil de Sécurité de l’O.N.U. a une seule fois usé du droit de veto de son pays pour empêcher la loi de s’exercer sur les criminels du « faux-Etat Israël »

Je termine ma lettre, Monsieur le Secrétaire Général, en vous présentant mes salutations respectueuses. Madame Ndèye Khady Ba←

 

A bientôt pour plus d’information sur le même sujet.

Madame Ndèye Khady Ba



Laisser un commentaire

actualité et infos décortiq... |
Le chat à neuf queues |
Blog de Jean-Louis Simon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ATTAC Burkina Faso
| Les délibérations du Consei...
| Gouvernance territoriale, d...